L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Béjaïa au rendez-vous de l'histoire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 04 - 2018

La marche populaire initiée par le Collectif des étudiants de l'université Abderrahmane-Mira pour célébrer le Printemps amazigh 1980 n'a pas draîné la grande foule jeudi, à Béjaïa.
Ils étaient à peine quelques dizaines d'étudiants à prendre part à la manifestation de rue qui s'est ébranlée du campus Targa Ouzemour vers la place de la Liberté de la presse Saïd Mekbel avec comme mots d'ordre, réclamer la généralisation pédagogique de l'enseignement de tamazight et le caractère latin de la langue amazighe comme cela a été tranché par les apports scientifiques de Mouloud Mammeri et ses disciples.
À travers leur action de rue, les étudiants exigent que tamazight soit consacrée comme «langue nationale et officielle dans toutes les institutions de l'Etat».
Tout au long du parcours de la marche, les étudiants ont repris à gorges déployées les slogans fustigeant le pouvoir. «Ulac smah ulac», «Pouvoir assassin», «Assa azekka tamazight tella tella», «mazalagh d'imazighen» ont été autant de slogans repris à tue-tête par les manifestants. Le Collectif des étudiants s'est vivement élevé contre «les manœuvres machiavéliques du pouvoir dans sa démarche de folklorisation du 20 avril». «Le pouvoir en place met tous les moyens dont il dispose pour folkloriser cette date et profiter de la conjoncture pour s'accaparer du combat identitaire», ont dénoncé les étudiants de Béjaïa dans une déclaration. Le MAK à réussi à mobiliser une imposante foule hier à l'occasion de la commémoration du double anniversaire du Printemps berbère et le Printemps noir 2001. L'imposante procession humaine a pris le départ vers les environs de 11h du Campus universitaire Targa Ouzemour. Durant le trajet, les militants et sympathisants du MAK ont scandé les mots d'ordre du Mouvement que dirige l'ancien chanteur engagé Ferhat Mhenni. Il faut signaler qu'un impressionnant dispositif policier a été déployé dans la matinée. Dans une parfaite organisation, la marche du MAK n'a connu aucun incident.
Les manifestants se sont dispersés dans le calme après une prise de parole observée au niveau de la place de la Liberté de la presse Saïd-Mekbel.
Par ailleurs, il faut signaler que le 38e anniversaire du Printemps berbère 1980 a été marqué également, par plusieurs activités culturelles et artistiques qui se sont étalées durant toute la semaine. Des conférences, des expositions de livres, de photos, d'articles de journaux et d'autres documents retraçant l'histoire du printemps amazigh ont été organisées à travers, pratiquement, toutes les municipalités de la wilaya de Béjaïa.
Les animateurs du mouvement associatif local se sont massivement mobilisés pour célébrer, dignement, cette date repère dans le combat identitaire et démocratique dans le pays.
A. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.