Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le patrimoine matériel et immatériel mis en exergue
Ouargla
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 04 - 2015

Des expositions, inaugurées samedi à la Maison de la culture Moufdi Zakaria de Ouargla au titre de la célébration du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), mettent en avant l'identité et l'authenticité de la population de cette région dans le Sud-est du pays et traduisent son attachement à la culture et au patrimoine des ancêtres.
Des expositions, inaugurées samedi à la Maison de la culture Moufdi Zakaria de Ouargla au titre de la célébration du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), mettent en avant l'identité et l'authenticité de la population de cette région dans le Sud-est du pays et traduisent son attachement à la culture et au patrimoine des ancêtres.
Placée cette année sous le signe "Patrimoine et territoire", cette manifestation regroupe 36 exposants qui ont mis à profit cet évènement pour étaler la richesse du legs matériel et immatériel qui fait la fierté de la région et plaider pour l'impératif examen des voies susceptibles de le préserver et le protéger de disparition et de l'oubli.
Yamina Alleuli, une des participantes à ces expositions spécialisée dans le tissage traditionnel de la région de Ouargla, a estimé "qu'en dépit du développement des technologies, des moyens modernes et de l'intérêt porté aux produits d'importation, il est à souligner, néanmoins, l'importance qu'accordent, ces dernières années, les parties concernées à la revivification du patrimoine, chose qui présage un bon augure, et sur qui nous fondons de grands espoirs".
Lui emboîtant le pas Ghania Benhellal, propriétaire d'un atelier de confection de vêtements traditionnels, a indiqué que le choix d'habits traditionnels, comme la "melhfa" et "bekhmar", par la femme ouarglie, notamment durant les fêtes, "traduit son attachement à son patrimoine et à ses us et coutumes".
Initiée par la Direction de la culture de la wilaya dans le cadre de la mise en valeur, protection et promotion du patrimoine culturel de la région, cette manifestation a été marquée par l'exposition, à l'initiative de la Chambre d'artisanat et des métiers (Cam), d'une panoplie de produits du patrimoine matériel et immatériel, dont des articles d'artisanat, des chefs-d'oeuvre, des produits dattiers, des manuscrits et des produits de tissage, oeuvres d'associations locales, dont El-Wifak et celle féminine pour la promotion de l'artisanat de Ouargla, ont indiqué les organisateurs.
Le programme du mois du patrimoine de la wilaya prévoit également des communications sur les sites archéologiques éparpillés à travers la région, les us et coutumes de la région, et sur la poésie populaire et journées lyriques locales, animées par des chercheurs et universitaires, dont des anthropologues et archéologues également.
Placée cette année sous le signe "Patrimoine et territoire", cette manifestation regroupe 36 exposants qui ont mis à profit cet évènement pour étaler la richesse du legs matériel et immatériel qui fait la fierté de la région et plaider pour l'impératif examen des voies susceptibles de le préserver et le protéger de disparition et de l'oubli.
Yamina Alleuli, une des participantes à ces expositions spécialisée dans le tissage traditionnel de la région de Ouargla, a estimé "qu'en dépit du développement des technologies, des moyens modernes et de l'intérêt porté aux produits d'importation, il est à souligner, néanmoins, l'importance qu'accordent, ces dernières années, les parties concernées à la revivification du patrimoine, chose qui présage un bon augure, et sur qui nous fondons de grands espoirs".
Lui emboîtant le pas Ghania Benhellal, propriétaire d'un atelier de confection de vêtements traditionnels, a indiqué que le choix d'habits traditionnels, comme la "melhfa" et "bekhmar", par la femme ouarglie, notamment durant les fêtes, "traduit son attachement à son patrimoine et à ses us et coutumes".
Initiée par la Direction de la culture de la wilaya dans le cadre de la mise en valeur, protection et promotion du patrimoine culturel de la région, cette manifestation a été marquée par l'exposition, à l'initiative de la Chambre d'artisanat et des métiers (Cam), d'une panoplie de produits du patrimoine matériel et immatériel, dont des articles d'artisanat, des chefs-d'oeuvre, des produits dattiers, des manuscrits et des produits de tissage, oeuvres d'associations locales, dont El-Wifak et celle féminine pour la promotion de l'artisanat de Ouargla, ont indiqué les organisateurs.
Le programme du mois du patrimoine de la wilaya prévoit également des communications sur les sites archéologiques éparpillés à travers la région, les us et coutumes de la région, et sur la poésie populaire et journées lyriques locales, animées par des chercheurs et universitaires, dont des anthropologues et archéologues également.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.