Le «modèle» économique suivi à ce jour est «arrivé à son terme»    Commerce: Baisse des échanges avec la Zone «euro» et hausse avec la Zone arabe    Hassi Ameur: Lancement des travaux d'aménagement de la zone industrielle    Pour une meilleure fluidité de la circulation: Les entreprises chargées de la réalisation de trois axes routiers désignées    Un mort et cinq blessés dans trois accidents de la route    L'Afrique fait l'autruche !    Le refus de soins, de dépistage ou de confinement conduit en prison    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    Les examens vont-ils être maintenus ou reportés?    L'usage de la chloroquine validé par un comité d'experts    511 cas contrôlés "positifs" et 31 décès    Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    Des sacs de 10 kg au lieu de 25 kg mis sur le marché    PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Les cygnes blancs de 2020    L'ESPRIT ET LE CŒUR    30e nouveau membre de l'Otan    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonelgaz : Un chiffre d'affaires de 390 milliards DA en 2018
Publié dans Le Maghreb le 31 - 01 - 2019

Le groupe Sonelgaz a réalisé, en 2018, un chiffre d'affaires de plus de 390 milliards DA , a indiqué, mardi à Alger, son président directeur général (P-DG), Mohamed Arkab. "Sonelgaz a réussi à réaliser un chiffre d'affaires important s'élevant à 390 milliards DA, à travers, notamment, le recouvrement d'une grande partie de ses créances auprès des clients", a fait savoir M. Arkab dans une déclaration à la presse en marge de la signature de conventions pour l'élargissement des services sociaux en direction des fonctionnaires du groupe. Les créances de Sonelgaz (factures impayées par les clients) ont reculé de 86 milliards DA en 2017 à 50 milliards DA en 2018, a-t-il précisé. Ces résultats "importants" sont "le fruit du plan d'action adopté par le groupe en 2018 en sus de l'aide de l'Etat", a ajouté M. Arkab. Il a fait savoir, dans ce sens, que le groupe avait bénéficié récemment d'un crédit de 380 Mds Da pour la poursuite de son programme d'investissement.
"L'Etat a mis à notre disposition un crédit à long terme de 380 Mds Da qui nous permettra de financer notre programme jusqu'en 2020/2021", a-t-il souligné. Outre l'introduction de technologies modernes dans le réseau électrique, le P-dg de Sonelgaz a affirmé que ces montants seront destinés à la réalisation de lignes et de centrales électriques. Répondant à une question sur la possibilité d'augmenter les salaires des fonctionnaires du groupe, M. Arkab s'est dit "ouvert" à ces revendications en accord avec la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG). "Les revendications sur l'augmentation des salaires existent et existeront toujours (..) elles sont légitimes. Nous œuvrons de concert avec notre partenaire social et nous restons ouverts au dialogue sur tous les sujets, de même que nous agissons toujours dans l'intérêt des travailleurs", a-t-il déclaré.
De son côté, le président de la FNTIEG, Achour Telli, a affirmé que l'augmentation des salaires ne signifiait par nécessairement la révision des salaires de base mais plutôt l'amélioration des revenus des travailleurs de manières différentes. "Le dossier des salaires n'est pas soumis au gouvernement actuellement et nous souhaitons l'ouvrir prochainement avec l'Union nationale des travailleurs algériens (UGTA), et malgré cela nous avons demandé à l'administration de Sonelgaz de procéder aux négociations pour augmenter le salaire des fonctionnaires, abstraction faite de la révision du salaire de base", a-t-il ajouté.

Améliorer les prestations sociales aux travailleurs
Plusieurs conventions ont été signées mardi à Alger entre Sonelgaz et la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG) pour améliorer les prestations sociales destinées aux travailleurs de ce groupe énergétique public. Les conventions ont été paraphées par le P-dg de Sonelgaz, Mohamed Arkab, et le président de la FNTIEG, Achour Telli, en présence des ministres, respectivement, de l'Energie, Mustapha Guitouni, du Travail, de l'emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, et de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, et du secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd. Le premier document signé est un avenant à la convention collective de Sonelgaz, qui vise à garantir une meilleure prise en charge de la retraite complémentaire. En vertu de cette convention, Sonelgaz s'engage à financer un complément d'un taux de 1,5% de l'assiette mensuelle globale soumise à la sécurité sociale, pour assurer les besoins du Fonds de retraite complémentaire des travailleurs du groupe. La deuxième convention a été signée entre sept (7) filiales de Sonelgaz et la Mutuelle générale des travailleurs des industries électrique et gazière (MUTEG), permettant aux travailleurs de ces entreprises de bénéficier des services offerts par cette mutuelle.
Les entreprises concernées sont Inerga, Tarkib, Kahrakib, Kahrif et Kanagaz (sociétés de travaux et de services de réalisations d'infrastructures électriques), Rouiba Eclairages (société de fabrication d'équipements d'éclairage) et AMC (société de fabrication de compteurs). Quant à la troisième convention, elle a été signée entre la MUTEG et la CNAS dans le but de permettre aux adhérents à cette mutuelle de bénéficier des facilitations en matière d'utilisation de carte Chifa et du système de tiers payant. Dans le volet de la formation, une convention a aussi été signée entre Sonelgaz, la FNTIEG et l'institut de formation et d'évaluation de Sonelgaz (IFEG), afin d'assurer la formation de 300 élus syndicaux et délégués du personnel, relevant des sociétés du groupe, et ce, dans les domaines du partenariat social et du droit du travail. En outre, le groupe Sonelgaz a signé une convention avec le Fonds des oeuvres sociales et culturelles des travailleurs des industries électrique et gazière (FOSC) et l'hôpital Mustapha Pacha (Alger) portant sur l'achat de matériels et d'équipements médicaux au profit des malades admis dans cet établissement hospitalier. Lors de la cérémonie de signature, le P-DG de Sonelgaz a considéré que ces conventions constituaient "un nouveau cadre qui encourage les travailleurs du groupe à donner le meilleur d'eux-mêmes". "L'objectif est aussi de faire converger tous les travailleurs du groupe dans cette efficacité recherchée: réduction des charges, augmentation du profit, réalisation efficace du programme de développement. Nous avons besoin de faire adhérer tout le monde", a-t-il fait valoir. De son côté, M. Guitouni a estimé que ces conventions représentaient un "signe de vitalité et de dynamisme" pour Sonelgaz. Félicitant les travailleurs pour ces nouveaux acquis sociaux, le ministre de l'Energie a souligné que les résultats attendus de ces conventions vont encore approfondir la cohésion sociale à l'intérieur du groupe Sonelgaz. Pour sa part, M. Zemali a réitéré la volonté de son ministère, dans le cadre de la politique du gouvernement, "de développer les mutuelles, de promouvoir leurs activités et d'encourager toute initiative visant à améliorer la qualité de leurs prestations". Quant à M. Hasbellaoui, il a salué le groupe Sonelgaz qui a élargi le champ de ses interventions sociales au secteur de la santé à travers l'achat d'équipements nécessaires aux hôpitaux.

La couverture étendue aux travailleurs des nouvelles filiales
La mutuelle générale des travailleurs des industries électriques et gazières (MUTEG) a tenu, mardi à Alger, son assemblée générale ordinaire, ponctuée par la signature de 7 nouvelles conventions au profit des travailleurs de 7 nouvelles filiales du groupe public Sonelgaz. L'extension des avantages sociaux de la couverture mutuelle aux nouvelles sociétés de la Sonelgaz concerne un effectif de l'ordre de 10.000 travailleurs, qui " vont bénéficier des services de la mutuelle et aussi de la retraite complémentaire ", affirme Mohamed Arkab, PDG de la Sonelgaz, au micro de Noureddine Himed de la Chaine 3 de la Radio Algérienne. Le groupe Sonelgaz compte un total de 16 filiales spécialisées, chacune pour ce qui la concerne, dans les métiers de la production, du transport et de la distribution de l'électricité, ainsi que le transport et la distribution du gaz par canalisations. Ses effectifs, toutes catégories confondues, sont passés de 15.760 agents en 1980 à près de 88.500 agents à fin 2016, peut-on lire sur son site web.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.