JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    Gamouh sera-t-il promu au badge Fifa ?    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La date bientôt fixée
Elections locales
Publié dans Le Midi Libre le 04 - 08 - 2021

Les prochaines élections locales auront lieu dans quelques mois. Il est certain que ces élections auriont lieu bel et bien avant la fin de l'année en cours. Il reste juste à fixer la date de cette joute électorale.
Les prochaines élections locales auront lieu dans quelques mois. Il est certain que ces élections auriont lieu bel et bien avant la fin de l'année en cours. Il reste juste à fixer la date de cette joute électorale.
Cette decision, qui revient au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ne saurait tarder estiment de nombreux analystes qui penchent plutôt pour le mois de novembre pour la tenue de ces élections. Lorsque le président de la République a reçu en audience, il y a une quinzaine de jours, le président de l'Autorité nationale independante des élections (Anie), Mohamed Charfi, d'aucuns ont estimé que Tebboune est sur le point d'annoncer la date de cette élection et, bien sûr, la convocation du corps électoral. Mais entre temps la pandémie du Coronavirus s'est accentuée et la situation sanitaire s'est nettemment détériorée. Avec l'apparition du variant Delta, plus connu sous le nom de variant indien puisqu'il vient d'Inde, la donne a beaucoup changé et la préoccupation première pour le moment est dédiée à l'endiguement de cette troisième vague.
Ainsi lors de l'audience accordée par le chef de l'Etat à Mohamed Charfi , le chef de l'Anie, ce dernier a déclaré qu'il avait informé le Président Tebboune du déroulement du dernier scrutin et que la réunion s'était concentrée sur le renouvellement des assemblées locales. Le président de l'Anie a ajouté que la réunion était consacrée à la préparation des prochaines élections locales, précisant que leur date serait annoncée prochainement. Tous les observateurs s'attendaient alors à la fixation imminente de la date de cette élection, mais le variant Delta en a, apparemment, decidé autrement. Mais cela semble juste une simple question de temps puisque cette élection, après bien sûr le passage de la troisième vague du Covid 19, aura lieu comme prévu. Car la tenue des élections locales est un engagement du Président Tebboune et fait partie intégrante de sa feuille de route politique. Le renouvellement des assemblées élues fait en effet partie de ses prioritées et il n'y a eu de cesse de le répéter depuis son accession à la plus haute marche du pouvoir. Depuis son élection à la présidence de la République, le 12 décembre 2019, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, à maintes reprises, que sa priorité sera de doter le pays de nouvelles institutions élues.
Cette stratégie a commencé avec le premier jalon, celui de la Constitution. Le référundum pour la révision de la Constitution a alors eu lieu, le 1er novembre 2020. Les élections législatives du 12 juin dernier ont constitué le deuxième jalon et il ne reste plus que les élections locales pour boucler la boucle du renouvellement des assemblées élues. La classe politique se prépare en conséquence. Les partis politiques, bien que loin des feux de la rampe, procèdent régulièrement à la revue des effectifs en perspective de cette élection et ce en attendant la fixation d'une date pour ce scrutin.
Cette decision, qui revient au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ne saurait tarder estiment de nombreux analystes qui penchent plutôt pour le mois de novembre pour la tenue de ces élections. Lorsque le président de la République a reçu en audience, il y a une quinzaine de jours, le président de l'Autorité nationale independante des élections (Anie), Mohamed Charfi, d'aucuns ont estimé que Tebboune est sur le point d'annoncer la date de cette élection et, bien sûr, la convocation du corps électoral. Mais entre temps la pandémie du Coronavirus s'est accentuée et la situation sanitaire s'est nettemment détériorée. Avec l'apparition du variant Delta, plus connu sous le nom de variant indien puisqu'il vient d'Inde, la donne a beaucoup changé et la préoccupation première pour le moment est dédiée à l'endiguement de cette troisième vague.
Ainsi lors de l'audience accordée par le chef de l'Etat à Mohamed Charfi , le chef de l'Anie, ce dernier a déclaré qu'il avait informé le Président Tebboune du déroulement du dernier scrutin et que la réunion s'était concentrée sur le renouvellement des assemblées locales. Le président de l'Anie a ajouté que la réunion était consacrée à la préparation des prochaines élections locales, précisant que leur date serait annoncée prochainement. Tous les observateurs s'attendaient alors à la fixation imminente de la date de cette élection, mais le variant Delta en a, apparemment, decidé autrement. Mais cela semble juste une simple question de temps puisque cette élection, après bien sûr le passage de la troisième vague du Covid 19, aura lieu comme prévu. Car la tenue des élections locales est un engagement du Président Tebboune et fait partie intégrante de sa feuille de route politique. Le renouvellement des assemblées élues fait en effet partie de ses prioritées et il n'y a eu de cesse de le répéter depuis son accession à la plus haute marche du pouvoir. Depuis son élection à la présidence de la République, le 12 décembre 2019, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, à maintes reprises, que sa priorité sera de doter le pays de nouvelles institutions élues.
Cette stratégie a commencé avec le premier jalon, celui de la Constitution. Le référundum pour la révision de la Constitution a alors eu lieu, le 1er novembre 2020. Les élections législatives du 12 juin dernier ont constitué le deuxième jalon et il ne reste plus que les élections locales pour boucler la boucle du renouvellement des assemblées élues. La classe politique se prépare en conséquence. Les partis politiques, bien que loin des feux de la rampe, procèdent régulièrement à la revue des effectifs en perspective de cette élection et ce en attendant la fixation d'une date pour ce scrutin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.