JM Oran-2022 : "Aucune restriction sur le budget du COJM"    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    Le schiste américain dans le rouge    3 ans de prison ferme requis    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    Communiqué de l'AJSA    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    Vu à Tizi Ouzou    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    L'épreuve    L'infrangible lien...    Répression contre l'opposition à Hong Kong    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève des agents de contrôle : La tutelle soutient que la majorité des revendications sont prises en charge
Publié dans Le Maghreb le 30 - 05 - 2019

Le ministère du Commerce a affirmé, mardi, que la majorité des revendications des agents de contrôle commercial "ont été prises en charge" dans le cadre du dialogue et de la concertation avec l'ensemble des fonctionnaires, dénonçant les appels à entrer en grèves jugées illégales par la Justice. "Ces appels à entrer en grèves jugées illégales par la Justice, ne sont que des tentatives de certaines parties à instrumentaliser les conditions de travail du personnel du secteur pour saper l'économie nationale", a estimé le ministère dans un communiqué. Soutenant que "la majorité des revendications soulevées dans le cadre du dialogue et de la concertation avec l'ensemble des employés ont été prises en charge", le département du commerce précise que "les directeurs de wilayas ont été chargés d'organiser des rencontres périodiques avec le personnel du secteur afin de noter et prendre en charge ses préoccupations", outre des réunions avec les deux partenaires sociaux affiliés à l'UGTA et au SNAPAP.
Les rencontres jusque-là tenues ont permis de "consolider, en coordination avec les différents services de sécurité, les mesures de protection et de sécurité des agents de contrôle en mission sur le terrain, et de prendre en charge effectivement le dossier des indemnités au titre du Fonds des revenus complémentaires, ajoute la même source, relevant que ce dossier "a progressé considérablement au niveau du Premier ministère". Il s'agit également de "garantir l'égalité des chances en matière de promotion et de formation, outre l'élaboration finale du Statut des fonctionnaires du secteur, qui n'a pas été transmis à la Direction générale de la Fonction publique sur demande du partenaire social affilié à l'UGTA, dans l'attente de son examen avec le partenaire social relevant du SNAPAP".
Le ministère a fait état aussi de l'élaboration d'un projet de décret exécutif relatif au système indemnitaire.
Par ailleurs, la tutelle a évoqué "des revendications rédhibitoires de l'UGTA, jamais soulevées lors des précédentes réunions de concertation". Dans ce sens, le ministère a déploré "la fermeture des portes du dialogue par ce partenaire social" et condamné "certains comportements et pratiques ne relevant aucunement de l'action syndicale".
Plus explicite, le communiqué cite "le refus de se soumettre aux décisions de la justice", qualifiant de "grave précédent" la poursuite de la grève déclarée illégale, le 23 mai 2019, par le tribunal administratif en présence des avocats du syndicat.
Le ministère a fustigé également "la présentation de faux éléments par le syndicat à l'opinion publique à travers des déclarations aux médias concernant les fonctionnaires du secteur et les taux de participation à la grève +illégale+ alors que le nombre des adhérents, issus du secteur du commerce, à cette organisation syndicale ne dépasse pas les 31%". Le département du commerce a déploré, en outre, des actions de perturbation et d'entrave des missions des fonctionnaires non-grévistes et non affiliés à ce syndicat.
A ce propos, le ministère du Commerce a exprimé son soutien aux revendications et préoccupations des fonctionnaires du secteur, affirmant qu'il ne ménagera aucun effort pour leur concrétisation sur le terrain dans les plus brefs délais à travers un dialogue constructif et le travail commun, notamment en cette sensible conjoncture, afin de préserver la stabilité du secteur et la pérennité du service public.
Evoquant les tentatives de certaines parties en vue de saper l'économie nationale et exposer au danger la santé du consommateur, le ministère du Commerce avertit que toutes les dispositions légales seront prises en coordination avec les services concernés afin de sauvegarder l'intérêt suprême du pays et du citoyen, et de faire assumer à tout un chacun sa responsabilité et ses conséquences dans le cadre des lois de la République.
En conclusion, le ministère du Commerce appelle, dans son communiqué, "les partenaires sociaux à la reprise du dialogue responsable et sérieux pour enrichir le chantier lancé en décembre 2018 en vue du suivi des dispositions arrêtées".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.