Le spectre de la sécheresse s'éloigne    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le président Ahmad Ahmad suspendu 5 ans par la FIFA    Les laboratoires privés pointés du doigt    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Le Conseil de la nation entame le débat du PLF 2021    AADL: Lancement à la fin du mois en cours des travaux de réalisation de 140.000 logements    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    Le président mauritanien reçoit le MAE sahraoui, émissaire de Brahim Ghali    FLN: l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental, seule solution pour le règlement du conflit    USMA: Benaraïbi Bouziane nouvel entraîneur    Mandat d'arrêt international émis contre Abdou Semmar    Merkel soutient l'autodétermination des Sahraouis    Algérie-Turquie: 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux    Covid-19: Krikou inspecte l'application du protocole sanitaire à l'Ecole des jeunes sourds-muets de Rouiba    SEISME DE SKIKDA : Mise en place d'une cellule de crise    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Accident de la circulation : plus de 2.400 morts au cours des 10 premiers mois de 2020    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu cinq ans par la FIFA    Cinq joueurs ménagés    Youcef Belaïli compte s'«illustrer davantage»    Les opérateurs fixés sur les taux d'intégration    L'armée menace la capitale du Tigré d'un assaut    Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    La justice otage du virus    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    106 kg de viande et abats saisis    Colère après la mort d'un jeune dans un commissariat    Milan AC : Nouveau match solide de Bennacer lors du succès face à Naples    Les clubs de la Ligue 2 dans l'expectative    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    El Guerguerat : La Mauritanie émet des réserves sur le 2e mur érigé par le Maroc    Grippe aviaire : les Pays-Bas abattent 190 000 poulets    Le MCO dans la ligne de mire    Les marcheurs du 5 octobre devant la cour d'appel    Le silence assourdissant des partis du pouvoir    Les précisions de Linde Gas Algérie    Coupure d'internet : La longue souffrance à Aïn taya    Le verdict attendu le 30 novembre    Les travaux de réhabilitation encore retardés    Décès de la journaliste britannique Jan Morris    Pour "une société et une économie plus durables"    El Tarf: Des pluies salvatrices pour l'agriculture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fin de l'importation
Ciment pétrolier
Publié dans Le Midi Libre le 07 - 08 - 2019

La ministre de l'Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a affirmé lundi à partir de Sétif, que l'obtention de deux certifications internationales pour le ciment pétrolier, de l'usine d'Ain El kebira (Sétif), "met définitivement un terme à l'importation" de ce produit et "ouvre de nouvelles perspectives pour son exportation".
La ministre de l'Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a affirmé lundi à partir de Sétif, que l'obtention de deux certifications internationales pour le ciment pétrolier, de l'usine d'Ain El kebira (Sétif), "met définitivement un terme à l'importation" de ce produit et "ouvre de nouvelles perspectives pour son exportation".
"L'obtention de ces deux certifications pour le ciment pétrolier produit au niveau local à 100%, par l'American Pétrolium Institute (API), le bureau d'études américain, organisme-certificateur de tous les produits destinés au secteur pétrolier dans le monde, concerne la qualité du produit Q1–API, 1Q A et permet d'utiliser le ciment pétrolier local", a précisé la ministre,
lors de son inspection de l'usine d'Ain El Kebira (27 km au Nord-est de Sétif), du Groupe industriel du ciment algérien (GICA). "La production locale de cette matière réduira la facture d'importation", a affirmé Djamila Tamazirt, soulignant que l'Algérie importait près de 200.000 tonnes/an de ciment pétrolier, pour une facture estimée à près de 30 millions de dollars. La ministre a soutenu, que la production du ciment pétrolier d'Ain el kebira, "permettra de répondre aux besoins en la matière du groupe Sonatrach, et des sociétés pétrolières étrangères activant en Algérie".
Elle a relevé, que l'obtention de ces certifications internationales permet "de s'orienter vers l'exportation, notamment vers les marchés africains, tels que la Libye". A son passage à l'unité de production de pneumatiques du groupe Iris, mise en exploitation en juillet dernier ave une capacité de production annuelle de deux (2) millions d'unités, Djamila Tamazirt a soutenu, que cette usine "permettra à l'Algérie de passer, à cours terme, d'un pays importateur de pneus à un pays exportateur ".
Elle a également indiqué, que l'usine permettra de "répondre aux besoins du parc automobile national, et aux unités de montage de véhicules". Rappelant les efforts déployés par l'Etat pour renforcer le secteur économique, industriel notamment, Mme Tamazirt a indiqué que l'Algérie dispose de potentiels "en mesure de conforter son envol économique", citant, entre autres, les pôles susceptibles de fournir les matières premières, notamment le plastique de Skikda, les complexes sidérurgiques de Belara (Jijel) et d'El-Hadjar (Annaba), et l'unité de fabrication de fer forge de Sétif. La ministre de l'Industrie et des Mines s'est rendue également à la cimenterie d'Ain El Kebira, avant d'inaugurer l'usine de production des pneumatiques
"L'obtention de ces deux certifications pour le ciment pétrolier produit au niveau local à 100%, par l'American Pétrolium Institute (API), le bureau d'études américain, organisme-certificateur de tous les produits destinés au secteur pétrolier dans le monde, concerne la qualité du produit Q1–API, 1Q A et permet d'utiliser le ciment pétrolier local", a précisé la ministre,
lors de son inspection de l'usine d'Ain El Kebira (27 km au Nord-est de Sétif), du Groupe industriel du ciment algérien (GICA). "La production locale de cette matière réduira la facture d'importation", a affirmé Djamila Tamazirt, soulignant que l'Algérie importait près de 200.000 tonnes/an de ciment pétrolier, pour une facture estimée à près de 30 millions de dollars. La ministre a soutenu, que la production du ciment pétrolier d'Ain el kebira, "permettra de répondre aux besoins en la matière du groupe Sonatrach, et des sociétés pétrolières étrangères activant en Algérie".
Elle a relevé, que l'obtention de ces certifications internationales permet "de s'orienter vers l'exportation, notamment vers les marchés africains, tels que la Libye". A son passage à l'unité de production de pneumatiques du groupe Iris, mise en exploitation en juillet dernier ave une capacité de production annuelle de deux (2) millions d'unités, Djamila Tamazirt a soutenu, que cette usine "permettra à l'Algérie de passer, à cours terme, d'un pays importateur de pneus à un pays exportateur ".
Elle a également indiqué, que l'usine permettra de "répondre aux besoins du parc automobile national, et aux unités de montage de véhicules". Rappelant les efforts déployés par l'Etat pour renforcer le secteur économique, industriel notamment, Mme Tamazirt a indiqué que l'Algérie dispose de potentiels "en mesure de conforter son envol économique", citant, entre autres, les pôles susceptibles de fournir les matières premières, notamment le plastique de Skikda, les complexes sidérurgiques de Belara (Jijel) et d'El-Hadjar (Annaba), et l'unité de fabrication de fer forge de Sétif. La ministre de l'Industrie et des Mines s'est rendue également à la cimenterie d'Ain El Kebira, avant d'inaugurer l'usine de production des pneumatiques


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.