GENERAL-MAJOR SAID CHENGRIHA : ‘'L'armée déterminée à soutenir les démarches du Président''    Goudjil refuse d'entériner le départ de Bensalah    Le camembert Tassili n'est pas contaminé : La laiterie de Draa Ben Khedda nous écrit    EN DIFFICULTES FINANCIERES STRUCTURELLES : Vers un arrêt des activités de l'ENIEM    SOMMET DE L'UA SUR LA LIBYE : Le premier ministre représentera le président Tebboune    Juventus : Can d'accord avec Dortmund !    LES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE MAINTIENNENT LA PRESSION : Le ministère s'engage à affronter la situation    ILS ONT CIBLE PLUS DE 10 VEHICULES : Deux voleurs quinquagénaires arrêtés à Mascara    ORAN : Saisie de 12 quintaux de viandes blanches avariées    Mettre en place des mécanismes de traduction des textes de théâtre algérien    Fermeture dans la nuit de mardi à vendredi minuit    «Il y a beaucoup d'argent pour les collectivités locales»    France : les actes antimusulmans ont augmenté de moitié    HRW dénonce la poursuite de la répression    Le meurtrier interjette appel    Abdelmadjid Tebboune au MDN    Boxe/Championnats arabes : avec 12 médailles dont 5 en or    Mouaki rejoint l'ES Sahel    CRB-CABBA décalé au lundi 3 février    Les étudiants fidèles au "22 février"    Les entreprises publiques ont boudé l'événement    Des acheteurs allemands chez des fournisseurs algériens    Un nouveau système d'information pour la douane    Cinq pays au 10e Festival international du théâtre de Béjaïa    ACTUCULT    Lumières sur un super-héros, très secret et réel    Une foire internationale de la production à Alger proposée par l'Union arabe    Nécessaire révision des statuts particuliers des enseignants universitaires    Hand/Tournoi de qualification olympique: l'Algérie débutera face à la Slovénie    Zitouni exhorte les jeunes à l'unité pour faire avancer l'Algérie    El-Bayadh: Le logement passé au peigne fin    Selon le Professeur Tahar Ryan: «Le système de santé est malade»    Les étudiants toujours mobilisés    Oran: Le procès de Kaddour Chouicha de nouveau reporté    Oum El Bouaghi: Deux morts dans le crash d'un avion militaire    JS Kabylie: Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Coronavirus: Le président ordonne le rapatriement des Algériens établis à Wuhan    La pointe extrême du singulier    2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA    Allez à Ghaza et criez «plus jamais ça !»    Vivre le (dés) espoir d'une mère nigériane    Le parc d'attraction rouvre ses portes    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur» à juste titre    La collection «Continents Noirs» fête ses 20 ans    Découverte d'un bain romain à Ferkane (Tébessa)    Le chiffre d'affaires de la CNMA s'est établi à 15 milliards de dinars    «L'équipe a retrouvé sa confiance et sa stabilité après le départ de Lavagne»    Les militairesisraéliens frappent une cible du Hamas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Election présidentielle: Abdelmadjid Tebboune largement élu président
Publié dans Le Maghreb le 14 - 12 - 2019

La sentence du peuple a voulu que le candidat indépendant, Abdelmadjid Tebboune, soit président de la République avec un score confortable sur ses concurrents !

Finalement, il n'y aura pas de second tour : l'ex-Premier ministre, candidat indépendant Abdelmadjid Tebboune a été élu dès le premier tour de l'élection présidentielle de jeudi et devient ainsi le huitième Président de l'Algérie. Selon le président de l'ANIE, Mohamed Charfi, M. Tebboune a obtenu la majorité absolue avec 58,15 % des suffrages (4.945.116 voix) suivi de loin par le candidat Abdelkader Bengrina avec 17, 38 % des suffrages (1.477 735 voix) ; Ali Benflis avec 1O, 55 % des suffrages (896.934 voix), Azzedine Mihoubi avec 7, 26 % des suffrages (617.735 voix) et Abdelaziz Belaïd avec 6.66 % des suffrages (566.8O8 voix). Résultats provisoires en attendant l'avis du Conseil constitutionnel, a indiqué le président de l'ANIE. Avec cette avance confortable, M. Tebboune a dominé ses adversaires et surtout mis fin à la surenchère répandue sur le " candidat du pouvoir " en l'occurrence Azzedine Mihoubi.
Les signes de la victoire de l'ex-Premier ministre ont été ressentis jeudi dès les premières heures du dépouillement des voix à travers l'ensemble des bureaux de vote à travers tout le pays en le plaçant victorieux au fil du comptage des voix. Un sentiment qui s'est transformé en certitude dans le camp du candidat. La victoire de M. Tebboune, représente un moment particulier pour l'Algérie qui a été quasiment gouvernée par un pouvoir sans partage et autoritaire laquelle a été acclamée par l'Algérie profonde reconnaissant en le nouveau Président de la République un homme de consensus perçu comme intelligent et cohérent reconnu pour ses qualités de gouvernance et son acharnement à lutter contre la corruption et l'impunité. Lors de sa campagne électorale, M. Tebboune s'est beaucoup focalisé sur la grave crise multidimensionnelle qui affecte l'Algérie, la société et les institutions la qualifiant de crise de gouvernance générée par l'incompétence, le laisser-aller, la corruption, la prédation et la dilapidation des deniers politiques, un conflit intergénérationnel et une crise de confiance entre le pouvoir autiste et des citoyens bridés et désillusionnés. Des thèmes de campagne qui ont été saisis par une grande majorité de l'électorat qui s'est rassemblé autour de son programme politique, notamment qu'il a pris acte du formidable élan populaire du 22 février qui a forcé l'admiration du monde par son patriotisme, son civisme et son pacifisme en s'engageant aussi pour ses revendications populaires pour une véritable rupture et d'un changement authentique dont il s'est dit porteur. Il s'est engagé à tout entreprendre, pour réaliser les attentes et les aspirations légitimes portées par le Hirak et pour un changement global et véritable à même de permettre au pays de redresser et de prendre un nouveau départ et aux Algériens de vivre dans une Algérie démocratique et prospère, fidèle aux valeurs de Novembre-54.
Dans une campagne électorale morose, le candidat Tebboune a quand même trouvé les outils de communication pour faire passer son message de redressement de l'Algérie et convaincre les électeurs des actions et des réformes à entreprendre, car l'évolution du monde et de la société sont beaucoup plus rapides que le passé. Aussi, les 54 engagements qu'il s'est solennellement engagé à réaliser seront sa première tâche :Instauration d'une nouvelle république répondant aux aspirations du peuple- Un nouveau modèle économique basé sur la diversification de la croissance et l'économie de la connaissance- Politique sociale et développement humain- Une politique étrangère dynamique et proactive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.