Naples : Hamsik attiré par la Chine    FC Porto: Le prix de Brahimi fixé    Syrie: la police se déploie dans le sud de Damas    Accidents de la route: 31 morts en une semaine    France: Journée de grève dans la fonction publique    Un rapport qualifie d'inhumaines leurs conditions de détention: Plus de 450 Algériens dans les prisons italiennes    Selon le DG de l'ADE: Des promesses pour un été sans soif    Commerce extérieur: Facture alimentaire en hausse et déficit en forte baisse    Equipe nationale: Rabah Madjer n'est plus l'entraîneur des locaux    USB Nédroma: L'ambition existe, pas les moyens    Expulsions de migrants: Plaidoyer pour plus de transparence    Sidi Bel-Abbès: Deux hommes retrouvés égorgés dans une mosquée    Blida: Fruits et légumes : le prétexte de la pluie fait grimper les prix    Nouveau programme LPA 2018: Plus de 33.000 demandes pour un quota de 2.000 logements    Quand le social nargue... le pénal    Le Venezuela ou la magie des urnes    Forte présence de délégations étrangères aux festivités    Où va la Tunisie?    Entretien du ministre palestinien des AE à la CPI    Quelles assurances auront les Palestiniens : Auront-ils leur Etat indépendant et souverain ?    «Le caractère spécifique de la Justice militaire n'en fait pas une justice d'exception»    ENIE de Sidi Bel-Abbès : L'opération de fabrication des terminaux de paiement électronique en juin    Remise des clés aux souscripteurs LPP : Promesses tenues par les pouvoirs publics    En 2017 : Hausse de plus de 26% des recettes fiscales pétrolières effectives    Les grosses cylindrées, la déception !    Deux matchs amicaux entre la Tunisie et l'Algérie en juin    Bennacer priorité de la Sampdoria de Gênes    Ferhat et le Havre ratent l'accession    Les ménages achètent sans retenue    Qui veut berner les agriculteurs?    L'impératif d'accélérer les réformes    Colère des députés de l'opposition    Le filon des cours payants    Des milliers de faux-commerçants «autorisés» à exercer !    "Les meilleures conditions sont réunies"    15 ans après, les souvenirs douloureux s'estompent    A l'affiche au Théâtre d'Oran    Baâziz signe son grand retour à Alger    Le cinéma libanais renaît de ses cendres    "Il faut protéger le malouf"    Comment j'ai connu Allah    La chanteuse Beihdja Rahal à La Nouvelle République :    Lamia Aït Amara pour la clôture    Islamisme incontournable    Visa: Les précisions de l'ambassade d'Espagne    «Renforcer le Front interne face aux menaces externes»    "L'expérience algérienne est utile pour l'Europe"    Le règlement intérieur de l'APN devant les députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des perspectives prometteuses à l'étranger
Produits nationaux
Publié dans Le Midi Libre le 30 - 05 - 2016

En relation avec l'organisation, à Alger, du 5e salon Djazaïr Export, l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne a reçu, hier, Hocine Boubtina, secrétaire général de l'Agence nationale de promotion des exportations (Algex).
En relation avec l'organisation, à Alger, du 5e salon Djazaïr Export, l'émission l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne a reçu, hier, Hocine Boubtina, secrétaire général de l'Agence nationale de promotion des exportations (Algex).
M. Boubtina relève que cette "manifestation se déroule en marge de la 49e Foire internationale d'Alger laquelle, cette année, met les entreprises du continent africain à l'honneur". Il signale que quelque 80 hommes d'affaires, représentant 10 pays d'Afrique centrale, prennent part à la manifestation Djazaïr Export. Contrairement à ce qui est rapporté, il précise que l'Algérie a "une présence offensive sur les marchés en Afrique, notamment par le biais des foires et des expositions qui y sont régulièrement organisées".
A propos des activités d'exportation, dont il tient à dire qu'il "faut du temps pour qu'elles parviennent à leur vitesse de croisière", il annonce la constitution, au ministère du Commerce, d'une cellule de suivi chargée d'aplanir les contraintes, "d'ordre bureaucratique", rencontrées, jusqu'alors, par les exportateurs dans les ports et aéroports mais aussi face aux services douaniers et aux banques.
Parmi les autres aspects bridant, jusqu'alors, les tentatives d'exportations, Boubtina met en avant l'absence de plateformes logistiques, "des maillons importants" dit-il, pour "pouvoir développer ces activités". En dépit des efforts accomplis, l'intervenant observe que "les exportations hors hydrocarbures continuent malgrè toutà stagner, en raison de la crise économique dans le monde". Au 4e mois de l'année 2016, indique-t-il, "celles-ci ne se sont traduite que par environ 800 millions de dollars".
L'invité n'en considère pas moins que les "perspectives sont prometteuses, des créneaux porteurs importants ayant déjà commencé à être investis par le biais des productions agricoles, en particulier en Russie, au Sénégal, dans des pays du Golfe et en Malaisie".
Faisant part de quelque 500 exportateurs nationaux potentiels, il met en avant l'entreprise Saidal, dont il rappelle qu'elle a "conclu des contrats pour exporter des médicaments vers 13 pays d'Afrique". Pour encourager les chefs d'entreprise à aller vers la conquête des marchés étrangers, le secrétaire général d'Algex assure, d'autre part, que "le délai de rapatriement des dividendes tirés des exportations allait être rallongé à une année contre 120 jours précédemment".
M. Boubtina relève que cette "manifestation se déroule en marge de la 49e Foire internationale d'Alger laquelle, cette année, met les entreprises du continent africain à l'honneur". Il signale que quelque 80 hommes d'affaires, représentant 10 pays d'Afrique centrale, prennent part à la manifestation Djazaïr Export. Contrairement à ce qui est rapporté, il précise que l'Algérie a "une présence offensive sur les marchés en Afrique, notamment par le biais des foires et des expositions qui y sont régulièrement organisées".
A propos des activités d'exportation, dont il tient à dire qu'il "faut du temps pour qu'elles parviennent à leur vitesse de croisière", il annonce la constitution, au ministère du Commerce, d'une cellule de suivi chargée d'aplanir les contraintes, "d'ordre bureaucratique", rencontrées, jusqu'alors, par les exportateurs dans les ports et aéroports mais aussi face aux services douaniers et aux banques.
Parmi les autres aspects bridant, jusqu'alors, les tentatives d'exportations, Boubtina met en avant l'absence de plateformes logistiques, "des maillons importants" dit-il, pour "pouvoir développer ces activités". En dépit des efforts accomplis, l'intervenant observe que "les exportations hors hydrocarbures continuent malgrè toutà stagner, en raison de la crise économique dans le monde". Au 4e mois de l'année 2016, indique-t-il, "celles-ci ne se sont traduite que par environ 800 millions de dollars".
L'invité n'en considère pas moins que les "perspectives sont prometteuses, des créneaux porteurs importants ayant déjà commencé à être investis par le biais des productions agricoles, en particulier en Russie, au Sénégal, dans des pays du Golfe et en Malaisie".
Faisant part de quelque 500 exportateurs nationaux potentiels, il met en avant l'entreprise Saidal, dont il rappelle qu'elle a "conclu des contrats pour exporter des médicaments vers 13 pays d'Afrique". Pour encourager les chefs d'entreprise à aller vers la conquête des marchés étrangers, le secrétaire général d'Algex assure, d'autre part, que "le délai de rapatriement des dividendes tirés des exportations allait être rallongé à une année contre 120 jours précédemment".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.