Liverpool a un super-héros dans son effectif selon Milner    Recommandations pour mieux digérer les aliments    Liga : Le Barça s'en sort bien face à Grenade    Flot juvénile    Une rallonge de 14 milliards de DA accordée: Livraison de la pénétrante portuaire en février 2022    Youcef Aouchiche, premier secrétaire du FFS: «Notre participation vise à défendre l'unité nationale»    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Thérapie du «sérum»?    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Education: Une rentrée scolaire difficile    Cherté des articles scolaires: Les ménages à faibles revenus mis à rude épreuve    Incendies de forêt: L'enquête étendue à 30 wilayas, 71 suspects arrêtés    Les dessous de la corbeille    Le Mali invoque sa souveraineté    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Lamamra sur son terrain à New York    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    Un vrai levier de redressement    Messi, une première tension déjà    Kanté, Tuchel n'en revient pas    Laporta vise trois entraîneurs    L'appel de la Fédération des consommateurs    El Watan au coeur d'une polémique    Ce que réclame le trésor public    16 harraga secourus au large d'Arzew    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Souiller votre propre sang?    Les paramédicaux en colère    15 décès et 166 nouveaux cas    Mini-scandale à l'aéroport d'orly    Spectacle culturel et festival gastronomique    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    Niger - Algérie décalé au 12 octobre    Le procès en appel reporté au 10 octobre prochain    Un hommage a minima    Les islamistes marocains doutent de la régularité du scrutin    Incursion de près de 50 colons israéliens dans la mosquée d'El-Aqsa    Ouramdane Ahitous, le dernier forgeron d'Ihitoussen    La stèle du colonel Ali Mellah inaugurée à M'kira    Tayeb Thaâlibi inhumé au cimetière de Garidi à Alger    Paris accuse, Washington et Canberra justifient    L'ANIE ignore les réserves des partis    Mémoire indissociable    Lamamra participe à la 76e session    Une forte baisse enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FFS demande la levée des contraintes
Importation de concentrateurs d'oxygéne
Publié dans Le Midi Libre le 05 - 08 - 2021

L'Algérie fait face à une grave pénurie d'oxygène dans les hôpitaux. Ces derniers sont soumis à une forte pression du fait de l'explosion du nombre de cas de contamination au Covid-19.
L'Algérie fait face à une grave pénurie d'oxygène dans les hôpitaux. Ces derniers sont soumis à une forte pression du fait de l'explosion du nombre de cas de contamination au Covid-19.
Des opérations de solidarité ont été lancées aux quatre coins du pays pour collecter des fonds afin de financer l'acquisition de matériel d'oxygénothérapie, à l'instar de concentrateurs. Dans le but de faciliter ces opérations, notamment l'importation du matériel de l'étranger, quatre sénateurs du Front des forces socialistes (FFS) ont décidé d'interpeller le Premier ministre pour la levée immédiate des contraintes bureaucratiques qui pourraient retarder la concrétisation de ces actions de solidarité. Ce que demande le FFS "Nous vous demandons de prendre de toute urgence et dans l'immédiat toutes les mesures nécessaires et adéquates pour lever les entraves bureaucratiques, faciliter et accompagner les opérations d'entraide et de solidarité lancées par les Algériens dans différentes régions du pays et par notre communauté établie à l'étranger", ont écrit, mardi 3 août, les sénateurs
Bettache Mohamed, Derguini Abdenour, Haroun Hocine et Manaoum Rabah à l'adresse d'Aïmene Benabderrahmane. Parmi les mesures réclamées par les quatre parlementaires, "la facilitation des procédures juridiques et administratives relative à l'importation des équipement destinés à la production d'oxygène et les moyens de réanimation ainsi que les différents médicaments nécessaires pour faire face à l'épidémie, et leur exonération des taxes et droits de douane". Ils demandent aussi à ce que "les opérateurs qui ont apporté une contribution financière ainsi que les associations caritatives puissent importer les équipements d'oxygénothérapie et autre matériel médical utilisé dans la lutte anti- Covid". La "flotte aérienne nationale d'Air Algérie et de Tassili Airlines doit aussi être mise à contribution en mettant enplace des ponts aériens pour transporter les équipements importés", suggèrent-ils. L'intensification des campagnes de sensibilisation pour un respect strict des mesures de distanciation sociale et en faveur de la vaccination est une autre proposition des élus du FFS qui appellent en outre à "aménager et équiper plus d'établissements hospitaliers pour les transformer en structures spécialisées dans le traitement du Covid".
Des opérations de solidarité ont été lancées aux quatre coins du pays pour collecter des fonds afin de financer l'acquisition de matériel d'oxygénothérapie, à l'instar de concentrateurs. Dans le but de faciliter ces opérations, notamment l'importation du matériel de l'étranger, quatre sénateurs du Front des forces socialistes (FFS) ont décidé d'interpeller le Premier ministre pour la levée immédiate des contraintes bureaucratiques qui pourraient retarder la concrétisation de ces actions de solidarité. Ce que demande le FFS "Nous vous demandons de prendre de toute urgence et dans l'immédiat toutes les mesures nécessaires et adéquates pour lever les entraves bureaucratiques, faciliter et accompagner les opérations d'entraide et de solidarité lancées par les Algériens dans différentes régions du pays et par notre communauté établie à l'étranger", ont écrit, mardi 3 août, les sénateurs
Bettache Mohamed, Derguini Abdenour, Haroun Hocine et Manaoum Rabah à l'adresse d'Aïmene Benabderrahmane. Parmi les mesures réclamées par les quatre parlementaires, "la facilitation des procédures juridiques et administratives relative à l'importation des équipement destinés à la production d'oxygène et les moyens de réanimation ainsi que les différents médicaments nécessaires pour faire face à l'épidémie, et leur exonération des taxes et droits de douane". Ils demandent aussi à ce que "les opérateurs qui ont apporté une contribution financière ainsi que les associations caritatives puissent importer les équipements d'oxygénothérapie et autre matériel médical utilisé dans la lutte anti- Covid". La "flotte aérienne nationale d'Air Algérie et de Tassili Airlines doit aussi être mise à contribution en mettant enplace des ponts aériens pour transporter les équipements importés", suggèrent-ils. L'intensification des campagnes de sensibilisation pour un respect strict des mesures de distanciation sociale et en faveur de la vaccination est une autre proposition des élus du FFS qui appellent en outre à "aménager et équiper plus d'établissements hospitaliers pour les transformer en structures spécialisées dans le traitement du Covid".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.