Bouchareb empêché de présider une réunion    "L'armée doit écouter les élites et les sages"    Bientôt un nouveau procès    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    Le FCE au bord de l'implosion    Abdelmadjid Sidi Saïd déchu de sa qualité de syndicaliste de base    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Le verdict reporté jusqu'à la dernière journée    Mellal : "Je crois fermement au sacre"    USMA : le scénario catastrophe ?    La commission de recours décide de faire rejouer la rencontre    Tadjine el kemmoun    Le procès ajourné au 19 juin    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Gaïd Salah insiste sur l'engagement sincère de l'armée : «Nous n'avons aucune ambition politique»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Zoubida Assoul. Présidente de l'Union pour le changement et le progrès (UCP) : «L'armée peut jouer un rôle de facilitateur vu la conjoncture complexe»    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le gouvernement pris en étau    Un 14e vendredi comme au premier jour!    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saïd Djellab : "Une nouvelle stratégie de soutien et d'accompagnement des exportateurs d'ici fin avril"
Publié dans Le Maghreb le 06 - 03 - 2019

Les pouvoirs publics semblent bien décidés à encourager les exportations en fondant beaucoup d'espoir sur les années à venir.
A titre d'exemple, " l'Algérie exportera l'essence vers les marchés d'Afrique et d'Europe dès 2022" avait indiqué récemment le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni. Le même responsable a également indiqué que "l'Algérie s'attelle à exporter son électricité et prépare ce projet, inscrit dans le cadre de la diversification de l'économie nationale".
Et dans ce même ordre d'idées, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, vient d'annoncer à partir de la wilaya de Djelfa, qu'une stratégie visant à "soutenir et à accompagner" les exportateurs nationaux sera mise en place d'"ici fin avril prochain". L'objectif de celle-ci est de booster les exportations hors-hydrocarbures a précisé M. Djellab, qui inspectait l'entreprise El Sweedy-cable dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Djelfa.
Le ministre a saisi l'occasion pour évoquer l'intérêt de la présence de l'Algérie dans les différentes foires régionales, continentales et internationales. Ainsi, le ministre du Commerce a tenu à expliquer à ce propos, que la stratégie de soutien aux exportations en question est basée notamment sur une plus grande présence aux foires et manifestations commerciales régionales et internationale, des manifestations qui, a-t-il dit, permettent de mettre en relief le produit national.
Le ministre n'a pas hésité à citer des exemples : "Lors des foires de Berlin et d'Abu-Dhabi dans lesquelles j'étais présent, je peux vous assurer que les produits algériens étaient particulièrement prisés", s'est-il réjoui, mettant l'accent sur l'importance d'adopter une démarche résolument "offensive".
Selon lui, les fruits de la diversification de l'économie nationale, entamée depuis quelques temps, sont indéniables, faisant état de 2,8 milliards de dollars représentant les opérations d'exportations hors-hydrocarbures.
D'autres part, le ministre du Commerce a fait remarquer que les opérations d'exportations ont permis d'engranger la somme de 230 millions de dollars rien que durant le mois de janvier de l'année en cours. Et c'est alors qu'il a tenu également à signaler que les prévisions de ses services font état de 200 millions de dollars représentant les revenus d'exportation du ciment et des produits électroménagers durant la même période.
Pour M. Djellab, il ne fait pas de doute que l'année 2019 sera celle de la "dynamisation" de l'économie et de l'exportation de façon générale, observant que l'accent sera notamment mis sur les produits agricoles et alimentaires.
Selon lui, le plus important consiste à placer le produit algérien sur le marché car, a-t-il argumenté, "en matière de qualité et de compétitivité, nous sommes prêts à relever le défi ".
Sur le plan continental, il a par ailleurs fait état de la tenue le 10 du mois en cours de la 1ère foire régionale qu'abritera Tamanrasset et à laquelle prendront part les opérateurs économiques du Mali et le Niger en sus de 100 de leurs homologues algériens. " Ce grand + forum + s'élargira inéluctablement dès 2020 et nous nous employons à faire de Tamanrasset la + plaque tournante + des échanges commerciaux et du partenariat entre les pays africains ", a-t-il soutenu.

De la diversification des exportations
Et pour marquer la diversification des exportations, et à titre d'exemple, il est utile de rappeler que pas plus tard que le mois passé, le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi a fait savoir que l'Algérie ambitionnait d'augmenter ses exportations en ciment à un demi-milliard USD, dans les cinq prochaines années.
S'exprimant lors d'un point de presse qu'il a tenu en marge de sa visite dans la wilaya de Béchar, le ministre a indiqué que l'excédent dans la production du ciment devrait atteindre, au cours des cinq prochaines années, entre 10 à 15 millions de tonnes, ce qui permettra, a-t-il estimé, de porter les exportations pour ce matériau à 500 millions USD. Les exportations du ciment ont atteint un million (1) de tonnes en 2018, a rappelé M. Yousfi, ajoutant qu'elles augmenteraient à deux (2) millions de tonnes, dont 1,2 million qui seront couverts par le Groupe GICA, à hauteur comprise entre 80 à 100 millions USD.
Pour ce qui est du secteur des mines, le ministre a mis l'accent sur la nécessaire exploitation des ressources minières et minérales dans le développement des différentes filières industrielles nationales, relevant à ce propos, l'exploitation du gigantesque gisement de manganèse de Guettara dans l'industrie sidérurgique dont la production passera de 6 millions de tonnes actuellement à 12 millions de tonnes, puis 16 millions de tonnes lors des prochaines années.

Intenses activités de Djellab
Lors de sa visite dans la wilaya de Djelfa, le ministre du Commerce, Saïd Djellab a inauguré le marché de gros de fruits et légumes de Bourached (15 km au sud-ouest de Aïn Defla).
Cette structure s'étale sur 12,2 ha et par laquelle un volume de production de 480 millions de quintaux transitera annuellement. Après avoir suivi un exposé sur la production agricole de la wilaya de Aïn Defla, il a visité les différents stands d'une exposition agricole mise en place à l'occasion, discutant longuement avec les agriculteurs.
Soutenant que cette structure aura un rayonnement régional, " voire national ", il s'est félicité des commodités dont elle dispose, lesquelles permettront aux commerçants d'exercer leur activité en toute sérénité.
"Avec l'entrée en activité de cette structure, les marchés informels n'auront plus droit de cité", a-t-il assuré, observant que les agriculteurs se voient désormais épargnés du calvaire des déplacements vers les marchés de gros des wilayas voisines pour l'écoulement de leur marchandise".
Enfin, le ministre a également mis l'accent sur la nécessité de lever les contraintes empêchant les exportateurs d'exercer leur activités dans les meilleures conditions, faisant état de la prochaine mise en place d'un " système d'alerte ".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.