Série A: l'Inter corrige Sassuolo    Le Maroc mobilise des manifestants en soutien à ses convoitises coloniales    Zetchi donne des nouvelles de Belmadi    Coup d'envoi d'une campagne de reboisement au niveau des structures universitaires    Lutte contre l'Islamophobie: L'Algérie réaffirme sa position "immuable"    15 ans de prison requis contre Abdelkader Zoukh    Energie: le gouvernement déterminé à instaurer un modèle énergétique durable    Groupe parlementaire FLN : la résolution du Parlement européen dépourvue du moindre fondement diplomatique    Décès de Aissa Megari : le Premier ministre présente ses condoléances    Accidents de la route : Six décès et 253 blessés durant les dernières 48 heures    La dernière de Trump    Des membres du COA convoqués par la justice    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    La LFP ouvre un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    L'affaire de l'automobile sera rejugée    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Pr Amar Aït Ali Slimane plaide pour une gestion centralisée des lits d'hôpitaux    Saisie de 100 grammes de kif traité    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Le Mouloudia d'Alger vise la victoire    Nul sur toute la ligne    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    L'OAIC confirme et précise    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    L'armée s'implique dans la lutte anti-Covid    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    La main de l'étranger à géométrie variable    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Acquisition du vaccin anti-Covid: L'Algérie prudente    Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Le foot est mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afin de mettre fin à la crise : "La tenue de l'élection présidentielle est primordiale" affirme Gaïd Salah
Publié dans Le Maghreb le 21 - 05 - 2019

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a affirmé, lundi à Ouargla, que la tenue de l'élection présidentielle "barrera la route à ceux qui tentent de prolonger la crise", appelant à l'accélération de l'installation d'une instance indépendante chargée de l'organisation et la surveillance des élections, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
"La tenue de l'élection présidentielle barrera la route à ceux qui tentent de prolonger cette crise, car la principale démarche consiste en l'impérative accélération de l'installation d'une instance chargée de l'organisation et la surveillance de l'élection. Nous attendons, dans ce cadre, l'accélération de la prise des mesures adéquates pour l'activation de ce mécanisme constitutionnel, en tant qu'outil juridique le plus approprié pour préserver la voix de l'électeur et assurer la crédibilité des élections", a fait savoir le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah dans une allocution d'orientation prononcée lors d'une rencontre avec les cadres et les personnels du secteur, durant la 2ème journée de la visite de travail et d'inspection effectuée dans la 4e Région militaire à Ouargla. Pour le vice- ministre de la Défense nationale, "la tenue de l'élection présidentielle permettra d'éviter le piège du vide constitutionnel, et ce qu'il implique comme risques et dérapages aux graves conséquences, d'où la nécessité pour l'ensemble des citoyens algériens, jaloux de la réputation de leur pays, de ses intérêts et de sa place dans le concert des Nations, d'adhérer à cette démarche décisive pour l'avenir du pays".
M. Gaïd Salah s'est réuni avec les cadres et les personnels du Secteur, où il a prononcé une allocution d'orientation, diffusée à toutes les unités de la Région via visioconférence, et à l'entame de laquelle il a réitéré l'intérêt particulier qu'il accorde au contact permanent avec les personnels de l'Armée Nationale Populaire pendant le mois sacré de Ramadhan, tout en soulignant, à cette occasion, l'importance des résultats obtenus dans la lutte contre la corruption dans notre pays qui constitue une revendication forte parmi les revendications populaires persistantes et légitimes :
"Les résultats réalisés jusque-là dans le domaine de la lutte contre la corruption constituent une des exigences fondamentales des Algériens fidèles, loyaux et jaloux de leur patrie, des résultats qui vont dans la bonne direction, en harmonie avec la fédération des efforts et la convergence des visions entre l'Armée et le peuple. Dans le cadre de cette harmonie, il est préférable que les marches se caractérisent par un niveau raisonnable et suffisant d'organisation et d'encadrement efficace pour faire émerger de vrais représentants qui se distinguent par leur sincérité et intégrité pour transmettre les revendications légitimes de ces marches, en leur évitant toute forme d'anarchie et de tomber dans le piège de l'infiltration par des individus ayant des plans suspects qui utilisent ses manifestations comme un portail pour scander leurs slogans et brandir leurs bannières, et une passerelle pour transmettre certaines revendications irrationnelles, telle que l'exigence du départ collectif de tous les cadres de l'Etat, sous prétexte qu'ils représentent les symboles du système. Il s'agit d'une revendication non objective et irraisonnable, voire dangereuse et malveillante, qui vise à déposséder les institutions de l'Etat de ses cadres et les dénigrer. Ces cadres qui ont eu le mérite de servir leur pays à tous les niveaux, avec intégrité et dévouement, et nul n'a le droit de se substituer à la justice en leur proférant des accusations et en réclamant leur départ. Le but de ces instigateurs et ceux qui gravitent autour d'eux, est de barrer la route à toutes les solutions possibles et de plonger le pays dans une impasse politique préméditée afin d'atteindre leur objectif d'entraîner le pays vers le vide constitutionnel. Dans ce cas, les manifestations populaires deviennent une monture facile pour ces individus afin de promouvoir des idées qui ne servent pas l'Algérie et qui ne se conforment nullement aux revendications populaires scandées. Aussi, il devient impératif de revoir la manière d'organiser ces manifestations et la nécessité de les encadrer par des personnes ayant un esprit nationaliste responsable, qui craignent Allah quand il s'agit de leur peuple, leur patrie et les institutions de leur Etat, et œuvrent à transmettre les revendications populaires dans le cadre d'un dialogue sérieux et constructif avec les institutions de l'Etat, prenant en considération les revendications réalisées jusqu'à présent, grâce à l'accompagnement permanent de l'Armée Nationale Populaire, qui s'est engagée à ne pas être partie prenante à ce dialogue escompté". Il a par ailleurs, souligné que la persistance de la crise aura de graves conséquences sur les domaines économique et social du pays, notamment sur les postes de travail et sur le pouvoir d'achat des citoyens.
En somme, ceux qui veulent maintenir le pays dans l'impasse sont des individus et des entités qui tentent sciemment de nous mener vers le vide constitutionnel avec tous les risques et menaces qu'il peut comporter. L'impasse politique et le vide constitutionnel planifiés de manière délibérée par ces entités est un parcours aux conséquences désastreuses sur les plans économique et social du pays, notamment dans le domaine des investissements et la préservation des postes d'emploi et du pouvoir d'achat des citoyens, voire sur tous les autres plans ayant un lien avec le processus de développement de manière générale.
Il paraît que certains sont dérangés de voir l'Etat préserver sa notoriété et que ses institutions continuent à s'acquitter normalement de leurs missions, en dépit de cette crise ".
Pour rappel, M. Gaïd Salah, a entamé dimanche une visite de travail et d'inspection à la 4e Région militaire à Ouargla.
Cette visite entre "dans le cadre des visites de contact direct avec les personnels pendant le mois sacré de Ramadhan, à travers toutes les unités de l'Armée Nationale Populaire et l'ensemble des Régions militaires".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.