Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Coupes africaines interclubs : Trois propositions pour l'édition 2021    La Covid-19 dévoile une vulnérabilité face aux maladies infectieuses    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Nouvelle procédure mise en ligne à Aïn Témouchent    Aviation : Lufthansa accuse une perte nette de 2,1 milliards d'euros au 1er trimestre    Banque Mondiale : Manque de fonds pour les plus pauvres    Le Brent au plus haut depuis mars : L'Opep + sur la bonne voie ?    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Il n'a pas d'arc-en-ciel la nuit    Vers un intérimaire à la tête du MPA    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    La Banque d'Algérie à la rescousse    6 décès et 107 nouveaux cas contaminés    Hydroxychloroquine : The Lancet prend ses distances avec son étude controversée    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Le Care critique les choix du gouvernement    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Le drôle de confinement    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    FIFA - Sanctions: La FAF vole au secours des clubs algériens    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Le ministère du Commerce dément    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    Les contributions de l'ANIE apporteront un plus à l'élaboration d'une Constitution harmonieuse    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    La CPI appelée à enquêter sur les démolitions des maisons palestiniennes par Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'annonce d'un rapprochement avec Israël divise le régime
Soudan
Publié dans Le Midi Libre le 08 - 02 - 2020

Lors de leur rencontre surprise en Ouganda, Benyamin Netanyahu a dit être convenu avec le général Al-Burhan"d'entamer une coopération qui normalisera les relations entre les deux pays".
Lors de leur rencontre surprise en Ouganda, Benyamin Netanyahu a dit être convenu avec le général Al-Burhan"d'entamer une coopération qui normalisera les relations entre les deux pays".
Une perspective qui divise au Soudan. La rencontre entre le général Abdel Fattah al-Burhan et Benyamin Netanyahu lundi en a surpris plus d'un au Soudan. À commencer par le gouvernement. Le soir-même, le porte-parole du gouvernement a affirmé ne pas avoir été mis au courant de cette rencontre.
À son retour à Khartoum mardi, le général Al-Burhan s'est entretenu avec le Conseil souverain. Cette instance composée de civils et de militaires est chargéede diriger le pays jusqu'à la transition vers un pouvoir civil. Le chef de la junte soudanaise a expliqué agir pour, dit-il, "protéger la sécurité nationale du Soudan et ses intérêts". La perspective d'un rapprochement avec Israël ne fait pas l'unanimité. Ainsi, le Parti communiste soudanais a dénoncé ce qu'il appelle "un coup de poignard dans le dos, pour la lutte anti-impérialiste du peuple soudanais et son soutien au peuple palestinien".
Une perspective qui divise au Soudan. La rencontre entre le général Abdel Fattah al-Burhan et Benyamin Netanyahu lundi en a surpris plus d'un au Soudan. À commencer par le gouvernement. Le soir-même, le porte-parole du gouvernement a affirmé ne pas avoir été mis au courant de cette rencontre.
À son retour à Khartoum mardi, le général Al-Burhan s'est entretenu avec le Conseil souverain. Cette instance composée de civils et de militaires est chargéede diriger le pays jusqu'à la transition vers un pouvoir civil. Le chef de la junte soudanaise a expliqué agir pour, dit-il, "protéger la sécurité nationale du Soudan et ses intérêts". La perspective d'un rapprochement avec Israël ne fait pas l'unanimité. Ainsi, le Parti communiste soudanais a dénoncé ce qu'il appelle "un coup de poignard dans le dos, pour la lutte anti-impérialiste du peuple soudanais et son soutien au peuple palestinien".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.