Le Président Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    Révision constitutionnelle: les Algériens "face à leur destin"    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    La valorisation de l'œuvre de Mohamed, le Sceau des messagers, au centre d'une conférence    Bendouda : un plan précis en voie d'élaboration pour dynamiser les établissements culturels    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Covid-19 : neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Le terroriste Mustapha Derrar arrêté à Tlemcen    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Blocage    Pôles d'excellence    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les locataires s'organisent
Logements OPGI
Publié dans Le Midi Libre le 18 - 10 - 2009

Les services de l'OPGI devaient, dans un passé récent, veiller scrupuleusement sur le volet entretien du patrimoine sous leur tutelle. Des équipes d'ouvriers s'occupaient de l'étanchéité des immeubles, de la vidange des caves et vides sanitaires, de l'entretien des minuteries, souvent mises à rude épreuve par des chenapans, etc. Les choses ont bien changé ces dernières années puisque la direction de l 'OPGI a décidé de cesser ses prestations pour des raisons objectives. Selon un responsable de cet office, consécutivement à la loi de 1983 relative à la cession-vente des logements sociaux à caractère locatif, des milliers de familles ont saisi cette opportunité pour devenir propriétaires de leurs appartements. A titre illustratif, un bâtiment R+5 abritant 24 logements regroupe environ huit locataires, sachant que les seize autres ont opté pour la cession. Dans ces conditions, l'OPGI n'assure plus les clauses des cahiers de charges le liant à ses anciens locataires. Sur requête de cet organisme, les agents de Sonelgaz avaient retiré les compteurs et disjoncteurs alimentant les minuteries des cages. Cette décision a permis l'économie de centaines de millions de centimes par an. Jaloux de la qualité de leur cadre de vie, les locataires et propriétaires des logements collectifs ont convenu de s'organiser et grâce à la collecte de cotisations, ils ont fait installer un nouveau compteur au nom de l'un des habitants et s'acquittent régulièrement des redevances électriques. Ils ont fait appel à des femmes de ménage et ils ont même entrepris certains travaux de peinture et installé une nouvelle porte blindée à l'entrée principale. Ces actions tendent à se généraliser sachant que l' OPGI enregistre actuellement plus de 32 milliards de centimes de créances car seuls 30 % des locataires sont à jour.
Les services de l'OPGI devaient, dans un passé récent, veiller scrupuleusement sur le volet entretien du patrimoine sous leur tutelle. Des équipes d'ouvriers s'occupaient de l'étanchéité des immeubles, de la vidange des caves et vides sanitaires, de l'entretien des minuteries, souvent mises à rude épreuve par des chenapans, etc. Les choses ont bien changé ces dernières années puisque la direction de l 'OPGI a décidé de cesser ses prestations pour des raisons objectives. Selon un responsable de cet office, consécutivement à la loi de 1983 relative à la cession-vente des logements sociaux à caractère locatif, des milliers de familles ont saisi cette opportunité pour devenir propriétaires de leurs appartements. A titre illustratif, un bâtiment R+5 abritant 24 logements regroupe environ huit locataires, sachant que les seize autres ont opté pour la cession. Dans ces conditions, l'OPGI n'assure plus les clauses des cahiers de charges le liant à ses anciens locataires. Sur requête de cet organisme, les agents de Sonelgaz avaient retiré les compteurs et disjoncteurs alimentant les minuteries des cages. Cette décision a permis l'économie de centaines de millions de centimes par an. Jaloux de la qualité de leur cadre de vie, les locataires et propriétaires des logements collectifs ont convenu de s'organiser et grâce à la collecte de cotisations, ils ont fait installer un nouveau compteur au nom de l'un des habitants et s'acquittent régulièrement des redevances électriques. Ils ont fait appel à des femmes de ménage et ils ont même entrepris certains travaux de peinture et installé une nouvelle porte blindée à l'entrée principale. Ces actions tendent à se généraliser sachant que l' OPGI enregistre actuellement plus de 32 milliards de centimes de créances car seuls 30 % des locataires sont à jour.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.