Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Algérie-Emirats arabes unis : nécessité de renforcer la coopération bilatérale et de poursuivre les concertations    Douanes: réduire le temps de stationnement des conteneurs dans les ports    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Djerad reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères    Robert Moreno évoque le cas Slimani    Cinq pays au 10eme Festival international du théâtre de Bejaia    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    Les consommateurs dénoncent    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    TIZI-OUZOU : Destruction d'une casemate pour terroristes    BECHAR : Un dealer condamné à 3 ans de prison pour trafic de drogues    L'APN LUI DONNE UN DELAI DE 10 JOURS : Abdelkader Ouali refuse de renoncer à son immunité parlementaire    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Amitié entre les peuples: Ghlamallah prendra part à une conférence en Croatie    Coupe de la CAF : Le Paradou hypothèque ses chances de qualification    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    Sit-in de solidarité avec Ilyas Lahouazi    Les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans les pays du g7    Un "terminus" brutal pour la JSK    Le WA Tlemcen rejoint l'O Médéa en tête du classement    Casoni pose ses conditions    Les Algériennes en regroupement à Alger    La défaillance de l'EGSA    Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d'affaires    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Biscuits roulés à la cannelle    Le ministère de la Santé recommande de reporter les voyages prévus en Chine    Convergence de vues entre Tebboune et Erdogan    L'Algérie condamne avec "force"    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Hommage et recueillement à la mémoire de matoub lounès    Au Louvre, une œuvre cinétique de l'artiste vénézuélien Elias Crespin    Serie A : La Juventus chute face à Naples    Crise libyenne: Un conflit naît dans les laboratoires américains ?    SEOR: Perturbation de l'alimentation en eau dans 12 communes    Tunisie: Vers un nouveau gouvernement ?    Assemblage de tramways: Alstom n'a pas respecté le contenu de l'accord    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Littérature Lynda Chouiten, prix Assia Djebar : " Une valse est née, durant mon voyage à Vienne"
Publié dans Le Maghreb le 10 - 12 - 2019

La romancière algérienne Lynda Chouiten vient de ravir le grand prix Assia-Djebar du roman pour son œuvre " Une Valse " paru aux éditions Casbah en octobre 2019.Il relate le destin d'une couturière psychotique qui réussit à se qualifier en finale d'un concours de stylisme censé se dérouler à Vienne.

L'écrivaine a déclaré qu'il s'agit de son deuxième romanintitulé Une Valse et paru aux éditions Casbah. Il raconte le destin d'unecouturière psychotique qui réussit à se qualifier en finale d'un concours de stylisme censé se dérouler à Vienne. En attendant d'y aller, elle affronte un quotidien fait d'incompréhension, de violence et de ses propres fantômes, en rêvant d'une valse dans le faste de la capitale autrichienne. Et d'ajouter que l'idée du roman lui est venue en 2016, alors qu'elle se préparait justement à aller à Vienne, pour prendre part à un colloque sur la littérature comparée.
" D'une part, il est difficile de penser à cette ville sans penser à la valse.
D'autre part, je me suis dit que j'étais quand même bien chanceuse de pouvoir voyager, découvrir le monde et nourrir mon esprit; et j'ai pensé qu'il serait intéressant d'imaginer une femme moins chanceuse - une femme dont le talent et l'ambition ont été tragiquement étouffés - faisant le même voyage. Restait à lui trouver un bon prétexte pour le faire ; c'est ainsi qu'est née l'idée du concours de stylisme." a-t-elle élucidé.
Cette enseignante universitaire en littérature universitaire à l'université de Boumerdes, elle fait des recherches dans les domaines de culture et littérature francophones et littérature comparée, il a obtenu son doctorat en études françaises du Moore Institute for Research in the Humanities and Social Sciences National University of Ireland, Galway.
Elle est cheffe du conseil scientifique du département des langues et littératures étrangères (Université de Boumerdes) depuis septembre 2015.
Pour ce qui est des thématiques des reviennent dans son nouveau primé, elle expliqué qu'il y en plusieurs " Tout d'abord, et comme dans mon premier roman, il y a celui de la condition féminine et de la violence, puisque Chahira, l'héroïne, est confrontée à un environnement qui l'agresse constamment en cherchant à l'emprisonner dans des schémas patriarcaux dans lesquels elle ne se reconnait pas. Mais en plus d'être une femme non-conformiste, Chahira est malade.
Le roman traite donc du thème de la différence ainsi que de la solitude et de l'incompréhension qui en résultent. Enfin, il est aussi question de l'histoire toute récente de l'Algérie - de la Kabylie notamment. "


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.