Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour éviter la flambée de certains produits de large consommation durant le mois de Ramadhan : Le ministère plafonne leurs prix et préserve le ...
Publié dans Le Maghreb le 04 - 04 - 2019

Le ministère du Commerce a décidé de plafonner les prix de certains fruits et légumes de large consommation pour éviter leur flambée durant le mois de Ramadhan et préserver le pouvoir d'achat des citoyens, a indiqué à l'APS, le directeur général de la régulation et de l'organisation des activités au ministère du Commerce, Saïd Bekaï.
Ce plafonnement concernera les fruits et légumes de large consommation, à l'instar de l'oignon, la pomme de terre, la tomate, la courgette, la carotte et la laitue, a ajouté le même responsable, assurant que le contrôle sera plus rigoureux pour assurer le respect des prix règlementés des produits d'épicerie, notamment l'huile, le sucre, le lait et la semoule.
Les prix référentiels des produits de première nécessité seront annoncés pour permettre au consommateur de contrôler efficacement ces prix et éviter la spéculation, a-t-il fait savoir.
6.500 agents ont été mobilisés pour garantir l'application de la loi concernant les prix règlementés et prix plafonnés concernant tous les produits d'épicerie et fruits et légumes pour mettre un terme à la spéculation de manière efficace, a précisé M. Bekaï.
Pour assurer un contrôle efficace pendant ce mois sacré, des agents assureront des permanences tout au long de la semaine, les jours de congés et en dehors des heures de travail.
S'agissant des prix règlementés et prix plafonnés par un texte règlementaire, le responsable a fait savoir que "les services de contrôle seront à pied d'œuvre pour mettre un terme à toute hausse des prix, à l'instar de l'huile, du sucre, du lait et de la semoule".
Le ministre du Commerce avait appelé à une collaboration et une coordination entre les différents intervenants dans le processus de consommation, particulièrement l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) et l'Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCAA), ce qui a permis d'élaborer "une feuille de route" qui prévoit la contribution de l'ensemble des parties dans le contrôle et la sensibilisation.
Cette feuille de route devra être couronnée par la mise en place d'une "charte" qui détermine le domaine d'intervention de toute partie et encourage l'action de coordination pour prendre en charge certaines difficultés sur le terrain concernant les activités, les transactions commerciales, les règles de protection du consommateur et la concurrence.

Vers la relance des marchés non exploités et l'ouverture des marchés de proximité
Quant au sujet de l'approvisionnement des produits d'épicerie tels que l'huile, la semoule, la farine, le sucre et le lait durant le mois sacré, M. Bekaï a rassuré que "les quantités sont disponibles pour couvrir les besoins des citoyens dans le cadre de la coordination et du travail commun intersectoriel". A cet égard, une commission a été créée sous le nom de "commission de gestion et d'approvisionnement du marché en produits stratégiques" qui s'est réunie jusque-là 7 fois au sujet de l'approvisionnement du marché en produits essentiels à l'instar des viandes, des fruits et légumes et du lait.
"Il y a lieu d'affirmer que bien des quantités suffisantes de ces produits essentiels sont présentes sur le marché et dans les stocks permettant une couverture totale des besoins des citoyens à l'instar des viandes, des légumes secs, de blé dur et tendre...etc.", a-t-il dit. La présence de ces produits sur le marché national évitera inéluctablement la flambée des prix et mettra, donc, un terme à la spéculation, a-t-il encore affirmé, faisant état de l'ouverture, durant le mois de Ramadhan, de l'ensemble des marchés réalisés et non exploités, estimés à 468 espaces, dont 364 exploitables".
S'agissant des marchés de proximité, une proposition d'ouverture de ces marchés a été adressée aux walis, prévoyant le choix, a priori, de l'ensemble des surfaces appropriées qui seront réservées aux jeunes activant dans les marchés parallèles leur permettant, ainsi, de régulariser leur situation en payant en contrepartie des charges symboliques".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.