GENERAL-MAJOR SAID CHENGRIHA : ‘'L'armée déterminée à soutenir les démarches du Président''    Goudjil refuse d'entériner le départ de Bensalah    Le camembert Tassili n'est pas contaminé : La laiterie de Draa Ben Khedda nous écrit    EN DIFFICULTES FINANCIERES STRUCTURELLES : Vers un arrêt des activités de l'ENIEM    SOMMET DE L'UA SUR LA LIBYE : Le premier ministre représentera le président Tebboune    Juventus : Can d'accord avec Dortmund !    LES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE MAINTIENNENT LA PRESSION : Le ministère s'engage à affronter la situation    ILS ONT CIBLE PLUS DE 10 VEHICULES : Deux voleurs quinquagénaires arrêtés à Mascara    ORAN : Saisie de 12 quintaux de viandes blanches avariées    Mettre en place des mécanismes de traduction des textes de théâtre algérien    Fermeture dans la nuit de mardi à vendredi minuit    «Il y a beaucoup d'argent pour les collectivités locales»    France : les actes antimusulmans ont augmenté de moitié    HRW dénonce la poursuite de la répression    Le meurtrier interjette appel    Abdelmadjid Tebboune au MDN    Boxe/Championnats arabes : avec 12 médailles dont 5 en or    Mouaki rejoint l'ES Sahel    CRB-CABBA décalé au lundi 3 février    Les étudiants fidèles au "22 février"    Les entreprises publiques ont boudé l'événement    Des acheteurs allemands chez des fournisseurs algériens    Un nouveau système d'information pour la douane    Cinq pays au 10e Festival international du théâtre de Béjaïa    ACTUCULT    Lumières sur un super-héros, très secret et réel    Une foire internationale de la production à Alger proposée par l'Union arabe    Nécessaire révision des statuts particuliers des enseignants universitaires    Hand/Tournoi de qualification olympique: l'Algérie débutera face à la Slovénie    Zitouni exhorte les jeunes à l'unité pour faire avancer l'Algérie    El-Bayadh: Le logement passé au peigne fin    Selon le Professeur Tahar Ryan: «Le système de santé est malade»    Les étudiants toujours mobilisés    Oran: Le procès de Kaddour Chouicha de nouveau reporté    Oum El Bouaghi: Deux morts dans le crash d'un avion militaire    JS Kabylie: Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Coronavirus: Le président ordonne le rapatriement des Algériens établis à Wuhan    La pointe extrême du singulier    2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA    Allez à Ghaza et criez «plus jamais ça !»    Vivre le (dés) espoir d'une mère nigériane    Le parc d'attraction rouvre ses portes    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur» à juste titre    La collection «Continents Noirs» fête ses 20 ans    Découverte d'un bain romain à Ferkane (Tébessa)    Le chiffre d'affaires de la CNMA s'est établi à 15 milliards de dinars    «L'équipe a retrouvé sa confiance et sa stabilité après le départ de Lavagne»    Les militairesisraéliens frappent une cible du Hamas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité alimentaire Une priorité pour sortir de la crise
Publié dans Le Maghreb le 05 - 12 - 2019

L'Algérie, qui fût le grenier à blé de Rome, de par les potentialités naturelles qu'elle recèlait, est en mesure de garantir la sécurité alimentaire de sa population frôlant les 42millions d'âmes, soit moins de 3.5% de la population chinoise estimée à plus d'un milliard et 300 millions d'âmes ayant atteint l'autosuffisance alimentaire en 1995.

L'autosuffisance alimentaire est en Algérie , si l'on croit aux déclarations du ministre de l'Agriculture , du Développement rural et de la Pêche, Cherif Omari lors de sa visite effectuée dans la wilaya déléguée d'El Ménéa, où il a plaidé pour la sécurité alimentaire à travers des mesures visant à améliorer la productivité, le rendement et la qualité des produits agricoles. Les acteurs du secteur agricole doivent relever un grand défi qui consiste à assurer une sécurité alimentaire, tout en préservant nos ressources naturelles notamment les semences locales adaptées aux conditions climatiques de leur milieu", a indiqué M. Omari lors de ses visites dans les périmètres céréaliers dans la région d'El Ménéa.
L'utilisation de la semence sélectionnée constitue le prélude à l'amélioration de la productivité céréalière et la préservation de notre sécurité alimentaire, a souligné le ministre précisant que des mesures incitatives ont été prises par les pouvoirs publics en faveur de la promotion de l'utilisation des semences locales sélectionnées et traitées. Le ministre a indiqué que les agriculteurs algériens doivent impérativement accroître l'innovation agricole et l'utilisation de la technologie pour répondre à la demande croissante en denrées alimentaires, réduire l'importation et ainsi économiser la devise. M. Omari a appelé les acteurs agricoles à trouver de nouvelles formules pour améliorer les rendements par l'adoption de nouvelles technologies et le savoir-faire notamment la numérisation pour stimuler la productivité agricole et donc créer la richesse et l'emploi.
Cette approche permettra aux agriculteurs d'accroître les rendements, de gérer les intrants de façon plus efficiente, d'adopter de nouvelles cultures et de nouveaux systèmes de production, d'améliorer la qualité de leurs produits, de préserver les ressources naturelles. a-t-il précisé.
L'agriculture algérienne dispose d'atouts énormes. Elle nécessite un effort d'adaptation et de mise à niveau pour son intégration dans l'environnement économique, a affirmé le ministre rappelant que l'apport de l'agriculture dans le PIB est de plus de 12% de valeur ajouté.
Accompagné du ministre de la Formation professionnelle, M. Dada Moussa Belkhir et les autorités locales, le ministre de l'Agriculture s'est enquis des réalisation effectuées sur le terrain par les investisseurs et le taux de technicité du secteur agricole dans la région qui constitue un levier pour l'amélioration de la production agricole.
Les deux ministres et les autorités locales ont entamé leur visite dans la localité de Hassi El Garaâ à 270Km au sud de Ghardaïa, par la plantation d'arbres rustiques dans le cadre de la campagne de reboisement nationale visant à régénérer nos forêts brulées, à créer des espaces verts, à renforcer et consolider le barrage vert sur la bande des Hauts-Plateaux.

Omari promet de lever les contraintes rencontrées par les agriculteurs
Le ministre de l'Agriculteur a annoncé à cet effet que depuis le lancement de cette campagne, près d'un million d'arbre ont été plantés à travers le territoire national.
Les deux ministres ont également visité le centre de formation professionnelle dans la commune de Hassi Garaâ, le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, a souligné que son secteur s'attelle à œuvrer pour la qualification de la main-d'œuvre et de la modernisation du secteur de la formation professionnelle avant d'annoncer la création prochaine des maisons d'entreprenariat multisectorielles et multifonctionnelles dans les différents instituts et centres de formation afin de préparer le jeunes à l'auto-emploi par la création de sa propre entreprise. Le ministre Dada Moussa Belkhir a également assuré que les centres de formation de la wilaya de Ghardaia seront dotés prochainement de matériel pédagogique moderne et la reconversion de l'annexe de formation de SebSeb localité de la Daira de MetliIi en un centre de formation professionnel.
Poursuivant leur visite dans la wilaya déléguée d'El Ménéa , les deux ministre ont visité un point de vente de l'aliment pour bétail avant de donner le coup d'envoi de la réalisation de silos céréalier d'une capacité de 300.000 qx à El Ménéa et un autre dans la localité de Hassi lefhal.
Au terme de leur visite, les deux ministres ont donné le coup d'envoi de la campagne de récole de la production de maïs fourrager ensilage pour la campagne de maïsiculture automnale dans la région d'El Ménéa où une production de plus de 753.000 qx est attendue sur une surface cumulée de 2150 hectares vouées à cette culture du maïs ensilage "sous pivot" circonscrite dans les zones pourvues de ressources hydriques abondantes situées principalement à El Ménéa, Hassi lefhal , Seb au sud de la wilaya de Ghardaïa.
Parallèlement les deux ministres ont également donné le coup d'envoi de la campagne labour de la céréaliculture "sous pivot" dans la wilaya où plus de 7417 hectares a été réservée à cette culture stratégique à travers la wilaya de Ghardaïa, au titre de la saison agricole 2019-2020.
L'essor que connait l'agriculture actuellement dans la région d'El Menea constitue une occasion idoine pour réaliser un saut qualitatif et fondamental dans la corrélation entre formation et emploi, a assuré le ministre de l'agriculture, soulignant au terme de sa visite la nécessité de prendre en considération l'agriculture en tant que gisement d'emplois et de tenir en compte des spécificités et des potentialités de chaque région.

Omari : recourir aux techniques intelligentes de production pour relever le défi de la sécurité alimentaire
Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif Omari a mis l'accent, mardi à Alger, sur l'impératif de recourir aux techniques intelligentes d'agriculture en vue de relever le défi de la sécurité alimentaire et moderniser les systèmes de production.
"Le recours aux nouvelles techniques et le développement du réseau de recherche scientifique dans le domaine de l'agriculture sont à même de contribuer au développement des systèmes de production pour relever le défi de la sécurité alimentaire", a indiqué M. Omari lors d'une rencontre scientifique sur l'agriculture intelligente avec la participation de spécialistes sud-coréens dans ce domaine.
"Les efforts se poursuivent pour adopter l'agriculture intelligente basée sur des systèmes modernes de production et l'encouragement des activités de la recherche scientifique dans le domaine agricole en vue de valoriser les capacités nationales dans ce secteur vital et important", a-t-il ajouté. Les dernières instructions données par le Premier ministre avaient porté notamment sur la nécessité de l'encadrement et du suivi des jeunes diplômés porteurs de projets et d'innovations, notamment dans le secteur de l'agriculture en vue de leur donner l'opportunité de contribuer à l'édification de l'économie nationale. A ce propos, le ministre a expliqué que son secteur tirait profit également des innovations et des compétences scientifiques des jeunes, en particulier les ingénieurs agricoles et les chercheurs, rappelant que la décision du Gouvernement portant création d'un Fonds de soutien aux jeunes porteurs de projets en vue de soutenir les startups.
Pour sa part, le directeur de l'Ecole nationale supérieure agronomique (ENSA), Lakhdar Khelifi, a insisté sur la nécessaire conjugaison des efforts pour relever le défi de la sécurité alimentaire, rappelant la formation spécialisée d'ingénieur proposée par l'Ecole.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.