Barça : Messi connait sa sanction !    Mondial de Handball: l'Algérie s'incline face au Portugal (26-19)    Milan AC : C'est officiel pour Mandzukic    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    Le verdict en appel de trois activistes renvoyé au 25 janvier    Situation kafkaïenne des souscripteurs    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?    Signature d'une convention de partenariat avec l'Inapi    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    "Biden ne fera pas de bouleversements exceptionnels"    Des dizaines de victimes au Darfour-Sud    Le président Touadéra officiellement réélu en Centrafrique    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    Brahim Laâlami reste en prison    L'Algérie s'impose face à la Libye    La FAF a-t-elle enfreint le décret exécutif 15-73 ?    Des soucis pour Dumas    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Affichage d'une liste provisoire des bénéficiaires de 1 146 logements    Opération «les trottoirs pour les piétons»    Les prestations suspendues jusqu'au 8 février    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Les technologies embarquées bousculent la mécanique d'autrefois    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    OM Arzew: Le CSA, ou la source des problèmes    Mostaganem: Saisie de boissons alcoolisées, une arrestation    Le procès en appel du DG d'Ennahar reporté au 1er février    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    MC Alger: L'appétit vient en mangeant    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers un mois de vacances universitaires
Coronavirus en Algérie
Publié dans Le Midi Libre le 02 - 03 - 2020

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chems-Eddine Chitour, a adressé une instruction aux directeurs des établissements du supérieur.
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chems-Eddine Chitour, a adressé une instruction aux directeurs des établissements du supérieur.
L'instruction du ministre laisse entendre que les universités seront fermées pendant un mois à partir du 15 mars, en raison de l'épidémie du coronavirus dont un cas a été enregistré en Algérie. "La situation que traverse le monde suite à une probable pandémie nous amène à introduire une initiative pédagogique qui intègre des mesures de précaution en vue d'assurer la continuité des enseignements", a expliqué Chitour dans sa note adressée aux responsables des différents
établissements universitaires, évoquant des mesures de prévention contre le coronavirus pour assurer la continuité des cours. "A cet effet, les directeurs des établissements universitaires et les présidents des conseils scientifiques sont priés de sensibiliser et de convaincre les collègues enseignants à adhérer à cette action pédagogique t aux étudiants à s'adapter à cette démarche qui consiste à mettre sur le site de l'établissement (de préférence sa plateforme) ou tout autre support consultable à distance le contenu d'au moins un mois de cours, ainsi que l'équivalent d'au moins un mois de travaux dirigés avec corrigés succincts.
La mise en ligne d'au moins un mois de travaux pratiques qui s'apprêtent à un tel type d'enseignement à distance et de prendre en considération toutes les dispositions techniques nécessaires afin de maintenir le contact à distance entre l'enseignant et son étudiant", a précisé la note adressée par le ministre Chitour."Dans tous les cas, il s'agit d'une première initiative dans ce sens, et ce dispositif devra être opérationnel à partir du 15 mars prochain", peut-on lire dans la note, qui ajoute que "ces cours et supports doivent être accessibles à tous les étudiants du pays, ce qui préfigure de la mise en place des comités pédagogiques nationaux".
Avec 100 cas, la France devient le 2e foyer du coronavirus en Europe
Cette accélération a conduit à l'annulation de nombreux événements dans l'Hexagone. Ailleurs dans le monde, l'épidémie continue de progresser. Après quelques jours de baisse, le nombre de nouvelles contaminations est reparti à la hausse en Chine et un premier décès lié au coronavirus a été enregistré aux Etats-Unis. Des premiers cas de contamination ont été observés en Irlande et au Luxembourg. Avec 100 cas avérés depuis fin janvier, la France est devenue le deuxième foyer du coronavirus en Europe après l'Italie, conduisant les autorités à annuler les grands rassemblements en milieu fermé. Le Salon de l'agriculture a ainsi été écourté et le semi-marathon deParis reporté.
Dans l'Oise, principal foyer de contamination avec 36 cas enregistrés, certains établissements scolaires ont été fermés et les messes suspendues. Cette "politique de prévention plus stricte a pour objectif de limiter la diffusion du virus par le brassage des populations", a expliqué samedi le ministre de la Santé Olivier Véran. Ces mesures ont été décidées lors d'un Conseil de défense et un Conseil des ministres exceptionnels présidés par Emmanuel Macron. Elles correspondent au passage au stade 2 de l'épidémie, annoncé vendredi, sur une échelle de 3.
100 cas, dont 86 personnes hospitalisées en France
Elles surviennent alors que la France a symboliquement atteint samedi soir les 100 cas depuis la fin du mois de janvier. Dans le détail : 12 personnes sont guéries, 2 sont mortes et 86 hospitalisées, dont 9 dans un état grave, a détaillé le numéro deux du ministère de la Santé Jérôme Salomon.Pour faire face à cette accélération, "tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné seront annulés", a indiqué M. Véran. Idem pour les rassemblements "en milieu ouvert quand ils conduisent à des mélanges ave des populations issues de zones où le virus circule possiblement".
Près de 3.000 morts dans le monde et des contaminations qui repartent à la hausse en Chine
Ailleurs dans le monde, le virus continue de progresser. L'épidémie s'approche des 3.000 morts pour plus de 86.000 cas dans une soixantaine de pays – dont près de 80.000 cas pour 2.870 décès en Chine, où l'activité est largement paralysée depuis fin janvier par les mesures anti-contagion. Si le bilan quotidien en Chine des morts du coronavirus est reparti légèrement à la baisse dimanche avec 35 morts au cours des dernières 24 heures, contre 47 la veille, le nombre de nouvelles contaminations a en revanche poursuivi sa hausse, avec 573 cas comptabilisés dans l'ensemble du pays contre 427 annoncés samedi.
Premier décès aux états-Unis
Aux Etats-Unis, un premier décès lié au coronavirus a été déclaré. Il s'agit d'un homme d'une cinquantaine d'années, à la santé déjà fragile résidant dans l'Etat de Washington. Comme l'homme victime du virus Covid-19, plusieurs patients diagnostiqués ces derniers jours n'avaient aucun lien connu avec un foyer de l'épidémie, ce qui laisse penser que la maladie commence à se propager sur le sol américain.
"Il n'y a aucune raison de paniquer", a toutefois exhorté le Président Donald Trump lors d'une conférence de presse, même si le ministre américain de la Santé Alex Azar, présent à ses côtés, a prévenu que "nous allons voir de nouveaux cas". Dans un premier temps le Président avait annoncé que la victime décédée était une femme. Quelque 22 cas de Covid-19 ont été recensés aux Etats-Unis, a indiqué Trump. A cecas s'ajoutent 47 malades rapatriés aux Etats-Unis.
Premiers cas en Irlande et au Luxembourg
En Irlande, le gouvernement a annoncé samedi son premier cas de coronavirus, un Irlandais de retour du nord de l'Italie. L'homme, originaire de l'est de l'Irlande, a "reçu une prise en charge médicale dans le cadre de protocole établis" après un diagnostic positif au covid-19, a annoncé le ministère de la Santé. Un premier cas du nouveau coronavirus a également été diagnostiqué au Luxembourg, a annoncé samedi soir la ministre luxembourgeoise de la Santé, Paulette Lenert.
Le patient âgé d'une quarantaine d'années est rentré d'Italie "au début de la semaine et présentait des symptômes plus récemment" a précisé Mme Lenert lors d'un point presse. Il a été mis à l'isolement avec sa famille au Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) mais cette dernière ne présente pas de symptôme.
L'instruction du ministre laisse entendre que les universités seront fermées pendant un mois à partir du 15 mars, en raison de l'épidémie du coronavirus dont un cas a été enregistré en Algérie. "La situation que traverse le monde suite à une probable pandémie nous amène à introduire une initiative pédagogique qui intègre des mesures de précaution en vue d'assurer la continuité des enseignements", a expliqué Chitour dans sa note adressée aux responsables des différents
établissements universitaires, évoquant des mesures de prévention contre le coronavirus pour assurer la continuité des cours. "A cet effet, les directeurs des établissements universitaires et les présidents des conseils scientifiques sont priés de sensibiliser et de convaincre les collègues enseignants à adhérer à cette action pédagogique t aux étudiants à s'adapter à cette démarche qui consiste à mettre sur le site de l'établissement (de préférence sa plateforme) ou tout autre support consultable à distance le contenu d'au moins un mois de cours, ainsi que l'équivalent d'au moins un mois de travaux dirigés avec corrigés succincts.
La mise en ligne d'au moins un mois de travaux pratiques qui s'apprêtent à un tel type d'enseignement à distance et de prendre en considération toutes les dispositions techniques nécessaires afin de maintenir le contact à distance entre l'enseignant et son étudiant", a précisé la note adressée par le ministre Chitour."Dans tous les cas, il s'agit d'une première initiative dans ce sens, et ce dispositif devra être opérationnel à partir du 15 mars prochain", peut-on lire dans la note, qui ajoute que "ces cours et supports doivent être accessibles à tous les étudiants du pays, ce qui préfigure de la mise en place des comités pédagogiques nationaux".
Avec 100 cas, la France devient le 2e foyer du coronavirus en Europe
Cette accélération a conduit à l'annulation de nombreux événements dans l'Hexagone. Ailleurs dans le monde, l'épidémie continue de progresser. Après quelques jours de baisse, le nombre de nouvelles contaminations est reparti à la hausse en Chine et un premier décès lié au coronavirus a été enregistré aux Etats-Unis. Des premiers cas de contamination ont été observés en Irlande et au Luxembourg. Avec 100 cas avérés depuis fin janvier, la France est devenue le deuxième foyer du coronavirus en Europe après l'Italie, conduisant les autorités à annuler les grands rassemblements en milieu fermé. Le Salon de l'agriculture a ainsi été écourté et le semi-marathon deParis reporté.
Dans l'Oise, principal foyer de contamination avec 36 cas enregistrés, certains établissements scolaires ont été fermés et les messes suspendues. Cette "politique de prévention plus stricte a pour objectif de limiter la diffusion du virus par le brassage des populations", a expliqué samedi le ministre de la Santé Olivier Véran. Ces mesures ont été décidées lors d'un Conseil de défense et un Conseil des ministres exceptionnels présidés par Emmanuel Macron. Elles correspondent au passage au stade 2 de l'épidémie, annoncé vendredi, sur une échelle de 3.
100 cas, dont 86 personnes hospitalisées en France
Elles surviennent alors que la France a symboliquement atteint samedi soir les 100 cas depuis la fin du mois de janvier. Dans le détail : 12 personnes sont guéries, 2 sont mortes et 86 hospitalisées, dont 9 dans un état grave, a détaillé le numéro deux du ministère de la Santé Jérôme Salomon.Pour faire face à cette accélération, "tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné seront annulés", a indiqué M. Véran. Idem pour les rassemblements "en milieu ouvert quand ils conduisent à des mélanges ave des populations issues de zones où le virus circule possiblement".
Près de 3.000 morts dans le monde et des contaminations qui repartent à la hausse en Chine
Ailleurs dans le monde, le virus continue de progresser. L'épidémie s'approche des 3.000 morts pour plus de 86.000 cas dans une soixantaine de pays – dont près de 80.000 cas pour 2.870 décès en Chine, où l'activité est largement paralysée depuis fin janvier par les mesures anti-contagion. Si le bilan quotidien en Chine des morts du coronavirus est reparti légèrement à la baisse dimanche avec 35 morts au cours des dernières 24 heures, contre 47 la veille, le nombre de nouvelles contaminations a en revanche poursuivi sa hausse, avec 573 cas comptabilisés dans l'ensemble du pays contre 427 annoncés samedi.
Premier décès aux états-Unis
Aux Etats-Unis, un premier décès lié au coronavirus a été déclaré. Il s'agit d'un homme d'une cinquantaine d'années, à la santé déjà fragile résidant dans l'Etat de Washington. Comme l'homme victime du virus Covid-19, plusieurs patients diagnostiqués ces derniers jours n'avaient aucun lien connu avec un foyer de l'épidémie, ce qui laisse penser que la maladie commence à se propager sur le sol américain.
"Il n'y a aucune raison de paniquer", a toutefois exhorté le Président Donald Trump lors d'une conférence de presse, même si le ministre américain de la Santé Alex Azar, présent à ses côtés, a prévenu que "nous allons voir de nouveaux cas". Dans un premier temps le Président avait annoncé que la victime décédée était une femme. Quelque 22 cas de Covid-19 ont été recensés aux Etats-Unis, a indiqué Trump. A cecas s'ajoutent 47 malades rapatriés aux Etats-Unis.
Premiers cas en Irlande et au Luxembourg
En Irlande, le gouvernement a annoncé samedi son premier cas de coronavirus, un Irlandais de retour du nord de l'Italie. L'homme, originaire de l'est de l'Irlande, a "reçu une prise en charge médicale dans le cadre de protocole établis" après un diagnostic positif au covid-19, a annoncé le ministère de la Santé. Un premier cas du nouveau coronavirus a également été diagnostiqué au Luxembourg, a annoncé samedi soir la ministre luxembourgeoise de la Santé, Paulette Lenert.
Le patient âgé d'une quarantaine d'années est rentré d'Italie "au début de la semaine et présentait des symptômes plus récemment" a précisé Mme Lenert lors d'un point presse. Il a été mis à l'isolement avec sa famille au Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) mais cette dernière ne présente pas de symptôme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.