A L'OMBRE DES MURS    En difficulté: Les entreprises demandent l'aide de l'Etat    Bouira: Livraison de 4.900 quintaux de blé aux minoteries    LFP - Arrêt des compétitions: De redoutables conséquences pour les clubs    FAF - Réunion du BF aujourd'hui: Sous le signe de la solidarité    Lois et «tech» à la rescousse    Blida J7: Le nombre de cas confirmés en nette augmentation    Crise à l'hôpital de Boufarik: Le SNPSSP accuse des «syndicats rivaux»    Chanegriha en visite aujourd'hui à Blida    La Chine va construire un hôpital de protection en Algérie    Les prix du pétrole au plus bas depuis 17 ans    GMS Mercedes-Benz à l'arrêt    Hyundai GMI Al Djazair fermé temporairement    "Nous ne laisserons aucun Algérien sans assistance"    Le comité scientifique propose de passer au confinement général    Le professeur Si Ahmed succombe au Covid-19    Coronavirus: Djerad insiste sur l'implication de la société civile, la bonne gouvernance et la lutte contre la spéculation    Zoubida Assoul parle de l'état de santé de Tabbou et Nekkaz    FC Barcelone: Coronavirus, salaires... Messi et les autres joueurs taclent la direction !    Le général-major Chanegriha en visite de travail mardi à la 1ère Région militaire à Blida    Coronavirus: Ferhat Aït Ali instruit les groupes industriels publics d'augmenter leur production    Real - Benzema : "Mbappé est très fort, mais..."    Perturbations dans l'approvisionnement en produits de base : appel à la révision des lois régissant les activités commerciales    Real Madrid: contact entre Zidane et Aubameyang ?    Covid-19 : Contribution financière du groupe parlementaire RND au Conseil de la Nation pour endiguer la pandémie    Coronavirus : 73 nouveaux cas confirmés et 4 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Covid-19 : un lot de 10.000 livres remis aux résidants des hôtels de confinement    LE PIÈGE DES TRAUMATISMES.    Pandémie de coronavirus : L'ONU et le pape appellent à un cessez-le-feu mondial    Palestine : Les Palestiniens pris entre deux feux    L'Algérie condamne les attaques contre la région de Cabo    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    N'ASSUME SES MISSIONS Aïcha Zinaï claque la porte du cndh    "La situation va rapidement devenir intenable"    …CULTURE EN BREF …    Faris Betatache, l'artiste qui allie tradition et modernisme    Des festivals et des concerts animés derrière les écrans    Les Golden Globes 2020 : Assouplissement des règles    Musique- Bob Dylan : Sortie d'une nouvelle chanson    Pour une meilleure fluidité de la circulation: Les entreprises chargées de la réalisation de trois axes routiers désignées    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    Les cygnes blancs de 2020    30e nouveau membre de l'Otan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Industrie : Concrétisation de 55.000 investissements à l'échelle nationale de 2002 à 2018
Publié dans Le Maghreb le 06 - 03 - 2019

Cinquante-cinq mille (55.000) projets d'investissement ont été concrétisés à l'échelle nationale de 2002 jusqu'à 2018 pour un coût global d'environ 7.000 milliards de DA, a révélé lundi, à Mila le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.
Présidant une rencontre avec les opérateurs économiques locaux au siège de la wilaya, le ministre a précisé que le secteur économique s'est considérablement développé, ces dernières années, attestant que sur les 55.000 investissements réalisés, 9.000 sont à caractère industriel pour un montant de 4.600 milliards DA, ce qui reflète, a-t-il ajouté, le développement ''croissant de l'industrie algérienne''.
''Les efforts dans le développement industriel et l'augmentation du volume des exportations se poursuivent'', a assuré M. Yousfi faisant état de prévisions de production en 2019, de 6 millions de tonnes dans la filière sidérurgique pour atteindre d'ici à l'horizon 2030 pas moins de 16 millions de tonnes, rappelant que les besoins de l'Algérie en cette matière oscille entre 8 et 9 millions de tonnes par an.
Le secteur du textile a connu également ''une grande évolution'' notamment après la création du complexe des textiles de Relizane comprenant 10 usines d'une importante capacité de production permettant l'exportation ''ultérieurement'' de 60% de sa production, selon le ministre qui a précisé que ce complexe emploie actuellement 10.000 travailleurs.
Il a détaillé que ce nombre sera revu à la hausse pour atteindre 25.000 travailleurs ''au fur et à mesure de la mise en service de tous les services de ces usines''.
Le ministre a rappelé les dernières décisions du gouvernement relatives à l'investissement dans plusieurs wilayas de l'Est pour augmenter la production du phosphate de 2,5 tonnes par an actuellement à environ 12 millions de tonnes à travers le complexe de transformation du phosphate de Tébessa et ses annexes, implanté à Souk-Ahras pour la productions des engrais et Skikda pour la transformation de l'ammoniac ainsi que le projet de modernisation de la voie ferrée entre Bir El Ater (Tébessa) et Annaba en plus de l'extension du port d'Annaba, dans le cadre du méga projet du complexe de phosphate.
Ces projets nécessitant des investissements allant de 1.300 à 1.500 milliards DA seront réalisés ''dans les meilleurs délais'', a affirmé le ministre de l'Industrie et des Mines.
Estimant que l'Algérie dispose de moyens importants lui permettant de devenir ''un pays industriel'' avec à son actif 1.500 entreprises industrielles employant chacune au minimum 50 travailleurs, M. Yousfi a insisté sur l'importance de développer les différents secteurs dont l'agriculture et le tourisme, en mesure, a-t-il dit, ''d'appuyer l'élan industriel que connaît le pays pour rompre progressivement avec la dépendance aux hydrocarbures''.
Répondant aux préoccupations des opérateurs économiques de la wilaya de Mila, M. Yousfi a indiqué que son département ministériel a suspendu l'investissement dans les minoteries depuis 2007 du fait que les minoteries existantes ''couvrent largement les besoins du pays en la matière'', s'engageant à prendre en charge ''le maximum des contraintes et préoccupations soulevées''. Le ministre a conclu en appelant à consolider la coordination entre les opérateurs économiques, les autorités et les instances locales pour dépasser les difficultés rencontrées sur le terrain''.

"L'industrie algérienne dispose d'une base solide"
Le ministre, a affirmé par ailleurs que "l'industrie algérienne est en perpétuelle évolution et dispose d'une base solide".
S'exprimant lors d'un point de presse tenu au siège de la wilaya de Mila, M. Yousfi a relevé que "l'Algérie est forte de plusieurs industries, telles que la sidérurgie la mécanique et l'électronique, entrant toutes dans l'industrie automobile".
"Nous œuvrons pour accélérer les opérations de sous-traitance pour participer à la fabrication de véhicules et passer cette étape qui consiste uniquement à faire de l'assemblage, du fait que nous possédons une base industrielle solide", a-t-il dit. Le ministre a ajouté que l'augmentation du taux d'intégration dans l'industrie automobile va permettre de créer "une concurrence entres les fabricants d'intrants qui aura pour conséquence la baisse des prix".
Concernant l'opération de récupération du foncier industriel, M. Yousfi a révélé qu'"un texte juridique est actuellement spécialement élaboré à cet effet".
Il a également assuré du soutien et de l'aide de son ministère pour toutes les wilayas désireuses de créer des zones d'activités dédiées aux jeunes porteurs de projets. M. Youcef Yousfi avait, auparavant dans la journée, inauguré 4 unités industrielles à Mila et posé la première pierre de l'extension d'une laiterie privée.
Il a, à cette occasion mis en avant le potentiel agricole de cette wilaya ainsi que ses ressources naturelles, appelant les opérateurs "à investir dans le secteur minier et notamment dans l'exploitation du plomb du zinc et l'argent"'. Lors de sa visite d'inspection de l'unité de production d'appareils de chauffage et de climatisation relevant de la Sonaric , le ministre a exhorté les responsables de cette unité à augmenter la production d'appareils de chauffage et de passer de 50 000 à 100 000 unités produites chaque année , et ce, au vue de la qualité des produits fabriqués. Le ministre a tenu par la suite une séance de travail au siège de la wilaya avec les opérateurs économiques locaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.