Tottenham : Un international portugais pour remplacer Eriksen ?    Brésil : Tite se défend au sujet de Neymar    Manchester United: Mandzukic en approche    Education: Belabed pour une politique prospective pour renforcer les compétences du secteur    Bensalah: l'Etat soucieux de rationaliser l'exploitation des ressources et richesses souterraines nationales    HABITAT : Le gouvernement Bedoui rassure les demandeurs de logements    Gaïd Salah présente un exposé sur le projet de loi relatif au statut général des personnels militaires    Les Tunisiens commencent à voter pour le second tour de la présidentielle    Mise en garde russe contre l'aggravation de la situation humanitaire dans le Nord-Est    Le WAT reste leader malgré la défaite, l'ASK sur le podium    Khirreddine Madoui démissionne de son poste d'entraîneur    Ouargla: lancement de la nouvelle ligne ferroviaire Touggourt-Alger    Le gouvernement consacre 17 milliards de DA pour le dégel de plusieurs projets    Vers l'augmentation de la taxe de pollution    Neuf morts et 9 blessés au cours des dernières 48 heures    Sahara occidental/Manifestation à Paris: la France dénoncée, une date pour le référendum d'autodétermination revendiquée    Rassemblement en solidarité avec les détenus d'opinion à Sidi Bel Abbès    Foot/ Algérie - Colombie : Abeid réintègre le groupe, Tahrat ménagé    Qui sera le partenaire de Suzuki en Algérie ?    Ce que prévoit la loi de finances pour les start-up    Les joueurs sénégalais refusent la prime de la Fédération    Début de stage demain    Retour à la case départ    1er Salon international des technologies et équipements dentaires    L'Anie face à la dure réalité du terrain    Des détenus d'opinion en grève de la faim à partir du 23 octobre    22 cas de méningite enregistrés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les films algériens Abou Leila et 143, rue du désert en compétition    Hans Hartung en réouverture du Musée d'art moderne de Paris    Micheline la Française, la tante Zalamite et les autres    Ouverture des journées de lecture publique à Tamanrasset    Bir Ghbalou : Entre le portrait de BenSalah et les promesses du Hirak    Face aux difficultés rencontrées par la CNR et la CNAS : Les solutions des experts    «Le pouvoir rame à contre-courant d'un mouvement historique de libération d'un peuple»    Investissement : le FCE soutient fortement la révision de la règle 49/51    En bref…    Soudan : Une femme nommée à la tête de la Cour suprême    En bref…    Journée mondiale de la santé mentale : Un suicide toutes les 40 secondes, selon l'OMS    Première thèse algérienne identifiant les facteurs prédictibles    «J'intégrerai des personnages algériens dans ma prochaine histoire»    Ghardaïa : Appel à la préservation du patrimoine architectural et culturel    «Le plasticien doit être responsable»    Centre-ville: Deux dealers sous les verrous    Mostaganem: Des arrestations en marge de la visite du ministre de la Jeunesse et des Sports    Pour réclamer «la libération de tous les détenus d'opinion»: Marche nationale des avocats le 24 octobre    Le Pentagone déploie 3.000 soldats supplémentaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle baisse des réserves de change de l'Algérie
Devises
Publié dans Le Midi Libre le 07 - 10 - 2018

Les réserves de change (or non compris), ont baissé à88,61 mds usd à la fin du 1ersemestre 2018, contre 106,3mds usd à la même période de2017, a indiqué hier, la Banqued'Algérie, citée par l'APS.
Les réserves de change (or non compris), ont baissé à88,61 mds usd à la fin du 1ersemestre 2018, contre 106,3mds usd à la même période de2017, a indiqué hier, la Banqued'Algérie, citée par l'APS.
Par rapport à fin décembre 2017, les réserves de change se sont contractéesde 8,72 milliards de dollars, en passantde 97,33 milliards de dollars à findécembre 2017, à 88,61 milliards à fin juin2018, "soit légèrement plus que le déficit dusolde global de la balance des paiementset ce, en raison, notamment, de l'effet devalorisation négative de près de 790 millionsde dollars, lié à l'appréciation du dollarvis-à-vis de l'euro, entre janvier etjuin2018", relèvent les mêmes responsables.Ils observent également, qu'en dépit de laremontée du prix moyen du pétrole à près de71 dollars durant le 1er semestre 2018, encontexte de baisse des quantités exportées,le déficit du solde global de la balance despaiements (et corrélativement l'érosion desréserves de change) demeure encore "relativementélevé".
Dans ce sens, ils avisent, que "compte tenude l'évolution attendue des prix du pétrole,des limites observées à la compressiondesimportations, notamment des biens de consommation alimentaires et nonalimentaires, et des perspectives d'évolutiondesexportations hors hydrocarbures à moyenterme, des efforts supplémentaires d'ajustementsont nécessaires, pour rétablirleséquilibres macroéconomiques, afin d'assurerla viabilité de la balance des paiements et delimiter l'érosion des réserves officielles dechange".Interrogés sur la nature de ces efforts àentreprendre, la même source soutient, queces efforts "devraient s'intégrer dans unvaste programme de réformes structurelles, pour libérer le fort potentieldecroissance del'économie nationale et diversifier l'offre locale et les exportations des biens et services".---Le déficit de la balance des paiements s'est réduit---Le déficit de la balance des paiements, de l'Algérie, s'estréduitau 1er semestre 2018,avec une baisse de plus de trois milliards de dollars par rapport à la même période de2017, a annoncé, hier , la Banque d'Algérie, via l'agence officielle.
Le solde global de la balance des paiements a ainsi affiché un déficit de 7,93 milliards de dollars à la fin juin 2018, contreun déficit de 11,06 milliards de dollars àfinjuin 2017.La balance des paiements concerne l'ensembledes entrées et sorties des devises, entre l'Algérie et les autres pays. Parcatégorie de ces flux, le déficit de labalance commerciale (marchandises), s'estétabli à 3,58 milliards de dollars contre undéficit de 7,9 milliards à fin juin 2017, soit un recul de 54,7%. Quant au poste "Services hors revenus des facteurs", le déficits'est réduit en passant à3,8 milliards de dollars, contre un déficit de 4,35 milliards à fin juin 2017 (-13%). En revanche, pour le poste "Revenus desfacteurs", le déficit s'est creusé à 1,84 milliard de dollars, contre un déficitde 1,23milliard à fin juin 2017.Concernant les "Transferts nets", dont essentiellement les transferts des retraites et pensions vers l'Algérie, ils ont augmenté de 27,6%, en passant à 1,73 milliard de dollarsà fin juin 2018, contre
1,36 milliard à finjuin 2017. Les Investissements directs étrangers ontété de 631 millions de dollarsau 1er semestre2018, contre 601 millions à la mêmepériode de 2017.Les réserves de change (or non compris), elles ont baissé à 88,61 milliards à lafin du 1er semestre 2018, contre106,3 milliards àla même période de 2017.Par rapport à fin décembre 2017, les réserves de changese sont contractées de8,72 milliards de dollars, en passant de 97,33 milliards de dollars à fin décembre2017 à 88,61 milliards à fin juin 2018, "soit légèrement plus que le déficit du solde global de la balance des paiements et ce, enraison notamment, de l'effet devalorisation négative de près de 790 millions de dollars,lié à l'appréciation du dollar vis-à-vis del'euro entre janvier et juin 2018", relèventles responsables de la Banque d'Algérie.
Par rapport à fin décembre 2017, les réserves de change se sont contractéesde 8,72 milliards de dollars, en passantde 97,33 milliards de dollars à findécembre 2017, à 88,61 milliards à fin juin2018, "soit légèrement plus que le déficit dusolde global de la balance des paiementset ce, en raison, notamment, de l'effet devalorisation négative de près de 790 millionsde dollars, lié à l'appréciation du dollarvis-à-vis de l'euro, entre janvier etjuin2018", relèvent les mêmes responsables.Ils observent également, qu'en dépit de laremontée du prix moyen du pétrole à près de71 dollars durant le 1er semestre 2018, encontexte de baisse des quantités exportées,le déficit du solde global de la balance despaiements (et corrélativement l'érosion desréserves de change) demeure encore "relativementélevé".
Dans ce sens, ils avisent, que "compte tenude l'évolution attendue des prix du pétrole,des limites observées à la compressiondesimportations, notamment des biens de consommation alimentaires et nonalimentaires, et des perspectives d'évolutiondesexportations hors hydrocarbures à moyenterme, des efforts supplémentaires d'ajustementsont nécessaires, pour rétablirleséquilibres macroéconomiques, afin d'assurerla viabilité de la balance des paiements et delimiter l'érosion des réserves officielles dechange".Interrogés sur la nature de ces efforts àentreprendre, la même source soutient, queces efforts "devraient s'intégrer dans unvaste programme de réformes structurelles, pour libérer le fort potentieldecroissance del'économie nationale et diversifier l'offre locale et les exportations des biens et services".---Le déficit de la balance des paiements s'est réduit---Le déficit de la balance des paiements, de l'Algérie, s'estréduitau 1er semestre 2018,avec une baisse de plus de trois milliards de dollars par rapport à la même période de2017, a annoncé, hier , la Banque d'Algérie, via l'agence officielle.
Le solde global de la balance des paiements a ainsi affiché un déficit de 7,93 milliards de dollars à la fin juin 2018, contreun déficit de 11,06 milliards de dollars àfinjuin 2017.La balance des paiements concerne l'ensembledes entrées et sorties des devises, entre l'Algérie et les autres pays. Parcatégorie de ces flux, le déficit de labalance commerciale (marchandises), s'estétabli à 3,58 milliards de dollars contre undéficit de 7,9 milliards à fin juin 2017, soit un recul de 54,7%. Quant au poste "Services hors revenus des facteurs", le déficits'est réduit en passant à3,8 milliards de dollars, contre un déficit de 4,35 milliards à fin juin 2017 (-13%). En revanche, pour le poste "Revenus desfacteurs", le déficit s'est creusé à 1,84 milliard de dollars, contre un déficitde 1,23milliard à fin juin 2017.Concernant les "Transferts nets", dont essentiellement les transferts des retraites et pensions vers l'Algérie, ils ont augmenté de 27,6%, en passant à 1,73 milliard de dollarsà fin juin 2018, contre
1,36 milliard à finjuin 2017. Les Investissements directs étrangers ontété de 631 millions de dollarsau 1er semestre2018, contre 601 millions à la mêmepériode de 2017.Les réserves de change (or non compris), elles ont baissé à 88,61 milliards à lafin du 1er semestre 2018, contre106,3 milliards àla même période de 2017.Par rapport à fin décembre 2017, les réserves de changese sont contractées de8,72 milliards de dollars, en passant de 97,33 milliards de dollars à fin décembre2017 à 88,61 milliards à fin juin 2018, "soit légèrement plus que le déficit du solde global de la balance des paiements et ce, enraison notamment, de l'effet devalorisation négative de près de 790 millions de dollars,lié à l'appréciation du dollar vis-à-vis del'euro entre janvier et juin 2018", relèventles responsables de la Banque d'Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.