Un des fondateurs du FIS dissous.. Abassi Madani, n'est plus    Le président de la Corée du Nord en Russie    Washington prépare le plan de paix pour la Palestine.. Le mutisme complice de pays musulmans    Libye: Des dirigeants africains demandent "l'arrêt immédiat" des combats    Libye: al Sarraj surpris que la France soutienne Haftar    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les Kouninef placés sous mandat de dépôt    ORAN : 2000 logements AADL, distribués en juin prochain    Le PDG de Sonatrach est le frère du commissaire Hachichi    Bensalah limoge des walis    Des milliers manifestent à Annaba    L'argent pillé sera récupéré    SESSION EXTRAORDINAIRE DU CC DU FLN : L'élection d'un nouveau SG reportée    Mahrez veut quitter City    Quel Chabab pour la grande finale ?    L'Algérie 5e plus chère sélection africaine présente en Egypte    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    130 comprimés psychotropes saisis    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    MAISON D'ACCUEIL DES CANCEREUX : L'inauguration attendue au mois de Ramadhan    L'atteinte au patrimoine peut conduire à l'effacement de l'identité civilisationnelle    Le président de la Fédération dénonce la «passivité» du MJS dans l'organisation du Rallye Touareg    USM Alger : un leader aux pieds d'argile    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    L'AG élective début mai, dépôt de candidatures à partir de mardi    Semaine de la critique riche en premiers films    Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Après Bouteflika, Gaïd-Salah : ces incorrigibles professionnels du « soutien »    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Qui veut enflammer la Kabylie ?    Washington menace ses alliés    Avocats et étudiants ont battu le pavé    Mellal, en "président" populaire du MCO    Pour "la primauté du politique sur le militaire"    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    M. Desrocher : Etablir des partenariats avec l'Algérie, "une des priorités des USA"    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela
Publié dans Le Maghreb le 20 - 03 - 2019

La baisse de la production pétrolière au Venezuela, causée par la panne géante d'électricité, pourrait représenter un problème pour l'approvisionnement du marché et nécessiter d'utiliser des capacités supplémentaires de l'Arabie saoudite, a estimé vendredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE). "La semaine dernière, les opérations du secteur (pétrolier vénézuélien) ont été sérieusement perturbées et les pertes actuelles à grande échelle pourraient représenter une difficulté pour le marché", note l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole. Le pays a connu une panne géante d'électricité qui a notamment pénalisé l'activité de la compagnie pétrolière publique PDVSA, cruciale pour l'économie locale.
"Bien qu'il y ait des signes montrant que la situation est en train de s'améliorer, la dégradation du système électrique est telle que nous ne pouvons pas être certains que les réparations soient durables", estime l'agence basée à Paris, qui conseille les pays consommateurs sur leur politique énergétique.
La production du Venezuela s'était jusqu'à récemment stabilisée autour de 1,2 million de barils par jour (mbj). Cela correspond aussi au volume de réduction volontaire de la production fixé par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son partenaire russe afin de soutenir les cours, observe-t-elle.
Au total, les membres de l'Opep (hors Iran et Venezuela) disposent de 2,8 mbj de capacité de production supplémentaire potentielle, dont les deux tiers en Arabie saoudite, calcule l'AIE.
"En cas de perte majeure de la production en provenance du Venezuela, les moyens potentiels d'éviter une grave perturbation du marché pétrolier sont à portée de main", rassure ainsi l'Agence.
Dans un rapport publié jeudi, l'Opep avait pour sa part estimé que la production du Venezuela avait encore chuté de 142.000 barils par jour en février - avant la panne - à un peu plus de 1 mbj.
Côté demande de brut, l'estimation de l'AIE est pour sa part restée inchangée, avec une croissance de 1,3 millions de barils par jour (mbj) en 2018 puis de 1,4 mbj attendue cette année.
Dans un autre rapport publié lundi, l'AIE soulignait que les Etats-Unis allaient continuer à pomper toujours plus d'or noir, jusqu'à devenir exportateurs nets de pétrole dès 2021.
"Cela améliore la sécurité d'approvisionnement surtout quand, comme à l'heure actuelle, les inquiétudes géopolitiques sont plus fortes", se félicite l'AIE vendredi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.