Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Remise de 527 microcrédits pour la création de projets    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Le secteur sur un brasier    Benjamin Stora. Spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Algérie : «Il y a une histoire sur laquelle on peut s'appuyer pour trouver du commun»    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    CHAN-2021 : La décantation tarde à se faire    Fonds de garantie des crédits FGAR: Accompagnement d'une trentaine de PME en 2020    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    L'ENTERREMENT DES VIVANTS    Organisation de la Omra: Près de 500 agences de voyages candidates    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    "Ni repentance ni excuses"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alger à travers l'objectif de jeunes photographes
Exposition "Ma Source Blanche"
Publié dans Le Midi Libre le 24 - 05 - 2016

Une exposition éphémère de photographie d'art, revisitant les quartiers et monuments de la capitale sous l'oeil créatif de jeunes photographes, a été inauguré samedi dans une place public du centre ville d'Alger. Intitulée
Une exposition éphémère de photographie d'art, revisitant les quartiers et monuments de la capitale sous l'oeil créatif de jeunes photographes, a été inauguré samedi dans une place public du centre ville d'Alger. Intitulée
"Ma source blanche", en référence à Alger la blanche comme source d'inspiration, cette exposition collective qui vise, selon les organisateurs, à "multiplier les initiatives artistiques" dans les rues de la capitale, met en avant la ville d'Alger à travers l'objectif de six photographes. Comme dans tout travail pictural dédié à cette ville,
La Casbah d'Alger reste l'une des principales sources d'inspiration pour les exposants dont Chafia Loudjici, Khadoudj Belarouci ou encore Yassine Lyes Hamma qui présentent un travail intéressant d'ombre et de lumière dans la citadelle.
Le palais des Raïs, Bastion23, Le palais Mustapha-Pacha ou Dar Khdaoudj El Aamia, sont montrés sous un jour méconnu des Algérois tel que ressenti par les photographe qui se sont également intéressé aux ruelles de La Casbah et à quelques-unes deses mosquées.
Avec de simples cordes et pinces à linge en guise de cimaises les artistes Kheireddine Khaldoun, Allmuth Bourenane et Walid Younsi, qui accueillent les visiteurs et les curieux en s'attelant à présenter leurs oeuvres, ont également laissé libre cours à leur créativité dans les hauteur de la capitale consacrant des clichés au panorama et à l'architecture.
Des portraits de femmes, assises sur des amas de filets de pêche au port d'Alger ou sur le rebord d'une fenêtre sous la lumière des vitraux dans les palais de La Casbah, ont particulièrement séduit les visiteurs.
Rencontrés dans cette placette du boulevard Krim-Belkacem, transformée en galerie pour une journée, quelques visiteurs de l'exposition ont salué ce genre d'"initiative particulière qui manque tant à la vie culturelle de la capitale, tout en souhaitant la multiplication d'activités de proximité qui ne mobilisent pourtant pas de grands moyens", estiment-ils.
Depuis quelques mois plusieurs collectifs de photographes amateurs et professionnels investissent de plus en plus souvent l'espace public pour exposer leurs oeuvres à l'exemple du collectif "Sbit'Art" qui avait organisé des expositions dans des centres commerciaux et dans La Casbah d'Alger.
"Ma source blanche", en référence à Alger la blanche comme source d'inspiration, cette exposition collective qui vise, selon les organisateurs, à "multiplier les initiatives artistiques" dans les rues de la capitale, met en avant la ville d'Alger à travers l'objectif de six photographes. Comme dans tout travail pictural dédié à cette ville,
La Casbah d'Alger reste l'une des principales sources d'inspiration pour les exposants dont Chafia Loudjici, Khadoudj Belarouci ou encore Yassine Lyes Hamma qui présentent un travail intéressant d'ombre et de lumière dans la citadelle.
Le palais des Raïs, Bastion23, Le palais Mustapha-Pacha ou Dar Khdaoudj El Aamia, sont montrés sous un jour méconnu des Algérois tel que ressenti par les photographe qui se sont également intéressé aux ruelles de La Casbah et à quelques-unes deses mosquées.
Avec de simples cordes et pinces à linge en guise de cimaises les artistes Kheireddine Khaldoun, Allmuth Bourenane et Walid Younsi, qui accueillent les visiteurs et les curieux en s'attelant à présenter leurs oeuvres, ont également laissé libre cours à leur créativité dans les hauteur de la capitale consacrant des clichés au panorama et à l'architecture.
Des portraits de femmes, assises sur des amas de filets de pêche au port d'Alger ou sur le rebord d'une fenêtre sous la lumière des vitraux dans les palais de La Casbah, ont particulièrement séduit les visiteurs.
Rencontrés dans cette placette du boulevard Krim-Belkacem, transformée en galerie pour une journée, quelques visiteurs de l'exposition ont salué ce genre d'"initiative particulière qui manque tant à la vie culturelle de la capitale, tout en souhaitant la multiplication d'activités de proximité qui ne mobilisent pourtant pas de grands moyens", estiment-ils.
Depuis quelques mois plusieurs collectifs de photographes amateurs et professionnels investissent de plus en plus souvent l'espace public pour exposer leurs oeuvres à l'exemple du collectif "Sbit'Art" qui avait organisé des expositions dans des centres commerciaux et dans La Casbah d'Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.