Le taux d'inflation à 1,8% en février    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Les cygnes blancs de 2020    Le confinement fait polémique    Blida: Le décompte macabre continue    L'Algérie reçoit un premier lot d'aide médicale de la Chine    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    Quelques bonnes adresses pour être livré à domicile    La Russie ouvre la porte à un accord avec l'Opep    La Russie annonce un nouveau traitement    "Aidez-nous en restant chez vous"    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    La direction d'Al Nasr dément tout contact avec Feghouli    Coronavirus - Ancelotti : "J'espère que cela nous changera tous"    45 nouveaux cas confirmés, dont 03 décès en Algérie    MOSTAGANEM : La gendarmerie saisit 10 quintaux de blé tendre    LUTTE CONTRE LE COVID-19 : Chorfi appelle au respect des règles de prévention    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Accidents de la circulation: 12 morts et 15 blessés durant les dernières 48 heures    L'Union des ordres des avocats dénonce "une violation flagrante des lois"    "Karim Tabbou souffre d'une paralysie partielle"    "C'est un acharnement politico-judiciaire"    Pour cause de la pandémie du Covid-19 : Le trafic aérien suspendu à 95% en Afrique    Tunisie : Le coronavirus n'a pas empêché les tensions entre les trois présidences    L'AIE tacle l'Arabie Saoudite et la Russie    Hamid Bessalah désigné président du conseil d'administration    Sofiane Nechma. Entraîneur de l'USM Blida : «Je reviens de loin»    Le MCO retournera à Bouakeul    NA Hussein Dey : Le Cas de l'entraîneur Bouali en stand-by    Expositions et concours en un clic !    "Night in Zeralda", un tube immortel    À la découverte de l'Opéra de Paris    Evènement marquant de la révolution à Constantine : Le procès du groupe des 21    Maison de la culture de Aïn Témouchent : Création d'une plateforme électronique pour les enfants    INSTINCT ET SOLIDARITE    Pour ceux qui le souhaitent: Un vol pour rapatrier «des citoyens américains» d'Algérie    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Création d'un fichier national des hooligans
Violence dans les stades
Publié dans Le Midi Libre le 12 - 11 - 2019

Le Premier ministre Noureddine Bedoui a signé un décret exécutif, paru au Journal officiel numéro 64 portant sur "l'établissement et la mise à jour du Fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives".
Le Premier ministre Noureddine Bedoui a signé un décret exécutif, paru au Journal officiel numéro 64 portant sur "l'établissement et la mise à jour du Fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives".
La création de ce fichier a été confiée au service central du casier judiciaire relevant du ministère de la Justice. "Le service central du casier judiciaire du ministère de la Justice est chargé de l'organisation, de la gestion et de la mise à jour du fichiernational des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives", lit-on dans le décret signé par le Premier ministre. Les services concernés sont chargés de "tenir, de mettre à jour et d'administrer la base de données centralisée du fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. De procéder à l'inscription et au retrait des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives, par décision judiciaire définitive. De conserver les données sur des supports appropriés.
D'assurer la sécurité et la gestion de l'accès au fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. De mettre à la disposition des administrations et des institutions habilitées, les données mises à jour du fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. Toute juridiction ayant prononcé une peine complémentaire d'interdiction d'accès aux infrastructures sportives, établit une seconde fiche signée par le procureur de la République et le greffier et la transmet au service central du casier judiciaire", précise le décret. Les services de sécurité (police et gendarmerie), les services du ministère de l'Intérieur, ceux du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que les walis sont habiletés à accéder au fichier national.
"Les fédérations sportives nationales, les ligues sportives, les associations et les clubs sportifs, sont informés par les services habilités du ministère chargé de la Jeunesse et des Sports sur les personnes dont les noms figurent dans le fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives, et ce, à l'effet de prendre les mesures susceptibles de prévenir et de lutter contre la violence dans les infrastruct res sportives" indique le décret.
La création de ce fichier a été confiée au service central du casier judiciaire relevant du ministère de la Justice. "Le service central du casier judiciaire du ministère de la Justice est chargé de l'organisation, de la gestion et de la mise à jour du fichiernational des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives", lit-on dans le décret signé par le Premier ministre. Les services concernés sont chargés de "tenir, de mettre à jour et d'administrer la base de données centralisée du fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. De procéder à l'inscription et au retrait des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives, par décision judiciaire définitive. De conserver les données sur des supports appropriés.
D'assurer la sécurité et la gestion de l'accès au fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. De mettre à la disposition des administrations et des institutions habilitées, les données mises à jour du fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. Toute juridiction ayant prononcé une peine complémentaire d'interdiction d'accès aux infrastructures sportives, établit une seconde fiche signée par le procureur de la République et le greffier et la transmet au service central du casier judiciaire", précise le décret. Les services de sécurité (police et gendarmerie), les services du ministère de l'Intérieur, ceux du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que les walis sont habiletés à accéder au fichier national.
"Les fédérations sportives nationales, les ligues sportives, les associations et les clubs sportifs, sont informés par les services habilités du ministère chargé de la Jeunesse et des Sports sur les personnes dont les noms figurent dans le fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives, et ce, à l'effet de prendre les mesures susceptibles de prévenir et de lutter contre la violence dans les infrastruct res sportives" indique le décret.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.