Air Algérie :désinfection des avions en prévision de la reprise des vols domestiques    Aménagement prochain de 15 services d'urgences médio-chirurgicales à Alger    Algérie-Italie : signature à Alger d'un mémorandum d'entente sur le dialogue stratégique    CAHIER DES CHARGES LIE A LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : Le ministère de l'Industrie dément tout changement    Le Maroc dissimule ses pertes face à l'armée sarhaouie    COMMENÇANTS IMPACTES PAR LE COVID-19 : Les conditions d'indemnisation fixées    EN VUE DE VENIR A BOUT DE CETTE PANDEMIE : L'Algérie appelle la communauté internationale à l'entraide    Djerad: la Zlecaf, un choix stratégique pour l'Algérie    L'artiste M'hamed Bouhaddaj expose ses nouvelles œuvres à Tlemcen après 30 ans d'exil à l'étranger    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    La CAF veut-elle reprogrammer le match ?    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    Le niveau des barrages en nette hausse    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grand engouement et rude concurrence entre les agences de voyage
Omra durant le Ramadhan
Publié dans Le Midi Libre le 04 - 08 - 2011

Le Algériens se rendent en grand nombre aux lieux saints de l'Islam durant le mois du jeûne pour accomplir le rite de la Omra qui revêt une dimension particulière durant le mois sacré, d'où la rude concurrence entre les agences de voyage.
La nouveauté, cette année, réside dans l'agrément, par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, de 133 agences de voyage -- dont 29 nouvelles -- pour organiser et encadrer les voyages de la Omra très prisée durant le mois du jeûne, notamment dans sa deuxième moitié. Voulant attirer le plus grand nombre de pèlerins pour cette période, les agences de voyage rivalisent d'imagination en jouant sur les prix, notamment pour attirer le plus de monde possible.
Les responsables de certaines agences avouent déployer des efforts colossaux avant le mois de Ramadhan en comparaison avec les autres mois de l'année, soulignant que les clients sont de plus en plus exigeants en matière de prestation notamment l'hébergement.
La rareté des hôtels proches
de la Qaâba, l'autre challenge
Le directeur adjoint d'une agence de tourisme agréée, M. Mohamed Rouane, a estimé que la réduction du nombre d'hôtels autour de l'enceinte de la Qaâba a poussé les agences à chercher les meilleurs endroits d'hébergement et les plus proches des lieux de l'accomplissement des rites religieux, précisant que l'offre était très faible.
L'intensification, par l'Office national du hadj et de la Omra, des opérations de contrôle et la mise en place de conditions de délivrance de l'agrément, a indiqué M. Rouane, ont contribué à organiser l'opération sachant que le ministère a exigé la présence de morchidine dans les groupes des pèlerins de la Omra. Il a précisé que son agence prenait en charge quelque 3 000 pèlerins de la Omra.
Il n'a pas manqué d'évoquer le préjudice moral et matériel que son agence a subi du fait des retards des vols durant la grève du personnel navigant commercial d'Air Algérie, en juillet dernier, qui a conduit à la suspension de tous les vols en partance d'Alger.
Les retards des vols programmés durant la grève ont perturbé le travail de l'agence qui a été mise à rude épreuve pour la réservation d'hôtels dans l'environnement proche des lieux saints. De son côté M. Bachir Hadji, directeur d'une autre agence de tourisme, a affirmé que la crise induite par la grève de certains fonctionnaires d'Air Algérie a eu des répercussions à la fois sur les personnes désireuses d'accomplir la Omra et sur l'agence. Il a, toutefois, salué la compagnie aérienne pour la prise en charge des pèlerins dans des hôtels jusqu'au règlement du problème.
De plus en plus nombreux
et de plus en plus jeunes
Après avoir relevé que ce rite attire de plus en plus de jeunes, M. Hadji a indiqué que son agence rencontrait des problèmes avec les pèlerins qui reportent volontairement leur retour jusqu'au Hadj, exposant l'organisme à des sanctions prévues par la loi saoudienne.
Dans l'incapacité de contrer ces pratiques illicites, les agences de voyage se contentent de mettre en garde les pèlerins contre les conséquences de ce comportement, déplore M. Hadji, soulignant que, souvent, ce sont les jeunes qui agissent ainsi.
Par ailleurs, l'intervenant a précisé que son agence, qui organise des voyages de Omra depuis presque trois ans, veillait à assurer un hebergement dans des hôtels confortables afin d'obtenir la confiance des clients, ajoutant que les candidats à la Omra étaient plus grand durant le Mawlid Ennabaoui et le Ramadhan.
La compagnie nationale Air Algérie a annoncé un renforcement du programme de vols vers les lieux saints durant le mois de Ramadhan.
Des vols supplémentaires sont orgnisés au fur et à mesure de la réception des accords de slots délivrés par les autorités de l'aviation civile saoudienne, ajoute la compagnie aérienne, qui précise que ces vols seront assurés par les propres avions de la compagnie, ainsi que par des avions gros porteurs, dont la capacité dépasse 300 sièges, affrétés spécialement pour cette opération. Les pèlerins voient en cette période une occasion en or pour se rapprocher du Tout-Puissant car, pour eux, une Omra accomplie dans cette période de l'année équivaut à un Hadj.
Pour Djamila (56 ans), qui n'est pas habituée a se séparer des siens durant le Ramadhan, l'accomplissement de la Omra en ce mois sacré est un voeu qui s'exhausse.
Djâafar, la quarantaine, s'estime pour sa part «très chanceux» de pouvoir accomplir la Omra dans cette période. Une occasion, dit-il, de vivre dans une grande spiritualité et de s'éloigner des difficultés du quotidien.
Le Algériens se rendent en grand nombre aux lieux saints de l'Islam durant le mois du jeûne pour accomplir le rite de la Omra qui revêt une dimension particulière durant le mois sacré, d'où la rude concurrence entre les agences de voyage.
La nouveauté, cette année, réside dans l'agrément, par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, de 133 agences de voyage -- dont 29 nouvelles -- pour organiser et encadrer les voyages de la Omra très prisée durant le mois du jeûne, notamment dans sa deuxième moitié. Voulant attirer le plus grand nombre de pèlerins pour cette période, les agences de voyage rivalisent d'imagination en jouant sur les prix, notamment pour attirer le plus de monde possible.
Les responsables de certaines agences avouent déployer des efforts colossaux avant le mois de Ramadhan en comparaison avec les autres mois de l'année, soulignant que les clients sont de plus en plus exigeants en matière de prestation notamment l'hébergement.
La rareté des hôtels proches
de la Qaâba, l'autre challenge
Le directeur adjoint d'une agence de tourisme agréée, M. Mohamed Rouane, a estimé que la réduction du nombre d'hôtels autour de l'enceinte de la Qaâba a poussé les agences à chercher les meilleurs endroits d'hébergement et les plus proches des lieux de l'accomplissement des rites religieux, précisant que l'offre était très faible.
L'intensification, par l'Office national du hadj et de la Omra, des opérations de contrôle et la mise en place de conditions de délivrance de l'agrément, a indiqué M. Rouane, ont contribué à organiser l'opération sachant que le ministère a exigé la présence de morchidine dans les groupes des pèlerins de la Omra. Il a précisé que son agence prenait en charge quelque 3 000 pèlerins de la Omra.
Il n'a pas manqué d'évoquer le préjudice moral et matériel que son agence a subi du fait des retards des vols durant la grève du personnel navigant commercial d'Air Algérie, en juillet dernier, qui a conduit à la suspension de tous les vols en partance d'Alger.
Les retards des vols programmés durant la grève ont perturbé le travail de l'agence qui a été mise à rude épreuve pour la réservation d'hôtels dans l'environnement proche des lieux saints. De son côté M. Bachir Hadji, directeur d'une autre agence de tourisme, a affirmé que la crise induite par la grève de certains fonctionnaires d'Air Algérie a eu des répercussions à la fois sur les personnes désireuses d'accomplir la Omra et sur l'agence. Il a, toutefois, salué la compagnie aérienne pour la prise en charge des pèlerins dans des hôtels jusqu'au règlement du problème.
De plus en plus nombreux
et de plus en plus jeunes
Après avoir relevé que ce rite attire de plus en plus de jeunes, M. Hadji a indiqué que son agence rencontrait des problèmes avec les pèlerins qui reportent volontairement leur retour jusqu'au Hadj, exposant l'organisme à des sanctions prévues par la loi saoudienne.
Dans l'incapacité de contrer ces pratiques illicites, les agences de voyage se contentent de mettre en garde les pèlerins contre les conséquences de ce comportement, déplore M. Hadji, soulignant que, souvent, ce sont les jeunes qui agissent ainsi.
Par ailleurs, l'intervenant a précisé que son agence, qui organise des voyages de Omra depuis presque trois ans, veillait à assurer un hebergement dans des hôtels confortables afin d'obtenir la confiance des clients, ajoutant que les candidats à la Omra étaient plus grand durant le Mawlid Ennabaoui et le Ramadhan.
La compagnie nationale Air Algérie a annoncé un renforcement du programme de vols vers les lieux saints durant le mois de Ramadhan.
Des vols supplémentaires sont orgnisés au fur et à mesure de la réception des accords de slots délivrés par les autorités de l'aviation civile saoudienne, ajoute la compagnie aérienne, qui précise que ces vols seront assurés par les propres avions de la compagnie, ainsi que par des avions gros porteurs, dont la capacité dépasse 300 sièges, affrétés spécialement pour cette opération. Les pèlerins voient en cette période une occasion en or pour se rapprocher du Tout-Puissant car, pour eux, une Omra accomplie dans cette période de l'année équivaut à un Hadj.
Pour Djamila (56 ans), qui n'est pas habituée a se séparer des siens durant le Ramadhan, l'accomplissement de la Omra en ce mois sacré est un voeu qui s'exhausse.
Djâafar, la quarantaine, s'estime pour sa part «très chanceux» de pouvoir accomplir la Omra dans cette période. Une occasion, dit-il, de vivre dans une grande spiritualité et de s'éloigner des difficultés du quotidien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.