Sûreté d'Alger: une sortie pour s'assurer du respect des mesures préventives à Tamaris    Wilaya d'Alger : fin de quarantaine pour 100 Algériens rapatriés de France    Renault Algérie lance un plan de départ volontaire    ACCORD ENTRE LES EMIRATS ET L'ENTITE SIONISTE : Des partis politiques algériens dénoncent    FACTURES IMPAYEES DEPUIS LE DEBUT DE 2020 : Sonelgaz révèle un montant 7000 milliards de centimes    MDN : Rencontre prochaine avec les représentants des retraités de l'ANP    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : La reprise universitaire est prévue pour le 23 août    SIDI BEL ABBES : Six arrestations et saisie de 3kg de kif traité    Accidents de la circulation et noyades: 15 décès en 48 heures    Trump croit à la théorie sur l'inéligibilité supposée de Kamala Harris    Crash d'un avion dans le Sud-Kivu    La réponse de l'UGTA au député    Presse vs pouvoir : une suspicion réciproque    Les ambitions de l'Eniem    Installation du président et du procureur général de la cour    Pékin accuse les USA de «diaboliser» ses instituts Confucius    Coup d'envoi du projet de la station d'épuration de Yellel    Fin prêt pour les examens et la prochaine rentrée scolaire    Si ! Si ! Les loups peuvent se dévorer entre eux !    Un nouvel ouvrage met à nu les pratiques sournoises du Maroc en Amérique latine contre la RASD    Sans touristes étrangers, la fréquentation de Versailles «s'écroule»    Un Etat à décongestionner    L'Union européenne se dit "préoccupée"    14 morts et 5 blessés dans une attaque dans le Centre    100 ans de la Bataille de Varsovie    L'indépendance de l'enquête remise en cause    Benkhelifa et Bouchina très sollicités    Arrestation d'un promoteur immobilier à Oran    Le recrutement de Guendouz "en bonne voie"    Amrane, nouvelle recrue    La direction du RCD chez Tabbou    Une Algérienne met dehors ses parents au Canada    Le baiser de Mahrez et le séisme de Mila et de Tipasa    Attia en pole position    FC Nantes : Abeid testé positif au coronavirus    Attar l'estime nécessaire pour combler les besoins intérieurs : Le débat sur l'exploitation du gaz de schiste relancé    Tlemcen : Coupures répétées de courant    Rififi chez le Doyen    La casbah au-delà du Mythe, la vie : Dar Soltane en travaux, suivez le guide    Mustapha Hadni. petit-neveu de Lechani Mohand Saïd : «Lechani était de tous les combats d'émancipation des Algériens»    Signaux d'alarme    Être «Président» !    UNE DIVISION CERTIFIEE    80 logements LPA de Bir El-Djir: Le bout du tunnel !    Football amateur: Quelle issue pour les groupes DNA ?    CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau    Tiaret: Les nouveaux président de cour et procureur général installés    El-Bayadh: Le doyen des facteurs n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des centaines de fans coincés au Caire
Aprés la finale de la can
Publié dans Le Midi Libre le 22 - 07 - 2019

Les images sont saisissantes et font le tour des réseaux sociaux. On y voit des centaines de supporters algériens, certains allongés sur les bancs de l'aéroport du Caire, alors que d'autres sont à même le sol, le plus souvent recouverts du drapeau national.
Les images sont saisissantes et font le tour des réseaux sociaux. On y voit des centaines de supporters algériens, certains allongés sur les bancs de l'aéroport du Caire, alors que d'autres sont à même le sol, le plus souvent recouverts du drapeau national.
D'autres, regard hagard, sont assis et grillent des cigarettes. "On m'a informé que le vol vers Sétif est complet, comment est-ce possible ?",s'interroge un supporter grimé avec lescouleurs nationales. "Moi je suis venu auCaire avec une somme d'argent dérisoire.Je n'ai plus rien et comment je fais pourmanger et boire ?",
se demande un autrefan de l'EN, devant la caméra d'EcheroukNews. "La joie que nous avons partagéaprès notre victoire est gâchée, par ce quenous vivons. Personne ne se préoccupe denous. Il y'a des familles avec des enfantsqui sont abandonnées à leur triste sort",dénonce un autre supporter. A l'extérieurde l'aéroport, la tension est également palpableentre les forces de l'ordre égyptienneset les supporters algériens. Desaccrochages ont déjà eu lieu, quand lessupporters algériens ont voulu accéder de force à l'intérieur de l'aérogare. Des images filmées par des internautes montrent des policiers antiémeutes qui répriment les fans de l'EN en leur refusantd'accéder à l'aéroport. "Notre pays ne fait rien pour nous. Aucun responsable del'ambassade ne s'est déplacé pour venir ànotre aide", entend-on sur la vidéo diffusée.
Comment on est-on arrivé à cette situation? Le gouvernement avait organisé un pont aérien vers le Caire, et affrété pas moins de 28 avions pour transporter 4.800 supporteurs qui ont rejoints les 10.000déjà sur place. Même le ministère de laDéfense nationale a pris part à l'opération, en mobilisant 9 gros transporteurs. Face à l'afflux des supporters, la compagnie nationale est dans l'impossibilité de rapatrier plus de 15.000 supporters vers Alger en 24 heures, car elle ne peut pas affréter tous ses avions pour cette opération. Dans ces conditions, le retour des supporters risque de prendre plusieurs jours. La belle opération marketing que voulait s'offrir le gouvernement de Nourredine Bedoui est en passe de se retourner contre lui. Les fans algériens bloqués au Caire, ne sont pas prêtsd'oublier ce que les autorités leur font subi.
D'autres, regard hagard, sont assis et grillent des cigarettes. "On m'a informé que le vol vers Sétif est complet, comment est-ce possible ?",s'interroge un supporter grimé avec lescouleurs nationales. "Moi je suis venu auCaire avec une somme d'argent dérisoire.Je n'ai plus rien et comment je fais pourmanger et boire ?",
se demande un autrefan de l'EN, devant la caméra d'EcheroukNews. "La joie que nous avons partagéaprès notre victoire est gâchée, par ce quenous vivons. Personne ne se préoccupe denous. Il y'a des familles avec des enfantsqui sont abandonnées à leur triste sort",dénonce un autre supporter. A l'extérieurde l'aéroport, la tension est également palpableentre les forces de l'ordre égyptienneset les supporters algériens. Desaccrochages ont déjà eu lieu, quand lessupporters algériens ont voulu accéder de force à l'intérieur de l'aérogare. Des images filmées par des internautes montrent des policiers antiémeutes qui répriment les fans de l'EN en leur refusantd'accéder à l'aéroport. "Notre pays ne fait rien pour nous. Aucun responsable del'ambassade ne s'est déplacé pour venir ànotre aide", entend-on sur la vidéo diffusée.
Comment on est-on arrivé à cette situation? Le gouvernement avait organisé un pont aérien vers le Caire, et affrété pas moins de 28 avions pour transporter 4.800 supporteurs qui ont rejoints les 10.000déjà sur place. Même le ministère de laDéfense nationale a pris part à l'opération, en mobilisant 9 gros transporteurs. Face à l'afflux des supporters, la compagnie nationale est dans l'impossibilité de rapatrier plus de 15.000 supporters vers Alger en 24 heures, car elle ne peut pas affréter tous ses avions pour cette opération. Dans ces conditions, le retour des supporters risque de prendre plusieurs jours. La belle opération marketing que voulait s'offrir le gouvernement de Nourredine Bedoui est en passe de se retourner contre lui. Les fans algériens bloqués au Caire, ne sont pas prêtsd'oublier ce que les autorités leur font subi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.