Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    Gaïd Salah persiste et signe    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Louisa Hanoune maintenue en prison    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    130 comprimés psychotropes saisis par la police    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le forcing du FLN
5e mandat pour Bouteflika
Publié dans Le Midi Libre le 31 - 01 - 2019

Au FLN on semble sonner le "tocsin" pour le 5e mandat. Plus sans doute que les autres partis de l'Alliance présidentielle, qui eux aussi sont en effervescence tant l'agitation est assez perceptible.
Au FLN on semble sonner le "tocsin" pour le 5e mandat. Plus sans doute que les autres partis de l'Alliance présidentielle, qui eux aussi sont en effervescence tant l'agitation est assez perceptible.
Le vieux parti veut déjà passer à l'étape de la collecte de signatures alors mêmeque le Président Bouteflika n'a pasencore dévoilé son intention de briguer unnouveau mandat.Le FLN n'en a cure et fait déjà comme si l'option du 5e mandat est effective. Lecoordinateur national du parti, MouadBouchareb, a annoncé en effet l'installationimminente d'une instance qui serachargée de préparer cette échéance électorale.Elle sera composée de cadres du parti,d'anciens et d'actuels ministres, d'anciensresponsables, des députés et des membresdu Conseil de la Nation.Cet état-major de campagne sera
certainementinstallé, comme déjà annoncé, le 9février prochain. "Cette instance va menerla campagne en faveur du candidat du FLN. Elle sera composée de plusieurs comités.Chaque comité aura son président et ses membres. Le comité de communication aura un rôle important à jouer car lesbatailles politiques et militaires segagnent par les médias. Celui qui n'a pasl'information, n'arrive jamais. Nousallons également installer un comité quise chargera de la collecte des formulaires designatures. Les formulaires de nos élus, jele pense, sont déjà prêts, au moins moralement.Je dis cela aux journalistes.Ce qui nous intéresse en premier, ce sont les signatures des citoyens. Le peuple algérien démontre à chaque fois son grand respect et sa grande considération au Président Abdelaziz Bouteflika", a indiqué Mouad Bouchareb avant-hier devant les parlementaires du parti.
C'est dire que le FLN s'inscrit d'ores et déjà dans la perspective d'une imminente candidature du Président Bouteflika. C'est sans doute aussi pour cette raison que les partis de l'Alliance présidentielle sont entrés dans une nouvelle phase de concertation qui connaîtra son point culminant dès ce samedi lorsque les leaders des quatre partis composant ce groupe, à savoir Mouad Bouchareb pour le FLN, Ahmed Ouyahia pour le RND, Amara Benyounès pour le MPA et Amar Ghoul pour le TAJ, vont organiser un conclave où ils vont accorder leurs violons pour supporter la candidature de Bouteflika. Le FLN, fidèle à sa ligne, veut toujours être la locomotive de cette alliance étant, rappelons- le, la première force politique du pays.
Sa récentre écrasante victoire lors des élections de renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation, où il a largement distancé son rival le RND, va davantage conforter ce rôle. "Après la convocation du corps électoral, la balle est dans votre camp, vous, cadres de la Nation. Commençons à nous préparer avec détermination à l'élection présidentielle (…) Nous devons avancer en un seul rang derrière le candidat du FLN. Vous connaissez notre candidat. Celui qui ne le connait pas n'est pas dans cette salle", a martelé Mouad Bouchareb, comme pour galvaniser ses troupes et les mobiliser en attendant que le résidentBouteflika annonce officiellement sa candidature.Une candidature qui semble plus que jamais évidente estiment, à l'unisson, les observateurs.
Le vieux parti veut déjà passer à l'étape de la collecte de signatures alors mêmeque le Président Bouteflika n'a pasencore dévoilé son intention de briguer unnouveau mandat.Le FLN n'en a cure et fait déjà comme si l'option du 5e mandat est effective. Lecoordinateur national du parti, MouadBouchareb, a annoncé en effet l'installationimminente d'une instance qui serachargée de préparer cette échéance électorale.Elle sera composée de cadres du parti,d'anciens et d'actuels ministres, d'anciensresponsables, des députés et des membresdu Conseil de la Nation.Cet état-major de campagne sera
certainementinstallé, comme déjà annoncé, le 9février prochain. "Cette instance va menerla campagne en faveur du candidat du FLN. Elle sera composée de plusieurs comités.Chaque comité aura son président et ses membres. Le comité de communication aura un rôle important à jouer car lesbatailles politiques et militaires segagnent par les médias. Celui qui n'a pasl'information, n'arrive jamais. Nousallons également installer un comité quise chargera de la collecte des formulaires designatures. Les formulaires de nos élus, jele pense, sont déjà prêts, au moins moralement.Je dis cela aux journalistes.Ce qui nous intéresse en premier, ce sont les signatures des citoyens. Le peuple algérien démontre à chaque fois son grand respect et sa grande considération au Président Abdelaziz Bouteflika", a indiqué Mouad Bouchareb avant-hier devant les parlementaires du parti.
C'est dire que le FLN s'inscrit d'ores et déjà dans la perspective d'une imminente candidature du Président Bouteflika. C'est sans doute aussi pour cette raison que les partis de l'Alliance présidentielle sont entrés dans une nouvelle phase de concertation qui connaîtra son point culminant dès ce samedi lorsque les leaders des quatre partis composant ce groupe, à savoir Mouad Bouchareb pour le FLN, Ahmed Ouyahia pour le RND, Amara Benyounès pour le MPA et Amar Ghoul pour le TAJ, vont organiser un conclave où ils vont accorder leurs violons pour supporter la candidature de Bouteflika. Le FLN, fidèle à sa ligne, veut toujours être la locomotive de cette alliance étant, rappelons- le, la première force politique du pays.
Sa récentre écrasante victoire lors des élections de renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation, où il a largement distancé son rival le RND, va davantage conforter ce rôle. "Après la convocation du corps électoral, la balle est dans votre camp, vous, cadres de la Nation. Commençons à nous préparer avec détermination à l'élection présidentielle (…) Nous devons avancer en un seul rang derrière le candidat du FLN. Vous connaissez notre candidat. Celui qui ne le connait pas n'est pas dans cette salle", a martelé Mouad Bouchareb, comme pour galvaniser ses troupes et les mobiliser en attendant que le résidentBouteflika annonce officiellement sa candidature.Une candidature qui semble plus que jamais évidente estiment, à l'unisson, les observateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.