«Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    FAF... la mascarade continue    Pagaille dans les bureaux de poste    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    La magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Démenti    Des journalistes reviennent en... autostop !    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    Trois marchés de vente promotionnelle ouverts    L'espoir d'une reprise    Une coalition d'ONG plaide pour une "nouvelle approche"    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    El Tarf: Le gaz de ville pour Oued Djenane    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Saidal fabriquera du Levothyrox    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    David Luiz sur le départ    Un ultimatum pour Cavani    Ramos positif au coronavirus    Une grave provocation    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le TSL confirme et rend public la totalité de l'acte d'accusation
Assassinat de Hariri
Publié dans Le Midi Libre le 18 - 08 - 2011

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé d'enquêter sur l'assassinat en février 2005 de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, a confirmé et rendu public, hier, la totalité de l'acte d'accusation contre les quatre membres du mouvement Hezbollah, inculpés dans le cadre de l'enquête sur cette affaire.
«Le juge de la mise en état a ordonné que sa décision confirmant l'acte d'accusation relatif à l'attentat du 14 février 2005 (contre Hariri), ainsi que l'acte d'accusation lui-même, soient rendus publics», selon un communiqué. Cette décision a été «accueillie avec satisfaction» par le procureur du TSL, Daniel Bellemare, selon un communiqué publié, mercredi, par son bureau. «Cette ordonnance va enfin permettre au public et aux victimes de prendre connaissance des faits allégués figurant dans l'acte d'accusation et des crimes pour lesquels des poursuites ont été engagées contre les quatre accusés», a dit M. Bellemare.
Les quatres membres du Hezbollah : Salim Ayyash, Moustafa Badreddine, Hussein Anaissi, et Assad Sabra, sont soupçonnés d'être responsables de l'attentat à la camionnette piégée qui a provoqué la mort de Rafic Hariri et de 22 autres personnes à Beyrouth, le 14 février 2005. Les quatre hommes font l'objet de mandats d'arrêt émis par le TSL et d'une «notice rouge» émise par Interpol.
Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé d'enquêter sur l'assassinat en février 2005 de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, a confirmé et rendu public, hier, la totalité de l'acte d'accusation contre les quatre membres du mouvement Hezbollah, inculpés dans le cadre de l'enquête sur cette affaire.
«Le juge de la mise en état a ordonné que sa décision confirmant l'acte d'accusation relatif à l'attentat du 14 février 2005 (contre Hariri), ainsi que l'acte d'accusation lui-même, soient rendus publics», selon un communiqué. Cette décision a été «accueillie avec satisfaction» par le procureur du TSL, Daniel Bellemare, selon un communiqué publié, mercredi, par son bureau. «Cette ordonnance va enfin permettre au public et aux victimes de prendre connaissance des faits allégués figurant dans l'acte d'accusation et des crimes pour lesquels des poursuites ont été engagées contre les quatre accusés», a dit M. Bellemare.
Les quatres membres du Hezbollah : Salim Ayyash, Moustafa Badreddine, Hussein Anaissi, et Assad Sabra, sont soupçonnés d'être responsables de l'attentat à la camionnette piégée qui a provoqué la mort de Rafic Hariri et de 22 autres personnes à Beyrouth, le 14 février 2005. Les quatre hommes font l'objet de mandats d'arrêt émis par le TSL et d'une «notice rouge» émise par Interpol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.