Des journalistes reviennent en... autostop !    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    Pris au dépourvu, les citoyens pénalisés    L'espoir d'une reprise    Une coalition d'ONG plaide pour une "nouvelle approche"    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    FAF : L'AGE pour la désignation du nouveau président aura lieu ce jeudi    Fort taux de suivi de la grève, selon le Cnapeste    Les ménages à rude épreuve    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Béjaïa    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    "Their Algeria" décroche le prix spécial du jury    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Energies renouvelables : une journée dédiée à l'hydrogène vert le 19 avril en cours    Mouloudia d'Alger : Les joueurs mettent la pression    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Liverpool-Real Madrid : Les compositions probables    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    Tlemcen - Ansej : des transporteurs réclament l'effacement de leurs dettes    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Un ultimatum pour Cavani    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Une grave provocation    Saidal fabriquera du Levothyrox    Exclusivement destinée à l'export    «L'immunité collective n'est pas atteinte»    Azra scintille à tigzirth    Le président Tebboune appelle à la vigilance    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Le complexe de l'automobile    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    Zorc optimiste pour Haaland    David Luiz sur le départ    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    Baâdji poursuit sa purge    Saïd Bouteflika refuse de se «livrer»    Les indépendants en «conquérants»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Onab recadre les importateurs
Disponiblité de l'aliment de bétail
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 06 - 2017

L'Onab reproche aux importateurs d'avoir dit qu'il "ne dispose ni de moyens suffisants pour importer les quantités qui lui ont été octroyées, ni de compétences en la matière".
L'Onab reproche aux importateurs d'avoir dit qu'il "ne dispose ni de moyens suffisants pour importer les quantités qui lui ont été octroyées, ni de compétences en la matière".
Selon ces importateurs, "le premier avis d'appel d'offres de l'Onab s'est révélé infructueux"... c'est dire toute la crise qui pointe à l'horizon! Il lui faudrait, selon eux, "deux à trois mois pour importer... le temps de voir le cheptel algérien périr", poursuit-il, avant d'assurer que l'Office a obtenu ce quota de licence en fonction de ses "capacités" et de son savoir-faire. L'Office national des aliments de bétail (Onab) rassure également l'ensemble des éleveurs de la disponibilité de l'aliment de bétail, a indiqué à l'APS son P.-dg, Salah Meddour, qui relève qu'à travers l'octroi récent des licences d'importation, "c'est tout le secteur qui s'écarte de l'informel parce que contraint d'opérer dans la transparence". Dans le cadre des travaux du secrétariat technique de la commission interministérielle chargée de l'examen des demandes de licences d'importation de fourrages, d'aliments de bétail et de volaille, le groupe Onab a bénéficié d'un quota équivalent à 25 % du besoin national lequel est estimé à 5,2 millions de tonnes à raison de 4 millions de tonnes de maïs et de 1,2 million de tonnes de tourteau de soja. "Conscient des enjeux et de l'urgence d'assurer la régularité des approvisionnements du marché en ces produits vitaux pour le cheptel, l'Onab a aussitôt lancé son programme d'importation ambitieux où le premier arrivage sera réceptionné dans les prochains jours", fait-il savoir. Selon lui, le groupe Onab, qui capitalise un savoir-faire de près de 50 ans dans le domaine et doté de plus de 7.500 travailleurs, de 25 unités de fabrication d'aliments de bétail, de ses propres unités portuaires au nombre de quatre et d'une capacité de stockage de plus de 240.000 tonnes, "tient à rassurer l'ensemble des éleveurs algériens de la disponibilité de l'aliment de bétail". Dans ce sens, il affirme que les stocks d'aliments existants aux niveaux des unités régionales de l'Onab sont instamment mis à la disposition des éleveurs qui en expriment des besoins urgents, en soulignant que des instructions ont été données en ce sens, et ce, en attendant la concrétisation des programmes ambitieux lancés par les pouvoirs publics en la forme de licences d'importations accordées aux opérateurs publics et privés. "Nous n'avons pas perdu une seule journée pour mettre en place notre programme d'importation et nous lancer dans les achats conformément à nos procédures quib garantissent la qualité du produit, le meilleur prix et préservent au mieux nos intérêts", ajoute le même responsable.
A ce propos, il avance que le programme, tel qu'arrêté par les pouvoirs publics, a pris en considération les besoins nationaux et n'a pas été diminué: "C'est conformément aux capacités de production de l'Onab se situant entre 1,2 million et 1,5 million de tonnes que le quota des licences accordées à l'Onab a été arrêté".
Par l'octroi de ces licences, insiste-t-il, "c'est tout le secteur qui s'écarte de l'informel parce que contraint d'opérer dans la transparence". Pour rappel, 167 licences d'importation sur les 228 demandes examinées par le secrétariat technique de la commission interministérielle chargée de l'examen des demandes de licences d'importation de fourrage et d'aliments de bétail et de volaille, ont été récemment octroyées.
La Commission "s'est référée, dans l'examen des dossiers, à des normes et méthodes techniques et objectives qui tiennent compte de l'octroi de la priorité aux opérateurs économiques producteurs de ces aliments en toute transparence et du bilan d'activité, et ce, outre les activités d'importation et de distribution pour tout opérateur titulaire d'une licence pour ces produits: l'orge, le maïs le tourteau de soja et le concentré minéral vitaminé", avait indiqué le ministère du commerce.
S'agissant du quota de l'orge, 42 licences d'importation d'une quantité de 462.076 tonnes ont été octroyées en accordant la priorité à l'Onab et à l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumes secs (ONICL). bPour ce qui est du maïs, 60 licences d'importation d'une quantité de 2.145.321 tonnes ont été octroyées à des opérateurs dont l'Onab. Concernant le concentré minéral vitaminé, 28 licences d'importation d'une quantité de 9.041 tonnes ont été également attribuées.
.
Selon ces importateurs, "le premier avis d'appel d'offres de l'Onab s'est révélé infructueux"... c'est dire toute la crise qui pointe à l'horizon! Il lui faudrait, selon eux, "deux à trois mois pour importer... le temps de voir le cheptel algérien périr", poursuit-il, avant d'assurer que l'Office a obtenu ce quota de licence en fonction de ses "capacités" et de son savoir-faire. L'Office national des aliments de bétail (Onab) rassure également l'ensemble des éleveurs de la disponibilité de l'aliment de bétail, a indiqué à l'APS son P.-dg, Salah Meddour, qui relève qu'à travers l'octroi récent des licences d'importation, "c'est tout le secteur qui s'écarte de l'informel parce que contraint d'opérer dans la transparence". Dans le cadre des travaux du secrétariat technique de la commission interministérielle chargée de l'examen des demandes de licences d'importation de fourrages, d'aliments de bétail et de volaille, le groupe Onab a bénéficié d'un quota équivalent à 25 % du besoin national lequel est estimé à 5,2 millions de tonnes à raison de 4 millions de tonnes de maïs et de 1,2 million de tonnes de tourteau de soja. "Conscient des enjeux et de l'urgence d'assurer la régularité des approvisionnements du marché en ces produits vitaux pour le cheptel, l'Onab a aussitôt lancé son programme d'importation ambitieux où le premier arrivage sera réceptionné dans les prochains jours", fait-il savoir. Selon lui, le groupe Onab, qui capitalise un savoir-faire de près de 50 ans dans le domaine et doté de plus de 7.500 travailleurs, de 25 unités de fabrication d'aliments de bétail, de ses propres unités portuaires au nombre de quatre et d'une capacité de stockage de plus de 240.000 tonnes, "tient à rassurer l'ensemble des éleveurs algériens de la disponibilité de l'aliment de bétail". Dans ce sens, il affirme que les stocks d'aliments existants aux niveaux des unités régionales de l'Onab sont instamment mis à la disposition des éleveurs qui en expriment des besoins urgents, en soulignant que des instructions ont été données en ce sens, et ce, en attendant la concrétisation des programmes ambitieux lancés par les pouvoirs publics en la forme de licences d'importations accordées aux opérateurs publics et privés. "Nous n'avons pas perdu une seule journée pour mettre en place notre programme d'importation et nous lancer dans les achats conformément à nos procédures quib garantissent la qualité du produit, le meilleur prix et préservent au mieux nos intérêts", ajoute le même responsable.
A ce propos, il avance que le programme, tel qu'arrêté par les pouvoirs publics, a pris en considération les besoins nationaux et n'a pas été diminué: "C'est conformément aux capacités de production de l'Onab se situant entre 1,2 million et 1,5 million de tonnes que le quota des licences accordées à l'Onab a été arrêté".
Par l'octroi de ces licences, insiste-t-il, "c'est tout le secteur qui s'écarte de l'informel parce que contraint d'opérer dans la transparence". Pour rappel, 167 licences d'importation sur les 228 demandes examinées par le secrétariat technique de la commission interministérielle chargée de l'examen des demandes de licences d'importation de fourrage et d'aliments de bétail et de volaille, ont été récemment octroyées.
La Commission "s'est référée, dans l'examen des dossiers, à des normes et méthodes techniques et objectives qui tiennent compte de l'octroi de la priorité aux opérateurs économiques producteurs de ces aliments en toute transparence et du bilan d'activité, et ce, outre les activités d'importation et de distribution pour tout opérateur titulaire d'une licence pour ces produits: l'orge, le maïs le tourteau de soja et le concentré minéral vitaminé", avait indiqué le ministère du commerce.
S'agissant du quota de l'orge, 42 licences d'importation d'une quantité de 462.076 tonnes ont été octroyées en accordant la priorité à l'Onab et à l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumes secs (ONICL). bPour ce qui est du maïs, 60 licences d'importation d'une quantité de 2.145.321 tonnes ont été octroyées à des opérateurs dont l'Onab. Concernant le concentré minéral vitaminé, 28 licences d'importation d'une quantité de 9.041 tonnes ont été également attribuées.
.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.