Raffinerie d'Alger: mise en service des unités de production    Real : Hazard face à un choix compliqué    L'ancien chef du protocole de Bouteflika en prison    Communiqués poussés par des vents contraires et panique chez les PPE    Conseils d'éthique pour l'université    Lait subventionné, la pénurie perdure    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Un an de prison requis contre Fodil Boumala    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Quelques aspects organisationnels bons à connaître    Rentrée professionnelle: la nomenclature de la formation étoffée par 4 nouvelles spécialités    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    Congestion routière à Alger: plus de 100 points noirs recensés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    Adoption de la stratégie d'adaptation de la communication gouvernementale à la nouvelle situation    La révision de la Constitution intervient pour satisfaire les revendications du Hirak    Coronavirus : Onze villes en quarantaine en Italie    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Afrique de l'Ouest : Les organisations terroristes «coordonnent» leurs opérations    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Criminalité à Boumerdès : Les chiffres inquiétants de la police    Constantine : 12 blessés dans un accident de la route près de l'aéroport    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Tebboune préside un Conseil des ministres    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Time is money ?    Le 53 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif. Un an déjà    Makri réitère le soutien du MSP    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    Il a atteint 1,9 % en janvier    Le groupe Ooredoo confirme l'expulsion de Nickolai Beckers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fin de mission pour Mouad Bouchareb
Ould Abbes convoque le CC du FLN
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 04 - 2019

Ould Abbes est de retour et il se prévaut toujours de sa qualité de secrétaire général du parti du FLN. Preuve en est, il vient de demander, par un courrier envoyé, mercredi dernier, au wali d'Alger l'autorisation de réunir le comité central (CC) du parti. Une session qu'il compte organiser au centre international des congrès, le mardi 23 avril.
Ould Abbes est de retour et il se prévaut toujours de sa qualité de secrétaire général du parti du FLN. Preuve en est, il vient de demander, par un courrier envoyé, mercredi dernier, au wali d'Alger l'autorisation de réunir le comité central (CC) du parti. Une session qu'il compte organiser au centre international des congrès, le mardi 23 avril.
Ainsi donc, il confirme qu'il n'a jamais démissionné de son poste de secrétaire général du vieux parti. Ould Abbes, pour rappel, a démissionné de son poste au mois de novembre dernier, comme rapportée par une source officielle qui s'est confiée à l'APS. Mais, il y'a quelques jours, Ould Abbes, qui s'est depuis muré dans le silence, a surpris tout le monde en annonçant qu'il est toujours s le secrétaire général FLN. "Avez-vous ma démission ? a-til alors lancé, à l'adresse des journalistes comme pour confirmer qu'il n'a jamais démissionné.
Ce nouveau rebondissement sonne le glas de Mouad Bouchareb, qui dirige depuis novembre les affaires du parti en tant que coordinateur d'une instance provisoire. Mais avec le mouvement populaire qui secoue le pays, et surtout la démission du président Bouteflika, qui est ausi président du parti, la position de Bouchareb est devenue injustifiable, puisque il est contesté par une très large partie des membres du CC qui ne lui reconnaissent aucune autorité.
Ce jeudi, des informations l'ont donné pour démissionnaire. Une information vite démentie par le parti. L'instance dirigeante du parti du Front de libération nationale (FLN) a en effet démenti, dans un communiqué, la démission de son coordonnateur, Mouad Bouchareb. L'instance a affirmé "exercer normalement ses missions", rappelant que les "portes du parti restent ouvertes à tous les cadres et militants, sans exclusive".
Elle a "catégoriquement démenti" les informations relayées par des médias concernant la démission de M. Bouchareb, soulignant qu'il s'agit d'informations "infondées et de simples rumeurs". Apparemment, les jours de Bouchareb à la tête du FLN sont comptés. On ne sait pas encore qui va devenir secrétaire général ,car Ould Abbes ne sera pas candidat.
Ainsi donc, il confirme qu'il n'a jamais démissionné de son poste de secrétaire général du vieux parti. Ould Abbes, pour rappel, a démissionné de son poste au mois de novembre dernier, comme rapportée par une source officielle qui s'est confiée à l'APS. Mais, il y'a quelques jours, Ould Abbes, qui s'est depuis muré dans le silence, a surpris tout le monde en annonçant qu'il est toujours s le secrétaire général FLN. "Avez-vous ma démission ? a-til alors lancé, à l'adresse des journalistes comme pour confirmer qu'il n'a jamais démissionné.
Ce nouveau rebondissement sonne le glas de Mouad Bouchareb, qui dirige depuis novembre les affaires du parti en tant que coordinateur d'une instance provisoire. Mais avec le mouvement populaire qui secoue le pays, et surtout la démission du président Bouteflika, qui est ausi président du parti, la position de Bouchareb est devenue injustifiable, puisque il est contesté par une très large partie des membres du CC qui ne lui reconnaissent aucune autorité.
Ce jeudi, des informations l'ont donné pour démissionnaire. Une information vite démentie par le parti. L'instance dirigeante du parti du Front de libération nationale (FLN) a en effet démenti, dans un communiqué, la démission de son coordonnateur, Mouad Bouchareb. L'instance a affirmé "exercer normalement ses missions", rappelant que les "portes du parti restent ouvertes à tous les cadres et militants, sans exclusive".
Elle a "catégoriquement démenti" les informations relayées par des médias concernant la démission de M. Bouchareb, soulignant qu'il s'agit d'informations "infondées et de simples rumeurs". Apparemment, les jours de Bouchareb à la tête du FLN sont comptés. On ne sait pas encore qui va devenir secrétaire général ,car Ould Abbes ne sera pas candidat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.