Erdogan : l'Algérie, un élément de stabilité et de paix dans la région    Liverpool fonce sur Fabian Ruiz    Le ministre émirati des Affaires étrangères en visite lundi à Alger    Un nouveau site électronique pour la DG des Douanes algériennes    Handball / CAN-2020: l'Algérie bat l'Angola (32-27) et prend la 3e place    Coronavirus: le ministère de la Santé appelle à l'impératif respect des mesures préventives    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    Une bactérie dans le camembert Tassili    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Pour une conférence nationale indépendante    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    L'USMA manquait d'armurerie !    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    En bref    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme: Près de 1.500 nouveaux cas de cancer en 2019     Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La voie de la vérité historique
Publié dans Le Maghreb le 12 - 12 - 2019

Admettre ce changement, cette réalité de l'ancien régime, c'est plus faire preuve de réalisme que dégager des perspectives généreuses. La quête de la vérité à propos du bilan catastrophique d'une vingtaine d'années, de ce qui se passe encore aujourd'hui comme manœuvres est du même ordre que celle concernant l'Algérie nouvelle à réaliser ensemble. La voie de la vérité historique est de même nature que la voie de la démocratie commune visant le changement et l'avènement d'un nouveau corps politique et social. Elle est celle envisagée par la jeunesse dans sa meilleure pertinence à se rendre massivement aux urnes pour valider l'élection présidentielle qui sera la vraie solution à la sortie de crise et ouvrira de nouveaux horizons au peuple d'arpenter de nouvelles marches vers le progrès et la prospérité. Dans ce sillage-accompagnement, le Haut commandement de l'ANP, l'Etat dans sa composante saine, patriote et pérenne, qui est l'émanation et le prolongement du peuple, a entendu le message du mouvement citoyen et est déterminé à aller de l'avant pour une satisfaction méthodique de ses revendications. C'est pourquoi, le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah n'a cessé depuis le début de la situation actuelle à exhorter les citoyens, les partis politiques, les patriotes nationalistes, la jeunesse à se mobiliser autour de cet objectif et d'accorder la plus grande importance au succès de l'élection présidentielle qui doit réussir, et ce, en raison des conséquences néfastes d'une prolongation de la situation sur les relations internationales de l'Algérie ainsi que sur l'image que se font les partenaires étrangers sur le pays. C'est dire combien, il est capital pour tous de mettre en relief la transparence et l'impartialité de ce scrutin présidentiel.
Aussi, il appartient en ce jour électoral décisif pour tous les électeurs de faire prévaloir l'intérêt suprême de la Nation qui est le dénominateur commun entre toutes les Algériennes, tous les Algériens, sur les intérêts personnels ou partisans et faire prospérer ce processus politique et démocratique. Personne n'est pas sans savoir que l'Algérie vient de passer par une grave crise politique, crise de confiance d'autant plus envenimée par les ennemis de l'intérieur et de l'extérieur et que la seule issue de secours se trouve dans l'aboutissement national du processus électoral avec comme objectif une passation de pouvoir démocratique qui se déroule dans un climat serein, transparent et pacifique, et en accord avec les principes de la démocratie participative, soit une alternance politique acheminée vers le peuple souverain et qui est déjà acclamée par la communauté internationale. Face à cette dynamique nouvelle autour de laquelle les Algériens se mobilisent en adhérant sans équivoque à la sortie de crise, se trouve malheureusement un courant contraire au devoir électoral du citoyen, à la liberté d'expression et à l'éthique de la démocratie, le processus électoral est soumis à un véritable travail de sape délibéré orchestré par des "rameurs" en mal de "devoir" de leurs maîtres et leurs commanditaires. Outre, la question de l'hostilité à la sortie de crise, dont certains en font un leitmotiv assourdissant qui plaît aux ennemis de la Patrie qui n'en demandaient pas mieux pour fluctuer leur show, il y a plus grave à relever, on se livre sans scrupule à la destruction des urnes dans certaines régions du pays et à la recherche de la provocation avec les Forces de l'ordre. Une offensive en règle contre la Loi fondamentale du pays, contre le régime électoral et contre la volonté des citoyens. Tous ces événements regrettables comportent les marques de la justification de l'acte "politique fanatique". Un acte qui est d'abord le fruit amer de la mauvaise interprétation de la démocratie et des objectifs du processus électoral. Un acte qui continue de susciter interrogations et controverses, visant en ce jour même du vote de la teneur toxique à instaurer dans les bureaux de vote, la suspicion, le doute et la démobilisation de l'électorat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.