Des APC peinent à avoir leurs exécutifs    Une autre erreur de casting ?    Le patronat défend l'option d'un partenariat public-privé    Un projet de loi sur l'apprentissage sera exposé à l'APN    Faut-il enterrer les Accords d'Oslo ?    Damas dénonce un projet de «force frontalière»    L'aéroport de Tripoli ciblé par une attaque terroriste    Ballon d'Or algérien: Faouzi Ghoulam succède à Mahrez    CAF : Zetchi démissionne de la commission du CHAN    Liga : Le Real Betis souffre mais l'emporte face à Leganes    Les candidatures toujours pas validées    Une marche nocturne des étudiants empêchée par la police    Des milliers d'élèves de l'ENS durcissent leur mouvement    Elimination de 26 décharges anarchiques    Energie: un forum algéro-américain prévu fin janvier à Houston    Coupe d'Algérie - 16èmes de finale : USMA - CSC aujourd'hui à 16 h 00: Entre un spécialiste et un outsider    Le Groupe Renault atteint une part de marché record en Algérie    Constantine - Hadj 2018: Le tirage au sort annoncé pour le 10 février    Tlemcen: Une semaine pour la culture amazighe    JSK / Benabderahmane (DG par intérim) : «Avec Guitoune et Belkalem, le recrutement est clos»    USMA : Hamia, dernière recrue    «Le parcours de développement de l'ANP poursuivi avec ambition et grande résolution»    Un plan d'action visant à garantir un espace électronique sécurisé    Nour M'sila enregistre le plus gros score après 7 journées    Echauffourées après le match USB-USMH    La justice appelée à trancher    Ould Abbès au four et au moulin    «je tend la main sans distinction»    Visas Schengen: les frais bientôt payables dans les bureaux de poste    Il n'y aura plus de montage en Algérie : Impératif de se lancer dans la fabrication des pièces de véhicules    Débat sur l'immigration / Donald Trump se défend : " Je ne suis pas raciste "    Une adolescente Allemande retrouvée à Blida    L'ombre de Daesh plane sur la région    26 morts dans un double attentat-suicide    Transports et Travaux publics : Zaâlane s'exprime sur l'objectif de son département    Comment faire du Sahara une vraie Californie    Chronique d'une mobilisation    Une jeune fille libérée de ses ravisseurs à Sablettes    Azur-Plage: l'Eden des handicapés    Sur les neuf premiers mois de 2017 : Le FRR a couvert 83 % du déficit du Trésor    Massinissa, Zayen et Hassiba Amrouche en concert à Alger    Le philosophe Jean Salem n'est plus    L'ex-compagnon de Madonna discrètement à Alger    Le trottoir plus grand des librairies du pays    L'édition de 2018 maintenue    Ouverture d'un atelier d'écriture    Le riche patrimoine algérien mis en valeur à Moscou    Efficacité, moyens: Police algérienne : peut mieux faire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Neutralisation d'un réseau à Alger
Trafic de faux visas
Publié dans Le Midi Libre le 04 - 09 - 2012

Un vaste réseau spécialisé dans le trafic de faux visas et passeports pour les pays européens vient d'être démantelé par les unités de la Police de la division Centre relevant de la Sûreté d'Alger.
Le réseau est composé de sept individus, tous résidant à Alger. Ces derniers, rapporte le communiqué, fabriquaient de faux visas, de faux passeports et d'autres pièces administratives en contrepartie de la somme de 25 millions de centimes.
Plusieurs victimes sont dénombrées, parmi elles, une société privée. L'affaire a été élucidée suite à une plainte déposée par l'une des nombreuses victimes.
Cette dernière travaillant pour le compte d'une entreprise privée est entrée en contact avec l'un des neufs suspects impliqués dans ce vaste réseau de trafic de faux visas et passeports. La victime avait demandé un visa et un passeport pour se rendre dans un pays européen.
Elle a déboursé une somme d'argent estimée à 25 millions de centimes dans le souci d'avoir, enfin, un visa et un passeport pour aller au pays de ses rêves. Une fois les deux pièces réceptionnées par la victime, cette dernière a été surprise de se retrouver en possession de grossières imitations. Partant de cette plainte enregistrée le 26 août dernier, les policiers de la division Centre de la Sûreté d'Alger ont entamé une enquête approfondie, laquelle a permis l'identification de deux membres du réseau lesquels ont été appréhendés.
Il s'agit du cerveau du réseau et de son intermédiaire (celui chargé de trouver des clients).
Lors de l'interrogatoire des deux individus, les enquêteurs ont réussi à identifier le reste de la bande, composée de cinq autres membres. Ces derniers ont été tous arrêtés, le 27 août passé, suite à des opérations différentes opérées dans différents quartiers d'Alger.
Par ailleurs, plusieurs lots informatique ont été saisis par les policiers, lors de plusieurs perquisitions des domiciles des sept faussaires. Ces derniers ont été présentés, le 30 août passé, devant le procureur de la République près la cour de Sidi M'Hamed, lequel a ordonné la détention provisoire à leur encontre en attendant qu'ils soient jugés pour trafic de faux documents administratifs, faux passeports, faux visas et constitution d'un réseau de trafic.
Un vaste réseau spécialisé dans le trafic de faux visas et passeports pour les pays européens vient d'être démantelé par les unités de la Police de la division Centre relevant de la Sûreté d'Alger.
Le réseau est composé de sept individus, tous résidant à Alger. Ces derniers, rapporte le communiqué, fabriquaient de faux visas, de faux passeports et d'autres pièces administratives en contrepartie de la somme de 25 millions de centimes.
Plusieurs victimes sont dénombrées, parmi elles, une société privée. L'affaire a été élucidée suite à une plainte déposée par l'une des nombreuses victimes.
Cette dernière travaillant pour le compte d'une entreprise privée est entrée en contact avec l'un des neufs suspects impliqués dans ce vaste réseau de trafic de faux visas et passeports. La victime avait demandé un visa et un passeport pour se rendre dans un pays européen.
Elle a déboursé une somme d'argent estimée à 25 millions de centimes dans le souci d'avoir, enfin, un visa et un passeport pour aller au pays de ses rêves. Une fois les deux pièces réceptionnées par la victime, cette dernière a été surprise de se retrouver en possession de grossières imitations. Partant de cette plainte enregistrée le 26 août dernier, les policiers de la division Centre de la Sûreté d'Alger ont entamé une enquête approfondie, laquelle a permis l'identification de deux membres du réseau lesquels ont été appréhendés.
Il s'agit du cerveau du réseau et de son intermédiaire (celui chargé de trouver des clients).
Lors de l'interrogatoire des deux individus, les enquêteurs ont réussi à identifier le reste de la bande, composée de cinq autres membres. Ces derniers ont été tous arrêtés, le 27 août passé, suite à des opérations différentes opérées dans différents quartiers d'Alger.
Par ailleurs, plusieurs lots informatique ont été saisis par les policiers, lors de plusieurs perquisitions des domiciles des sept faussaires. Ces derniers ont été présentés, le 30 août passé, devant le procureur de la République près la cour de Sidi M'Hamed, lequel a ordonné la détention provisoire à leur encontre en attendant qu'ils soient jugés pour trafic de faux documents administratifs, faux passeports, faux visas et constitution d'un réseau de trafic.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.