Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le consultant en transition énergétique Tewfik Hasni : "L'Algérie a mal négocié son passage vers l'exploitation de l'énergie solaire"
Publié dans Le Maghreb le 08 - 04 - 2019

La transition énergétique comme enjeu économique de la nouvelle République algérienne, c'est le sujet à quoi a été consacrée, ce dimanche, l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne. S'y exprimant, le consultant en transition énergétique, Tewxfik Hasni rappelle que l'Algérie dispose de ressources d'énergie importantes et diversifiées, prévenant toutefois que cette richesse est cependant susceptible de faire l'objet de prédation de la part de certains pays.
En dehors des ressources gazières et pétrolières disséminées dans le sous-sol national, l'intervenant tient à signaler que le potentiel fourni par le soleil, estimé, précise-t-il, à quelque 40.000 millions de tonnes/an, permettrait de livrer l'équivalent de 10 fois de ce que représente la consommation mondiale d'énergie et 20 fois celle de l'Europe.
Pour M. Hasni, l'Algérie a finalement raté son passage vers ce type d'énergie, rappelant, à ce propos, le sort funeste dont a été victime le méga projet algéro - allemand dénommé Désertec, tué dans l'œuf. L'intervenant rappelle que ce dernier était considéré par certains pays, comme la solution à leur problème énergétique, mais qu'il était mal vu, parce que, poursuit-il, il constituait une menace pour certains fournisseurs d'électricité, citant nommément la France, un pays détenant un important parc de centrales nucléaires, mais également d'autres acteurs qui, tous, " ne voulaient pas d'une concurrence de l'Algérie ".
Le problème, selon lui, est de savoir, aujourd'hui, comment inscrire cette dimension dans le modèle de consommation, compte tenu du type d'économie énergétique " que nous voulons pour notre pays ", dont il considère qu'il est à la base de la vision économique et stratégique que celui-ci devrait adopter dans un futur proche.
M. Hasni estime, par ailleurs, qu'on ne saurait asseoir une stratégie énergétique sans une bonne gouvernance d'autant, constate-t-il, qu'on ne sait toujours pas quelles sont les réserves prouvées d'énergies fossiles du pays, d'où l'impossibilité d'asseoir une bonne gouvernance.
Avançant, d'autre part, des réserves approximatives de 2,5 milliards de m3 de gaz, il constate que rien n'a été entrepris pour stopper " leur gaspillage ", prévoyant que celles-ci pourrait s'épuiser à l'horizon de 2030, occultant ainsi, déclare-t-il, les besoins des générations futures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.