Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie    Real Madrid: son avenir, Modric a tranché    Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Appel à la libération des détenus d'opinion    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge
Sovac
Publié dans Le Midi Libre le 27 - 02 - 2020

L'encadrement technique du constructeur allemand d'automobile Volkswagen, déployé pour accompagner le montage des modèles du groupe en Algérie, a quitté l'usine de Sovac Production implantée à Relizane à l'ouest du pays, a-t-on appris de source bien informée.
L'encadrement technique du constructeur allemand d'automobile Volkswagen, déployé pour accompagner le montage des modèles du groupe en Algérie, a quitté l'usine de Sovac Production implantée à Relizane à l'ouest du pays, a-t-on appris de source bien informée.
Les raisons, expliquent notre source, sont les difficultés auxquelles fait face l'usine de montage de véhicules de Sovac, notamment le blocage des kits CKD/SKD au port d'Oran et le non-paiement des salaires des plus de 700 employés envoyés au chômage technique depuis plusieurs mois. Le groupe Sovac, propriétaire de l'usine de montage des véhicules de la marque allemande Volkswagen implantée à Relizane, est-il exclu de la note de dédouanement des kits CKD/SKD au niveau des ports algériens?
En effet, "deux semaines après l'instruction donnée aux Douanes par le Premier ministre Abdelaziz Djerad pour la libération des kits destinés aux usines de montage automobile bloqués au niveau des ports, toutes les usines ont pu voir leurs matières premières débloquées, à l'exception de celle de Sovac Production", a appris Algérie-Eco d'une source bien informée, précisant que "500 conteneurs de cette entreprise sont toujours bloqués au niveau du port d'Oran". "Suite à la décision des pouvoirs publics et annoncée par le premier ministère du déblocage de l'ensemble des kits (SKD, CKD) bloqués au niveau des ports algériens,des sources fiables confirment que l'ensemble des opérateurs activant dans le domaine automobile ont pu dédouaner leurs marchandises en souffrance à l'exception de Sovac, qui à ce jour dispose de 500 conteneurs bloqués au niveau d'Oran", selon notre source. Selon cette dernière, au sein de Sovac on s'interroge : "Y a-t-il des raisons pour le blocage ? Cet environnement instable et les blocages répétitifs ne vont-il pas faire fuir le géant de l'automobile de l'Algérie ?"
"Entre temps, plus de 700 salariés au chômage technique de Sovac attendent avec impatience le règlement de la situation pour reprendre leurs postes de travail", précise notre source. Rappelons que le 11 février dernier, dans une note adressée à la direction générale des Douanes, dont Algérie-Eco détient une copie, le Premier ministre a décidé d'autoriser le dédouanement, "à titre exceptionnel", de l'ensemble des collections destinées aux industries de montage (véhicules de tourisme, véhicules utilitaires, électroménagers et téléphonie) se trouvant actuellement en souffrance au niveau des zones douanières, avec maintien du traitement fiscal préférentiel.
Les "banques domiciliataires ont été instruites de ne plus domicilier les factures d'importation de collections destinées aux industries de montage et qui sont non couvertes par une décision d'évaluation technique en cours de validation ou pour lesquelles les montants plafonnés au titre de l'année 2020 n'ont pas encore été communiqués", précise la même note. Le ministère de l'Industrie et des Mines a été chargé de finaliser le nouveau dispositif réglementaire encadrant les activités de montage, indique le document. Le ministre de l'Industrie, avait annoncé que "le nouveau cahier des charges régissant les activités de montage sera prêt au plus tard dans deux mois". Rappelons que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a laissé entendre la semaine dernière la fin des usines de montage de véhicules en Algérie. M. Tebboune a déclaré dans une interview accordée au journal français
Le Figaro : "L'Algérie est vue par ses partenaires comme un grand marché de consommation. Nos maux viennent de l'importation débridée, génératrice de surfacturation, une des sources de corruption, favorisée par de nombreux pays européens où se faisait la bancarisation, la surfacturation, les investissements de l'argent transféré illicitement". Et d'ajouter : "L'usine Renault qui est ici n'a rien à voir avec celle qui est installée au Maroc. Comment créer des emplois alors qu'il n'y a aucune intégration, aucune sous-traitance ?", s'est-il interrogé en ajoutant : "Nous allons, par exemple, arrêter l'importation de kits automobiles
Les raisons, expliquent notre source, sont les difficultés auxquelles fait face l'usine de montage de véhicules de Sovac, notamment le blocage des kits CKD/SKD au port d'Oran et le non-paiement des salaires des plus de 700 employés envoyés au chômage technique depuis plusieurs mois. Le groupe Sovac, propriétaire de l'usine de montage des véhicules de la marque allemande Volkswagen implantée à Relizane, est-il exclu de la note de dédouanement des kits CKD/SKD au niveau des ports algériens?
En effet, "deux semaines après l'instruction donnée aux Douanes par le Premier ministre Abdelaziz Djerad pour la libération des kits destinés aux usines de montage automobile bloqués au niveau des ports, toutes les usines ont pu voir leurs matières premières débloquées, à l'exception de celle de Sovac Production", a appris Algérie-Eco d'une source bien informée, précisant que "500 conteneurs de cette entreprise sont toujours bloqués au niveau du port d'Oran". "Suite à la décision des pouvoirs publics et annoncée par le premier ministère du déblocage de l'ensemble des kits (SKD, CKD) bloqués au niveau des ports algériens,des sources fiables confirment que l'ensemble des opérateurs activant dans le domaine automobile ont pu dédouaner leurs marchandises en souffrance à l'exception de Sovac, qui à ce jour dispose de 500 conteneurs bloqués au niveau d'Oran", selon notre source. Selon cette dernière, au sein de Sovac on s'interroge : "Y a-t-il des raisons pour le blocage ? Cet environnement instable et les blocages répétitifs ne vont-il pas faire fuir le géant de l'automobile de l'Algérie ?"
"Entre temps, plus de 700 salariés au chômage technique de Sovac attendent avec impatience le règlement de la situation pour reprendre leurs postes de travail", précise notre source. Rappelons que le 11 février dernier, dans une note adressée à la direction générale des Douanes, dont Algérie-Eco détient une copie, le Premier ministre a décidé d'autoriser le dédouanement, "à titre exceptionnel", de l'ensemble des collections destinées aux industries de montage (véhicules de tourisme, véhicules utilitaires, électroménagers et téléphonie) se trouvant actuellement en souffrance au niveau des zones douanières, avec maintien du traitement fiscal préférentiel.
Les "banques domiciliataires ont été instruites de ne plus domicilier les factures d'importation de collections destinées aux industries de montage et qui sont non couvertes par une décision d'évaluation technique en cours de validation ou pour lesquelles les montants plafonnés au titre de l'année 2020 n'ont pas encore été communiqués", précise la même note. Le ministère de l'Industrie et des Mines a été chargé de finaliser le nouveau dispositif réglementaire encadrant les activités de montage, indique le document. Le ministre de l'Industrie, avait annoncé que "le nouveau cahier des charges régissant les activités de montage sera prêt au plus tard dans deux mois". Rappelons que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a laissé entendre la semaine dernière la fin des usines de montage de véhicules en Algérie. M. Tebboune a déclaré dans une interview accordée au journal français
Le Figaro : "L'Algérie est vue par ses partenaires comme un grand marché de consommation. Nos maux viennent de l'importation débridée, génératrice de surfacturation, une des sources de corruption, favorisée par de nombreux pays européens où se faisait la bancarisation, la surfacturation, les investissements de l'argent transféré illicitement". Et d'ajouter : "L'usine Renault qui est ici n'a rien à voir avec celle qui est installée au Maroc. Comment créer des emplois alors qu'il n'y a aucune intégration, aucune sous-traitance ?", s'est-il interrogé en ajoutant : "Nous allons, par exemple, arrêter l'importation de kits automobiles


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.