Zetchi : «Il y aura un France-Algérie dans un futur proche»    Foot/Algérie - Colombie : les Verts séduisent avant les choses sérieuses en novembre    Béjaia : Les chrétiens d'Algérie dénoncent la fermeture des lieux de culte    Convention entre le ministère de l'Agriculture et celui de l'Enseignement professionnels    L'Anie habilite un large éventail de fonctionnaires    L'espagnol Cepsa se retire de Medgaz    Le Conseil de sécurité se réunit aujourd'hui    "La véritable révolution qui reste encore à faire est économique"    Le RAV4 se métamorphose    La nouvelle Golf 8 se précise    Gaïd Salah maintient le cap du 12 décembre    Saïd Boudour sous mandat de dépôt    L'affaire MCA-USMA divise le BF    Mellal : "La JSK va se ressaisir"    Les Verts à la croisée des chemins !    Petite défaite face aux Pharaons    Un nul sépare les deux Corées, le choc historique    La rue gronde toujours    Les syndicats en renfort à Béjaïa    4 aliments à mettre dans votre assiette    Masque de gingembre pour accélérer la pousse des cheveux    Sonelgaz adresse 50 403 mises en demeure à ses clients    Les préalables de Belkhadem    11e Fcims: La Suède, la Russie et le Japon sur la scène de l'Opéra d'Alger    La Canadienne Margaret Atwood et l'Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo lauréates du Booker Prize    Joker va-t-il battre Batman ?    ...Sortir... Sortir ...Sortir    Micro-crédit : 67 % des bénéficiaires âgés de moins de 40 ans    Dahmoun souligne la nécessité de la politique de prospective dans les secteurs vitaux    Alors que 435 cas de méningite ont été diagnostiqués à l'est : Les services sanitaires rassurent    Quadruple crime à Sidi Lahcen (Sidi Bel Abbès) : Le présumé meurtrier se suicide    Des logements alimentés en énergie solaire    S'adressant aux tenants du pouvoir: Des personnalités appellent à «satisfaire les revendications du Hirak»    34ème marche du mardi: Les étudiants toujours au rendez-vous    Université Sétif 2 : L'écrivain Mouna Srifak décroche le prix Katara Prize for Arabic Novel    Bordj-Bou-Arreridj (Irrigation): Une filiale du group IMETAL lance ses produits innovants    RUSSIE-ARABIE SAOUDITE: La Russie et l'Arabie Saoudite scellent leur rapprochement    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Euro-2020: L'Angleterre demande une "enquête urgente" sur les cris racistes à Sofia    ROYAUME-UNI : La Reine Elizabeth II s'exprime sur le Brexit    Gestion d'actifs: L'investissement ESG s'épanouit dans les fonds infrastructures    Noureddine Bedoui au Conseil des ministres: Un remodelage de la sphère publique    L'heure de mettre en valeur la solidarité nationale et le partage du patriotisme    Accord de Trump avec la Chine et les "avancées" sur le Brexit: Les Bourses européennes pas convaincues    Ghardaïa: Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    5 gendarmes tués dans une attaque à Abarey    Le ministère de la Santé rassure    Martin Eden, une éducation amoureuse et politique sous le soleil noir de l'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le patrimoine matériel et immatériel mis en exergue
Ouargla
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 04 - 2015

Des expositions, inaugurées samedi à la Maison de la culture Moufdi Zakaria de Ouargla au titre de la célébration du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), mettent en avant l'identité et l'authenticité de la population de cette région dans le Sud-est du pays et traduisent son attachement à la culture et au patrimoine des ancêtres.
Des expositions, inaugurées samedi à la Maison de la culture Moufdi Zakaria de Ouargla au titre de la célébration du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), mettent en avant l'identité et l'authenticité de la population de cette région dans le Sud-est du pays et traduisent son attachement à la culture et au patrimoine des ancêtres.
Placée cette année sous le signe "Patrimoine et territoire", cette manifestation regroupe 36 exposants qui ont mis à profit cet évènement pour étaler la richesse du legs matériel et immatériel qui fait la fierté de la région et plaider pour l'impératif examen des voies susceptibles de le préserver et le protéger de disparition et de l'oubli.
Yamina Alleuli, une des participantes à ces expositions spécialisée dans le tissage traditionnel de la région de Ouargla, a estimé "qu'en dépit du développement des technologies, des moyens modernes et de l'intérêt porté aux produits d'importation, il est à souligner, néanmoins, l'importance qu'accordent, ces dernières années, les parties concernées à la revivification du patrimoine, chose qui présage un bon augure, et sur qui nous fondons de grands espoirs".
Lui emboîtant le pas Ghania Benhellal, propriétaire d'un atelier de confection de vêtements traditionnels, a indiqué que le choix d'habits traditionnels, comme la "melhfa" et "bekhmar", par la femme ouarglie, notamment durant les fêtes, "traduit son attachement à son patrimoine et à ses us et coutumes".
Initiée par la Direction de la culture de la wilaya dans le cadre de la mise en valeur, protection et promotion du patrimoine culturel de la région, cette manifestation a été marquée par l'exposition, à l'initiative de la Chambre d'artisanat et des métiers (Cam), d'une panoplie de produits du patrimoine matériel et immatériel, dont des articles d'artisanat, des chefs-d'oeuvre, des produits dattiers, des manuscrits et des produits de tissage, oeuvres d'associations locales, dont El-Wifak et celle féminine pour la promotion de l'artisanat de Ouargla, ont indiqué les organisateurs.
Le programme du mois du patrimoine de la wilaya prévoit également des communications sur les sites archéologiques éparpillés à travers la région, les us et coutumes de la région, et sur la poésie populaire et journées lyriques locales, animées par des chercheurs et universitaires, dont des anthropologues et archéologues également.
Placée cette année sous le signe "Patrimoine et territoire", cette manifestation regroupe 36 exposants qui ont mis à profit cet évènement pour étaler la richesse du legs matériel et immatériel qui fait la fierté de la région et plaider pour l'impératif examen des voies susceptibles de le préserver et le protéger de disparition et de l'oubli.
Yamina Alleuli, une des participantes à ces expositions spécialisée dans le tissage traditionnel de la région de Ouargla, a estimé "qu'en dépit du développement des technologies, des moyens modernes et de l'intérêt porté aux produits d'importation, il est à souligner, néanmoins, l'importance qu'accordent, ces dernières années, les parties concernées à la revivification du patrimoine, chose qui présage un bon augure, et sur qui nous fondons de grands espoirs".
Lui emboîtant le pas Ghania Benhellal, propriétaire d'un atelier de confection de vêtements traditionnels, a indiqué que le choix d'habits traditionnels, comme la "melhfa" et "bekhmar", par la femme ouarglie, notamment durant les fêtes, "traduit son attachement à son patrimoine et à ses us et coutumes".
Initiée par la Direction de la culture de la wilaya dans le cadre de la mise en valeur, protection et promotion du patrimoine culturel de la région, cette manifestation a été marquée par l'exposition, à l'initiative de la Chambre d'artisanat et des métiers (Cam), d'une panoplie de produits du patrimoine matériel et immatériel, dont des articles d'artisanat, des chefs-d'oeuvre, des produits dattiers, des manuscrits et des produits de tissage, oeuvres d'associations locales, dont El-Wifak et celle féminine pour la promotion de l'artisanat de Ouargla, ont indiqué les organisateurs.
Le programme du mois du patrimoine de la wilaya prévoit également des communications sur les sites archéologiques éparpillés à travers la région, les us et coutumes de la région, et sur la poésie populaire et journées lyriques locales, animées par des chercheurs et universitaires, dont des anthropologues et archéologues également.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.