L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Exploitation artisanale des mines d'amessmessa
Débat sur l'or du hoggar au forum de Beur tv et midi libre
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 06 - 2021

Etant dans une phase initiale d'exploitation artisanale en attendant une production à l'échelle industrielle à long terme, la mise en production minimale des mines d'or d'Amessmessa a suscité un réel engouement des jeunes de la région de Tamanrasset. Le responsable du projet d'exploitation des mines d'or au ministère de l'Energie et des Mines, Samir Bouzar, a souligné l'ingénieuse concrétisation de cette mise en production des sites aurifères d'Amessmessa et l'implication des jeunes travailleurs de la région de Tamanrasset en mettant l'accent sur la détermination de ceux-ci à faire fructifier le site.
Etant dans une phase initiale d'exploitation artisanale en attendant une production à l'échelle industrielle à long terme, la mise en production minimale des mines d'or d'Amessmessa a suscité un réel engouement des jeunes de la région de Tamanrasset. Le responsable du projet d'exploitation des mines d'or au ministère de l'Energie et des Mines, Samir Bouzar, a souligné l'ingénieuse concrétisation de cette mise en production des sites aurifères d'Amessmessa et l'implication des jeunes travailleurs de la région de Tamanrasset en mettant l'accent sur la détermination de ceux-ci à faire fructifier le site.
Il a précisé que "l'important consiste à persévérer dans la dynamique de création de petites entreprises avec le volet formation et le perfectionnement des entrepreneurs. Les chômeurs de Tamanrasset ont pu intégrer le monde du travail en s'insérant dans l'environnement des mines d'or en ce sens que le groupe Managem s'occupe énergiquement des sites aurifères en encourageant les jeunes à gérer les mines d'or". Pour sa part, le Président-directeur général du groupe "Managem" Algérie, a insisté sur "l'utilisation optimale des outils techniques et les équipements nécessaires pour mener à bien la réalisation de ce projet d'extraction d'or brut en offrant les ressources financières adéquates".
Il a rappelé que les potentiels aurifères de Tamanrasset et de Djanet offrent des opportunités importantes pour investir dans l'exploration de l'or brut. Il a préconis l'appui logistique et materiel des autorités compétentes pour soutenir les petites entreprises dans leurs activités Pas moins de 45 entreprises participent de manière artisanale dans ces sites de Tamanrasset en produisant des quantités d'or évaluées à 11 grammes par tonne. Le conférencier a mis en exergue la "valeur ajoutée matérialisée en investissant dans ce secteur d'activités prometteur pour la diversification économique en Algérie". Il existe des dividendes et un impact économique et social parmi les 220 très petites entreprises (TPE) qui travaillent en coopération avec 10 partenaires. Les promoteurs de ces sites aurifères tablent sur la création de 4.000 à 10.000 emplois à long terme. M.
Boukhami, un entrepreneur de Tamanrasset a affirmé que la vente de l'or de ces TPE à l'Etat est un rêve devenu réalité. "J'ai perçu l'argent de cette opération ayant impliqué 12 ouvriers et 4 partenaires" a-t-il affirmé. El Arkabi Abdellah a noté "l'ardeur des 45 travailleurs et 9 partenaires dans l'exploitation" en précisant qu'ils ont reçu l'argent de la part du groupe "Managem" sans "aucune forme de bureaucratie" tout en souhaitant le lancement de la phase industrielle . M. Moussaoui, quant à lui, affirme que le "site qu'il pilote est opérationnel à 100 %" en ambitionnant de passer de 50 à 200 travailleurs. Aussi, 90 entreprises de Tamanrasset, In- Guezzam et Djanet ont signé des contrats commerciaux avec "Managem". Les responsables des mines d'or d'Amessmessa et Tirek du Hoggar ont affiché leur optimisme concernant la réussite de ces projets aurifères en mettant en relief la volonté des autorités compétentes, la vivacité et l'entrain des jeunes ouvriers.
Il a précisé que "l'important consiste à persévérer dans la dynamique de création de petites entreprises avec le volet formation et le perfectionnement des entrepreneurs. Les chômeurs de Tamanrasset ont pu intégrer le monde du travail en s'insérant dans l'environnement des mines d'or en ce sens que le groupe Managem s'occupe énergiquement des sites aurifères en encourageant les jeunes à gérer les mines d'or". Pour sa part, le Président-directeur général du groupe "Managem" Algérie, a insisté sur "l'utilisation optimale des outils techniques et les équipements nécessaires pour mener à bien la réalisation de ce projet d'extraction d'or brut en offrant les ressources financières adéquates".
Il a rappelé que les potentiels aurifères de Tamanrasset et de Djanet offrent des opportunités importantes pour investir dans l'exploration de l'or brut. Il a préconis l'appui logistique et materiel des autorités compétentes pour soutenir les petites entreprises dans leurs activités Pas moins de 45 entreprises participent de manière artisanale dans ces sites de Tamanrasset en produisant des quantités d'or évaluées à 11 grammes par tonne. Le conférencier a mis en exergue la "valeur ajoutée matérialisée en investissant dans ce secteur d'activités prometteur pour la diversification économique en Algérie". Il existe des dividendes et un impact économique et social parmi les 220 très petites entreprises (TPE) qui travaillent en coopération avec 10 partenaires. Les promoteurs de ces sites aurifères tablent sur la création de 4.000 à 10.000 emplois à long terme. M.
Boukhami, un entrepreneur de Tamanrasset a affirmé que la vente de l'or de ces TPE à l'Etat est un rêve devenu réalité. "J'ai perçu l'argent de cette opération ayant impliqué 12 ouvriers et 4 partenaires" a-t-il affirmé. El Arkabi Abdellah a noté "l'ardeur des 45 travailleurs et 9 partenaires dans l'exploitation" en précisant qu'ils ont reçu l'argent de la part du groupe "Managem" sans "aucune forme de bureaucratie" tout en souhaitant le lancement de la phase industrielle . M. Moussaoui, quant à lui, affirme que le "site qu'il pilote est opérationnel à 100 %" en ambitionnant de passer de 50 à 200 travailleurs. Aussi, 90 entreprises de Tamanrasset, In- Guezzam et Djanet ont signé des contrats commerciaux avec "Managem". Les responsables des mines d'or d'Amessmessa et Tirek du Hoggar ont affiché leur optimisme concernant la réussite de ces projets aurifères en mettant en relief la volonté des autorités compétentes, la vivacité et l'entrain des jeunes ouvriers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.