La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les trains de nuit bientôt de retour
Sntf
Publié dans Le Midi Libre le 30 - 06 - 2018

Avec le retour de la sécurité, le train de nuit s'avère plus que nécessaire en cette période de grandes vacances.
Avec le retour de la sécurité, le train de nuit s'avère plus que nécessaire en cette période de grandes vacances.
La SNTF compte faire circuler à nouveau ses trains de nuit sur laligneAlger-Oran pour faire face à la haussede la demande, a indiqué, avant-hier, sonDG, Yacine Bendjabballah, à la Chaîne III de la Radio nationale.« Nous sommes en train de réfléchirsérieusement à la mise en service destrains de nuit au-delà de 20h au départd'Alger vers Oran, a-t-il dit. Nous avonsdoublé notre capacité de transport. On est passé de 4 trains en aller-retour à 8 trains. Mais la demande dépasse toujours l'offre».
La SNTF a déjà effectué un essai de l'exploitationnocturne du réseau ferroviaireavec le train desservant la ville de Batna. « On a fait l'essai avec le train de Batna lejour. Cela n'a pas donné de satisfaction.Mais lorsqu'on a inversé les horaires, lademande y était car les gens acceptent devoyager la nuit en place assise », affirmet- il. Des dispositions particulières ont étéprises par la SNTF pour pouvoir transporterle maximum de voyageurs et dans de meilleures conditions en cette période de grande chaleur.
Climatisation et ponctualité
« La priorité a été donnée actuellement à la climatisation. On accepte le retardmais on n'accepte pas que les passagers voyagent dans des conditions insupportables. Dans le passé, on a vécu le calvaire avec nos voyageurs. Cette problématique a été réglée à 80%. Il reste quelques trains avec lesquels nous avons des soucis techniques pour pouvoir installer un système de climatisation », ajoute le même responsable.
La ponctualité reste la deuxième priorité pour la SNTF qui pose avec insistance le problème de l'incivisme des voyageurs. « C'est un problème complexe. Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en jeu, notamment l'environnement, l'état de la voie, la présence de passage à niveau et l'incivisme. Il y a une panoplie de choses qui fait que le train n'est pas régulier. Nous avons déjà deux autorails qui ont subi des actes de vandalisme où toutes les vitres sont cassées. La réparation de ces deux autorails peut atteindre 10% de leur coût initial. Nous sommes confrontés aux jets de pierre qui tombent des ponts et des tunnels sur la toiture des rames », a expliqué le patron de la SNTF. M. Bendjabballah dit qu'un programme ambitieux est en cours pour la restauration du réseau ferroviaire vieillissant d'où les perturbations constatées dans les horaires de départ des trains.
« Les usagers ont constaté une perturbation au niveau de la banlieue algéroise. Il faut savoir qu'entre El-Harrach et El- Afroune, le chantier est toujours ouvert, alors que le chantier Agha et la gare d'Alger sont terminés. Prochainement nous allons entamer la gare d'Hussein Dey. Nous sommes ainsi en plein chantier tout en maintenant le service avec les aléas de la ponctualité. C'est un mal nécessaire qu'on doit supporter pour avoir de meilleures conditions d'exploitation à partir de 2019 », tient à rassurer le DGde la SNTF. Dans ce programme ambitieux figure aussi le déploiement de trains neufs à travers les grandes villes. « On est en phase de substitution.
On est en train de retirer progressivement l'ancien matériel et le remplacer par du nouveau. Il y a toutce qui est acquis dont le Coradia et il y a tout ce qui est réhabilité. La dernière destination qui a été équipée est celle de Béjaï qui a donné de très bons résultats. Nous avons substitué l'ancien autorail par un nouveau équipé avec des voitures réhabilitées et nous sommes très satisfaits de la réaction des voyageurs. C'est le cas aussi du train de Constantine qui a été réhabilité. À la mi-juillet, c'est au tour du train d'Annaba de rentrer en service avec des voitures couchette réhabilitées », détaille Yacine Bendjabellah. La SNTF prévoit la réhabilitation de 202 wagons considérés comme techniquement récupérables.
La SNTF compte faire circuler à nouveau ses trains de nuit sur laligneAlger-Oran pour faire face à la haussede la demande, a indiqué, avant-hier, sonDG, Yacine Bendjabballah, à la Chaîne III de la Radio nationale.« Nous sommes en train de réfléchirsérieusement à la mise en service destrains de nuit au-delà de 20h au départd'Alger vers Oran, a-t-il dit. Nous avonsdoublé notre capacité de transport. On est passé de 4 trains en aller-retour à 8 trains. Mais la demande dépasse toujours l'offre».
La SNTF a déjà effectué un essai de l'exploitationnocturne du réseau ferroviaireavec le train desservant la ville de Batna. « On a fait l'essai avec le train de Batna lejour. Cela n'a pas donné de satisfaction.Mais lorsqu'on a inversé les horaires, lademande y était car les gens acceptent devoyager la nuit en place assise », affirmet- il. Des dispositions particulières ont étéprises par la SNTF pour pouvoir transporterle maximum de voyageurs et dans de meilleures conditions en cette période de grande chaleur.
Climatisation et ponctualité
« La priorité a été donnée actuellement à la climatisation. On accepte le retardmais on n'accepte pas que les passagers voyagent dans des conditions insupportables. Dans le passé, on a vécu le calvaire avec nos voyageurs. Cette problématique a été réglée à 80%. Il reste quelques trains avec lesquels nous avons des soucis techniques pour pouvoir installer un système de climatisation », ajoute le même responsable.
La ponctualité reste la deuxième priorité pour la SNTF qui pose avec insistance le problème de l'incivisme des voyageurs. « C'est un problème complexe. Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en jeu, notamment l'environnement, l'état de la voie, la présence de passage à niveau et l'incivisme. Il y a une panoplie de choses qui fait que le train n'est pas régulier. Nous avons déjà deux autorails qui ont subi des actes de vandalisme où toutes les vitres sont cassées. La réparation de ces deux autorails peut atteindre 10% de leur coût initial. Nous sommes confrontés aux jets de pierre qui tombent des ponts et des tunnels sur la toiture des rames », a expliqué le patron de la SNTF. M. Bendjabballah dit qu'un programme ambitieux est en cours pour la restauration du réseau ferroviaire vieillissant d'où les perturbations constatées dans les horaires de départ des trains.
« Les usagers ont constaté une perturbation au niveau de la banlieue algéroise. Il faut savoir qu'entre El-Harrach et El- Afroune, le chantier est toujours ouvert, alors que le chantier Agha et la gare d'Alger sont terminés. Prochainement nous allons entamer la gare d'Hussein Dey. Nous sommes ainsi en plein chantier tout en maintenant le service avec les aléas de la ponctualité. C'est un mal nécessaire qu'on doit supporter pour avoir de meilleures conditions d'exploitation à partir de 2019 », tient à rassurer le DGde la SNTF. Dans ce programme ambitieux figure aussi le déploiement de trains neufs à travers les grandes villes. « On est en phase de substitution.
On est en train de retirer progressivement l'ancien matériel et le remplacer par du nouveau. Il y a toutce qui est acquis dont le Coradia et il y a tout ce qui est réhabilité. La dernière destination qui a été équipée est celle de Béjaï qui a donné de très bons résultats. Nous avons substitué l'ancien autorail par un nouveau équipé avec des voitures réhabilitées et nous sommes très satisfaits de la réaction des voyageurs. C'est le cas aussi du train de Constantine qui a été réhabilité. À la mi-juillet, c'est au tour du train d'Annaba de rentrer en service avec des voitures couchette réhabilitées », détaille Yacine Bendjabellah. La SNTF prévoit la réhabilitation de 202 wagons considérés comme techniquement récupérables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.