Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Rassemblement hier à la Grande-Poste d'Alger    «Une attitude mesquine de la direction de l'USMA»    La Guinée disqualifiée pour fraude sur les âges    La récupération, principal souci de Belmadi !    Jus pour une peau saine et lumineuse    Echauffourées entre jeunes et policiers    Infusions de plantes pour accompagner le traitement de la gastrite    Nomination de 4 nouveaux cadres    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Flan de poulet    USMA - Benyahia : «On battra le MCO et le titre sera à nous»    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Nouvelles de l'Ouest    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Musique : Quand Farid Khodja s'inspire de Jack Lang !    La laïcité , une chance pour l'Algérie    Déclaration du chef du gouvernement marocain à propos de l'Algérie: Rabat dément    Et si c'était la solution ?    Aviculture: La consommation de volaille en hausse de 10 % par an    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    L'ébauche d'une solution    Grand intérêt pour le sport scolaire    Macron recevra Haftar la semaine prochaine    Baptême du feu pour Arkab!    Une quatorzième édition dédiée à la mémoire de Annaba    La reprise des liaisons aériennes reportée    Arrestation de 29 terroristes    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Frifer se rapproche du CS Sfax    Transition politique : Conférence nationale pour aboutir à un scrutin présidentiel intègre et crédible    "Une décision salutaire"    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Il égorge sa femme juste avant le ftour    Trois ans après avoir été démis de ses fonctions : Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger    Le plaidoyer du compromis    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    6 civils tués lors d'un raid saoudien    Farah Rigal en automne en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Industrie : Concrétisation de 55.000 investissements à l'échelle nationale de 2002 à 2018
Publié dans Le Maghreb le 06 - 03 - 2019

Cinquante-cinq mille (55.000) projets d'investissement ont été concrétisés à l'échelle nationale de 2002 jusqu'à 2018 pour un coût global d'environ 7.000 milliards de DA, a révélé lundi, à Mila le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.
Présidant une rencontre avec les opérateurs économiques locaux au siège de la wilaya, le ministre a précisé que le secteur économique s'est considérablement développé, ces dernières années, attestant que sur les 55.000 investissements réalisés, 9.000 sont à caractère industriel pour un montant de 4.600 milliards DA, ce qui reflète, a-t-il ajouté, le développement ''croissant de l'industrie algérienne''.
''Les efforts dans le développement industriel et l'augmentation du volume des exportations se poursuivent'', a assuré M. Yousfi faisant état de prévisions de production en 2019, de 6 millions de tonnes dans la filière sidérurgique pour atteindre d'ici à l'horizon 2030 pas moins de 16 millions de tonnes, rappelant que les besoins de l'Algérie en cette matière oscille entre 8 et 9 millions de tonnes par an.
Le secteur du textile a connu également ''une grande évolution'' notamment après la création du complexe des textiles de Relizane comprenant 10 usines d'une importante capacité de production permettant l'exportation ''ultérieurement'' de 60% de sa production, selon le ministre qui a précisé que ce complexe emploie actuellement 10.000 travailleurs.
Il a détaillé que ce nombre sera revu à la hausse pour atteindre 25.000 travailleurs ''au fur et à mesure de la mise en service de tous les services de ces usines''.
Le ministre a rappelé les dernières décisions du gouvernement relatives à l'investissement dans plusieurs wilayas de l'Est pour augmenter la production du phosphate de 2,5 tonnes par an actuellement à environ 12 millions de tonnes à travers le complexe de transformation du phosphate de Tébessa et ses annexes, implanté à Souk-Ahras pour la productions des engrais et Skikda pour la transformation de l'ammoniac ainsi que le projet de modernisation de la voie ferrée entre Bir El Ater (Tébessa) et Annaba en plus de l'extension du port d'Annaba, dans le cadre du méga projet du complexe de phosphate.
Ces projets nécessitant des investissements allant de 1.300 à 1.500 milliards DA seront réalisés ''dans les meilleurs délais'', a affirmé le ministre de l'Industrie et des Mines.
Estimant que l'Algérie dispose de moyens importants lui permettant de devenir ''un pays industriel'' avec à son actif 1.500 entreprises industrielles employant chacune au minimum 50 travailleurs, M. Yousfi a insisté sur l'importance de développer les différents secteurs dont l'agriculture et le tourisme, en mesure, a-t-il dit, ''d'appuyer l'élan industriel que connaît le pays pour rompre progressivement avec la dépendance aux hydrocarbures''.
Répondant aux préoccupations des opérateurs économiques de la wilaya de Mila, M. Yousfi a indiqué que son département ministériel a suspendu l'investissement dans les minoteries depuis 2007 du fait que les minoteries existantes ''couvrent largement les besoins du pays en la matière'', s'engageant à prendre en charge ''le maximum des contraintes et préoccupations soulevées''. Le ministre a conclu en appelant à consolider la coordination entre les opérateurs économiques, les autorités et les instances locales pour dépasser les difficultés rencontrées sur le terrain''.

"L'industrie algérienne dispose d'une base solide"
Le ministre, a affirmé par ailleurs que "l'industrie algérienne est en perpétuelle évolution et dispose d'une base solide".
S'exprimant lors d'un point de presse tenu au siège de la wilaya de Mila, M. Yousfi a relevé que "l'Algérie est forte de plusieurs industries, telles que la sidérurgie la mécanique et l'électronique, entrant toutes dans l'industrie automobile".
"Nous œuvrons pour accélérer les opérations de sous-traitance pour participer à la fabrication de véhicules et passer cette étape qui consiste uniquement à faire de l'assemblage, du fait que nous possédons une base industrielle solide", a-t-il dit. Le ministre a ajouté que l'augmentation du taux d'intégration dans l'industrie automobile va permettre de créer "une concurrence entres les fabricants d'intrants qui aura pour conséquence la baisse des prix".
Concernant l'opération de récupération du foncier industriel, M. Yousfi a révélé qu'"un texte juridique est actuellement spécialement élaboré à cet effet".
Il a également assuré du soutien et de l'aide de son ministère pour toutes les wilayas désireuses de créer des zones d'activités dédiées aux jeunes porteurs de projets. M. Youcef Yousfi avait, auparavant dans la journée, inauguré 4 unités industrielles à Mila et posé la première pierre de l'extension d'une laiterie privée.
Il a, à cette occasion mis en avant le potentiel agricole de cette wilaya ainsi que ses ressources naturelles, appelant les opérateurs "à investir dans le secteur minier et notamment dans l'exploitation du plomb du zinc et l'argent"'. Lors de sa visite d'inspection de l'unité de production d'appareils de chauffage et de climatisation relevant de la Sonaric , le ministre a exhorté les responsables de cette unité à augmenter la production d'appareils de chauffage et de passer de 50 000 à 100 000 unités produites chaque année , et ce, au vue de la qualité des produits fabriqués. Le ministre a tenu par la suite une séance de travail au siège de la wilaya avec les opérateurs économiques locaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.