Les forces de sécurité répriment un rassemblement pacifique à Constantine    Liverpool : Van Djik encense Firmino    Grandiose marche à Kherrata    L'Opep et ses alliés sur le gril    La démocratie en ballotage    Qui succédera à Essebsi en Tunisie ?    Le Kremlin en faveur d'une relance des discussions    Nouveaux tirs sur l'aéroport de Mitiga    «Cela ne favorise pas l'apaisement»    La FTF a défalqué six points au Club Africain    Les Académiciens face à l'expérience sfaxienne    Le Real se régale puis se relâche avant Paris    Inscriptions au master    Le bilan s'est alourdi à 7 morts    Saisie de 12 000 comprimés de psychotropes    Un homme de 53 ans trouve la mort par électrocution à Oued R'Hiou    Le Prix d'alphabétisation de l'Unseco décerné à l'Algérie    Ali-Ramzi Ayad et Redouane Benzehra lauréats de la 7e édition    Les lauréats participeront au Comic-Con de San Diego en 2020    CAF Football Awards : Les 10 candidats connus en octobre    Football professionnel : Une AGEx mardi pour adopter un nouveau système de compétition    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    Washington confirme la mort de Hamza Ben Laden    Entrepreneuriat: Des mesures en faveur des start-up    Tlemcen: La Casnos veut ratisser large    Faute de vision globale: Des classes toujours surchargées    Arrêtés vendredi à Alger: Une quinzaine de manifestants devant la Justice    Coupe de la CAF : PAC - CS Sfaxien, aujourd'hui à 20 h 45: Mission ardue pour les Pacistes    Ils avaient subtilisé l'arme d'un policier: Un individu tué et deux autres blessés près d'Azeffoune    Deux textes de loi adoptés avec célérité: Voie ouverte pour la présidentielle    Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Le niveau des eaux pluviales a atteint 40 cm au niveau de plusieurs communes    «Boudaoui est bourré de talent»    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"C'est en bonne voie"
Djellab à propos de l'importation de véhicules de moins de 3 ans
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 08 - 2019

Le retour à l'importation de véhicules de moins de trois ans semble inéluctable. Les pouvoirs publics l'ont, partouches successives, laissésclairement entendre cesderniers temps.
Le retour à l'importation de véhicules de moins de trois ans semble inéluctable. Les pouvoirs publics l'ont, partouches successives, laissésclairement entendre cesderniers temps.
Hier encore un haut responsable est en effet allé un peu plus dans ce sens. En effet, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a confirmé leretour à l'importation des véhicules de moins de trois ans, en expliquant que la mesure "est en bonne voie"."Nous sommes en train de mettre en place le dispositif technique et juridique pour soumettre le dossier au Premier ministère et la mesure sera probablement intégrée dans le projet de loi de finance 2020", a-tilexpliqué lundi. "Comme déjà annoncé auparavant, on attend seulement laconception des mécanismes juridiquespermettant au citoyen d'importer les véhiculesd'occasion" a-t-il encore précisé nelaissant pratiquement aucun doute sur leretour à l'importation des voitures demoins de trois ans dès le début de l'année prochaine.
En juillet dernier le ministreavait affirmé que le retour de l'importationdes véhicules d'occasion, permettra de "faire pression" sur le marché des véhicules assemblés localement. Une annonce qui a réjoui plus d'un Algérien, eu égard à la cherté excessive du prix de l'automobile. Il y a quelques semaines un haut responsable du ministère de l'Industrie et des Mines a affirmé que le "groupe intersectoriel chargé de l'examen d'un éventuelretour de ce mécanisme, n'est pas parvenu encore à une conclusion". "Il y a un groupe de travail qui a été installé, dont nous (ministère de l'Industrie) faisons partie.
Mais pour le moment il n'y a pas encore de conclusion", a expliqué le directeur général du développement industriel et technologique, Mustapha Hamoudi. Concernant l'impact négatif que peut avoir ce retour sur l'économie nationale, ce responsable s'est contenté de répondre qu'"aucune conclusion n'a été établie sur cette éventualité". Pour rappel, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés, lors d'un Conseil interministériel, tenu en mai dernier, d'élaborer une "conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d' ccasion".
Hier encore un haut responsable est en effet allé un peu plus dans ce sens. En effet, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a confirmé leretour à l'importation des véhicules de moins de trois ans, en expliquant que la mesure "est en bonne voie"."Nous sommes en train de mettre en place le dispositif technique et juridique pour soumettre le dossier au Premier ministère et la mesure sera probablement intégrée dans le projet de loi de finance 2020", a-tilexpliqué lundi. "Comme déjà annoncé auparavant, on attend seulement laconception des mécanismes juridiquespermettant au citoyen d'importer les véhiculesd'occasion" a-t-il encore précisé nelaissant pratiquement aucun doute sur leretour à l'importation des voitures demoins de trois ans dès le début de l'année prochaine.
En juillet dernier le ministreavait affirmé que le retour de l'importationdes véhicules d'occasion, permettra de "faire pression" sur le marché des véhicules assemblés localement. Une annonce qui a réjoui plus d'un Algérien, eu égard à la cherté excessive du prix de l'automobile. Il y a quelques semaines un haut responsable du ministère de l'Industrie et des Mines a affirmé que le "groupe intersectoriel chargé de l'examen d'un éventuelretour de ce mécanisme, n'est pas parvenu encore à une conclusion". "Il y a un groupe de travail qui a été installé, dont nous (ministère de l'Industrie) faisons partie.
Mais pour le moment il n'y a pas encore de conclusion", a expliqué le directeur général du développement industriel et technologique, Mustapha Hamoudi. Concernant l'impact négatif que peut avoir ce retour sur l'économie nationale, ce responsable s'est contenté de répondre qu'"aucune conclusion n'a été établie sur cette éventualité". Pour rappel, les ministres des Finances et du Commerce ont été chargés, lors d'un Conseil interministériel, tenu en mai dernier, d'élaborer une "conception sur les mécanismes juridiques permettant au citoyen d'importer les véhicules d' ccasion".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.