La première déclaration de Soudani après sa signature à l'Olympiakos    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    SOLUTION CONSTITUTIONNELLE : Gaïd Salah présente les arguments de l'armée    L'ONM : « La période de transition instituée par l'article 102 a engendré un échec total »    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    Rien que la présidentielle...    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    Une attitude pour le moins équivoque    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonelgaz : Un chiffre d'affaires de 390 milliards DA en 2018
Publié dans Le Maghreb le 31 - 01 - 2019

Le groupe Sonelgaz a réalisé, en 2018, un chiffre d'affaires de plus de 390 milliards DA , a indiqué, mardi à Alger, son président directeur général (P-DG), Mohamed Arkab. "Sonelgaz a réussi à réaliser un chiffre d'affaires important s'élevant à 390 milliards DA, à travers, notamment, le recouvrement d'une grande partie de ses créances auprès des clients", a fait savoir M. Arkab dans une déclaration à la presse en marge de la signature de conventions pour l'élargissement des services sociaux en direction des fonctionnaires du groupe. Les créances de Sonelgaz (factures impayées par les clients) ont reculé de 86 milliards DA en 2017 à 50 milliards DA en 2018, a-t-il précisé. Ces résultats "importants" sont "le fruit du plan d'action adopté par le groupe en 2018 en sus de l'aide de l'Etat", a ajouté M. Arkab. Il a fait savoir, dans ce sens, que le groupe avait bénéficié récemment d'un crédit de 380 Mds Da pour la poursuite de son programme d'investissement.
"L'Etat a mis à notre disposition un crédit à long terme de 380 Mds Da qui nous permettra de financer notre programme jusqu'en 2020/2021", a-t-il souligné. Outre l'introduction de technologies modernes dans le réseau électrique, le P-dg de Sonelgaz a affirmé que ces montants seront destinés à la réalisation de lignes et de centrales électriques. Répondant à une question sur la possibilité d'augmenter les salaires des fonctionnaires du groupe, M. Arkab s'est dit "ouvert" à ces revendications en accord avec la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG). "Les revendications sur l'augmentation des salaires existent et existeront toujours (..) elles sont légitimes. Nous œuvrons de concert avec notre partenaire social et nous restons ouverts au dialogue sur tous les sujets, de même que nous agissons toujours dans l'intérêt des travailleurs", a-t-il déclaré.
De son côté, le président de la FNTIEG, Achour Telli, a affirmé que l'augmentation des salaires ne signifiait par nécessairement la révision des salaires de base mais plutôt l'amélioration des revenus des travailleurs de manières différentes. "Le dossier des salaires n'est pas soumis au gouvernement actuellement et nous souhaitons l'ouvrir prochainement avec l'Union nationale des travailleurs algériens (UGTA), et malgré cela nous avons demandé à l'administration de Sonelgaz de procéder aux négociations pour augmenter le salaire des fonctionnaires, abstraction faite de la révision du salaire de base", a-t-il ajouté.

Améliorer les prestations sociales aux travailleurs
Plusieurs conventions ont été signées mardi à Alger entre Sonelgaz et la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG) pour améliorer les prestations sociales destinées aux travailleurs de ce groupe énergétique public. Les conventions ont été paraphées par le P-dg de Sonelgaz, Mohamed Arkab, et le président de la FNTIEG, Achour Telli, en présence des ministres, respectivement, de l'Energie, Mustapha Guitouni, du Travail, de l'emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, et de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, et du secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd. Le premier document signé est un avenant à la convention collective de Sonelgaz, qui vise à garantir une meilleure prise en charge de la retraite complémentaire. En vertu de cette convention, Sonelgaz s'engage à financer un complément d'un taux de 1,5% de l'assiette mensuelle globale soumise à la sécurité sociale, pour assurer les besoins du Fonds de retraite complémentaire des travailleurs du groupe. La deuxième convention a été signée entre sept (7) filiales de Sonelgaz et la Mutuelle générale des travailleurs des industries électrique et gazière (MUTEG), permettant aux travailleurs de ces entreprises de bénéficier des services offerts par cette mutuelle.
Les entreprises concernées sont Inerga, Tarkib, Kahrakib, Kahrif et Kanagaz (sociétés de travaux et de services de réalisations d'infrastructures électriques), Rouiba Eclairages (société de fabrication d'équipements d'éclairage) et AMC (société de fabrication de compteurs). Quant à la troisième convention, elle a été signée entre la MUTEG et la CNAS dans le but de permettre aux adhérents à cette mutuelle de bénéficier des facilitations en matière d'utilisation de carte Chifa et du système de tiers payant. Dans le volet de la formation, une convention a aussi été signée entre Sonelgaz, la FNTIEG et l'institut de formation et d'évaluation de Sonelgaz (IFEG), afin d'assurer la formation de 300 élus syndicaux et délégués du personnel, relevant des sociétés du groupe, et ce, dans les domaines du partenariat social et du droit du travail. En outre, le groupe Sonelgaz a signé une convention avec le Fonds des oeuvres sociales et culturelles des travailleurs des industries électrique et gazière (FOSC) et l'hôpital Mustapha Pacha (Alger) portant sur l'achat de matériels et d'équipements médicaux au profit des malades admis dans cet établissement hospitalier. Lors de la cérémonie de signature, le P-DG de Sonelgaz a considéré que ces conventions constituaient "un nouveau cadre qui encourage les travailleurs du groupe à donner le meilleur d'eux-mêmes". "L'objectif est aussi de faire converger tous les travailleurs du groupe dans cette efficacité recherchée: réduction des charges, augmentation du profit, réalisation efficace du programme de développement. Nous avons besoin de faire adhérer tout le monde", a-t-il fait valoir. De son côté, M. Guitouni a estimé que ces conventions représentaient un "signe de vitalité et de dynamisme" pour Sonelgaz. Félicitant les travailleurs pour ces nouveaux acquis sociaux, le ministre de l'Energie a souligné que les résultats attendus de ces conventions vont encore approfondir la cohésion sociale à l'intérieur du groupe Sonelgaz. Pour sa part, M. Zemali a réitéré la volonté de son ministère, dans le cadre de la politique du gouvernement, "de développer les mutuelles, de promouvoir leurs activités et d'encourager toute initiative visant à améliorer la qualité de leurs prestations". Quant à M. Hasbellaoui, il a salué le groupe Sonelgaz qui a élargi le champ de ses interventions sociales au secteur de la santé à travers l'achat d'équipements nécessaires aux hôpitaux.

La couverture étendue aux travailleurs des nouvelles filiales
La mutuelle générale des travailleurs des industries électriques et gazières (MUTEG) a tenu, mardi à Alger, son assemblée générale ordinaire, ponctuée par la signature de 7 nouvelles conventions au profit des travailleurs de 7 nouvelles filiales du groupe public Sonelgaz. L'extension des avantages sociaux de la couverture mutuelle aux nouvelles sociétés de la Sonelgaz concerne un effectif de l'ordre de 10.000 travailleurs, qui " vont bénéficier des services de la mutuelle et aussi de la retraite complémentaire ", affirme Mohamed Arkab, PDG de la Sonelgaz, au micro de Noureddine Himed de la Chaine 3 de la Radio Algérienne. Le groupe Sonelgaz compte un total de 16 filiales spécialisées, chacune pour ce qui la concerne, dans les métiers de la production, du transport et de la distribution de l'électricité, ainsi que le transport et la distribution du gaz par canalisations. Ses effectifs, toutes catégories confondues, sont passés de 15.760 agents en 1980 à près de 88.500 agents à fin 2016, peut-on lire sur son site web.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.