Salah Goudjil confirmé    Les avocats obtiennent gain de cause    «La pensée libre» à la barre    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Une "menace à la sécurité nationale", selon Hanoune    "Je veux une République sans haine"    Ould Kaddour dans le collimateur    Un site hautement sécurisé    Signature d'une convention pour la promotion des PME    Mohamed Bazoum Président    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Benchaïra indisponible pour une semaine    Le Mouloudia ne fait plus le poids    Un clasico sans âme    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément    Les dossiers de réhabilitation de 32 sites historiques à l'étude    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le CR Témouchent sur sa lancée    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Sans diagnostic point de remède !    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Graves accusations de la justice militaire
Tartag, mediéne et said Bouteflika placés en détention provisoire à Blida
Publié dans Le Midi Libre le 06 - 05 - 2019

Le juge d'instruction militaire près le tribunal militaire de Blida a ordonné, hier imanche, le placement endétention provisoire de Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Said Bouteflika,, pour "atteinte à l'autorité de l'Armée" et "complot contre 'autorité de l'Etat", indique uncommuniqué de la Cour d'appel militaire de Blida, dontvoici le texte intégral:
Le juge d'instruction militaire près le tribunal militaire de Blida a ordonné, hier imanche, le placement endétention provisoire de Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Said Bouteflika,, pour "atteinte à l'autorité de l'Armée" et "complot contre 'autorité de l'Etat", indique uncommuniqué de la Cour d'appel militaire de Blida, dontvoici le texte intégral:
"Conformément aux dispositions de l'article 11 alinéa 3 du Code deprocédure pénale et dans le cadredu strict respect de ses dispositions, M. leProcureur général militaire près la Courd'appel militaire de Blida porte à laconnaissance de l'opinion publique,qu'une poursuite judiciaire a été ouverte,ce jour 5 mai 2019, à l'encontre des nommésAthmane Tartag, Mohamed Medièneet Said Bouteflika, ainsi qu'à l'encontre detoute personne dont l'implication est établiepar l'enquête, pour les chefsd'inculpation
d'"atteinte à l'autorité de l'Armée et complot contre l'autorité del'Etat, des faits prévus et punis par lesarticles 284 du Code de justice militaire et77 et 78 du Code pénal"."Pour les besoins de l'enquête, le procureurmilitaire de la République près le tribunalmilitaire de Blida, a chargé un juged'instruction militaire d'entamer la procédured'instruction, et après mise en inculpation,ce dernier a rendu des mandats deplacement en détention provisoire àl'encontre des trois prévenus". Pour rappel,l'article 284 du Code de justice militairestipule, que
"Tout individu coupable de complot, ayant pour but de porter atteinte à l'autorité du commandant d'uneformation militaire, d'un bâtiment ou d'unaéronef militaire, ou à la discipline ou à la sécurité de la formation, du bâtiment ou de l'aéronef, est puni de la réclusion criminelle de cinq (5) à dix (10) ans.Il y a complot, dès que la résolution d'agir est concertée et arrêtée, entre deux ou plusieursindividus. Le maximum de la peineest appliqué aux militaires les plus élevésen grade, et aux instigateurs dudit complot.Si le complot a lieu en temps deguerre, ou sur un territoire en état de siège ou d'urgence, ou dans toutes circonstance pouvant mettre en péril la sécurité de la formation, du bâtiment ou de l'aéronef, ou a pour but de peser sur la décision du chef responsable, le coupable est punide mort". Notons que la Télévision nationale a diffuséhier, les images des trois inculpés à leur arrivée au tribunal militaire
"Conformément aux dispositions de l'article 11 alinéa 3 du Code deprocédure pénale et dans le cadredu strict respect de ses dispositions, M. leProcureur général militaire près la Courd'appel militaire de Blida porte à laconnaissance de l'opinion publique,qu'une poursuite judiciaire a été ouverte,ce jour 5 mai 2019, à l'encontre des nommésAthmane Tartag, Mohamed Medièneet Said Bouteflika, ainsi qu'à l'encontre detoute personne dont l'implication est établiepar l'enquête, pour les chefsd'inculpation
d'"atteinte à l'autorité de l'Armée et complot contre l'autorité del'Etat, des faits prévus et punis par lesarticles 284 du Code de justice militaire et77 et 78 du Code pénal"."Pour les besoins de l'enquête, le procureurmilitaire de la République près le tribunalmilitaire de Blida, a chargé un juged'instruction militaire d'entamer la procédured'instruction, et après mise en inculpation,ce dernier a rendu des mandats deplacement en détention provisoire àl'encontre des trois prévenus". Pour rappel,l'article 284 du Code de justice militairestipule, que
"Tout individu coupable de complot, ayant pour but de porter atteinte à l'autorité du commandant d'uneformation militaire, d'un bâtiment ou d'unaéronef militaire, ou à la discipline ou à la sécurité de la formation, du bâtiment ou de l'aéronef, est puni de la réclusion criminelle de cinq (5) à dix (10) ans.Il y a complot, dès que la résolution d'agir est concertée et arrêtée, entre deux ou plusieursindividus. Le maximum de la peineest appliqué aux militaires les plus élevésen grade, et aux instigateurs dudit complot.Si le complot a lieu en temps deguerre, ou sur un territoire en état de siège ou d'urgence, ou dans toutes circonstance pouvant mettre en péril la sécurité de la formation, du bâtiment ou de l'aéronef, ou a pour but de peser sur la décision du chef responsable, le coupable est punide mort". Notons que la Télévision nationale a diffuséhier, les images des trois inculpés à leur arrivée au tribunal militaire


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.