La fierté du Hirak!    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Mohammed VI désavoue    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    La semaine de Dame justice    19 mai 1956-2019 : Les étudiants toujours à l'avant-garde    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Un quartier "chic" sans eau    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    G5 Sahel : Washington s'oppose à la proposition de conférer un mandat onusien    Sit-in pour exiger la libération de Louisa Hanoune    Les scorpions redoublent de férocité    Il y a 38 ans, les lycéens manifestaient    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Gaïd Salah reprend les inspections    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    El Bahia prépare la saison estivale    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belmadi «inquiet» mais «confiant»
CAN2019 (QUALIFICATIONS/3e ET 4e JOURNEES/GROUPE D) : À J-3 DU MATCH ALGERIE-BENIN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 10 - 2018

Le rendez-vous face au Bénin, vendredi prochain à Blida, arrive à un moment crucial du parcours de sélectionneur de Djamel Belmadi. Ce sera sa sortie officielle à la barre technique des Verts, la première devant le si exigeant public algérien qui rêve d'une renaissance du Club Algérie.
Devant la presse pour la troisième fois depuis qu'il a remplacé Madjer, Djamel Belmadi a paru inquiet à l'approche de la double confrontation face aux Ecureuils du Bénin, vendredi à Blida puis mardi prochain à Cotonou. Non pas que la sélection n'ait pas les moyens pour battre cette équipe du Bénin «qui a gagné son premier match face à la Gambie avant d'aller accrocher le Togo chez lui» mais «inquiet» en raison du contexte dans lequel cette explication intervient. Belmadi ne fait pas allusion à la polémique née des dernières déclarations du désormais ex-DTN/FAF, Rabah Saâdane, mais semble convaincu que les propos du Cheikh n'étaient pas les bienvenus à ce moment précis. Le temps imparti à la préparation de cette rencontre semble être le souci majeur de Belmadi et de son staff. «Ce n'est pas en quatre-cinq séances d'entraînement qu'on peut travailler notre plan de jeu. Nous sommes dans l'obligation de capitaliser ce regroupement au maximum avec l'espoir de travailler les aspects fondamentaux présidant une telle sortie officielle», admet-il. Ce qui expliquerait un peu ses choix de l'effectif pour ce double rendez-vous contre le Bénin. «Je suis toujours dans l'idée d'une revue de l'effectif. Les convoqués sont là pour le Bénin mais je prépare également l'avenir. C'est la seule manière de faire quand on a peu de dates Fifa », affirme Belmadi pour qui les « recalés» à l'exemple de Boudebouz, Boulaya etc. «reviendront» quand ce sera «nécessaire». Belmadi qui salue l'engagement des joueurs à l'aider dans ses nouvelles missions annoncera que la séance de ce mercredi sera celle où il peaufinera sa stratégie pour le match de vendredi. Le choix des joueurs, notamment l'absence des locaux, mais surtout de retourner à Blida était une question qui revenait à chaque intervention. «Vous connaissez des locaux qui méritent d'être sélectionnés, citez-les moi et donne-zmoi leur poste», s'esclaffera le jeune technicien qui mettra le come-back de la sélection à Tchaker sur le compte du désir des joueurs à «retrouver un terrain où ils ont plus de repères. Personnellement, je ne vois pas d'inconvénient à rester au 5- Juillet. Mais maintenant, il faut laisser l'équipe reprendre ses esprits. C'est un stade qui nous a souri, là où les joueurs se sentent bien», pense Belmadi qui trouve les deux matchs face au Bénin «importants» mais «pas décisifs». Des confrontations où lui et ses capés ne doivent penser qu'à la victoire. «J'ai la volonté de gagner. Je veux que mes joueurs soient plus dans le camp adverse avec la volonté de lui faire mal», tranche-t-il.
Propos de Saâdane : «c'est de la folie»
Abordant les cas de Bounedjah et de Mahrez, deux éléments qui font l'objet de polémique au Qatar et en Angleterre ces derniers jours, Belmadi tient à rassurer son auditoire. «Bounedjah est loin de la polémique ici à Alger. Il a envie de marquer les esprits en sélection. C'est une pièce essentielle dans une équipe car il mobilise l'attention de par ses mouvements sur le terrain et son sens de but. Pour moi, c'est surtout son envie de réussir qui m'attire», avoue l'ancien capitaine des Verts. Quant à Mahrez «je demande à ce que vous l'aimiez, pas à le descendre en flammes à chaque fois qu'il rate un truc dans un match. Moi, je le trouve en forme actuellement avec son club. Ce n'est pas évident de réaliser ce qu'il a fait en Angleterre. En sélection, et je ne retiens que le match face à la Gambie, il n'a pas été mauvais. Car, les conditions du match à Banjul n'étaient pas pour l'aider à réussir une meilleure prestation. Le laisser sur le banc ? Oui, comme le reste des joueurs convoqués. Ce n'est pas une sanction. J'ai bon espoir de voir Mahrez rebondir en sélection car il a du talent», plaide Belmadi en rappelant que «Mahrez est l'un des meilleurs joueurs du football algérien». Forcé d'entrer à nouveau sur le terrain «miné» de la polémique née des dernières déclarations de Rabah Saâdane, Belmadi s'est dit «déçu» par les propos de l'ex-DTN. «Je suis arrivé à Alger il y a 4 jours en même temps que mes parents qui sont partis à Mostaganem. On a entendu M. Saâdane dire que je lui ai interdit le restaurant. Mon père n'a pas compris, il n'a pas reconnu son fils... C'est sordide comme histoire» s'offusque Belmadi. Ce dernier trouve «absurde» la dernière sortie publique de Saâdane. «Je suis allé à Annaba pour le voir, il m'a fait le baiser de la mort. C'est de la mythomanie. J'ai vu 15 minutes de son discours, j'ai eu mal au cerveau. Tout ce qu'il a dit est faux et archi faux. C'est fabulé, inventé !», déplore-t-il en rappelant qu'il aurait «tué le bébé dans l'œuf lorsque j'étais sous sa coupe, en 2004». Un épisode que Belmadi n'a pas oublié. «Il y a longtemps, j'avais 27 ans, il y avait déjà des déclarations de M. Saâdane sur moi. Je n'ai jamais répondu dans la presse. Je lui ai parlé en face à face, il ne m'avait pas répondu», abonde-t-il en qualifiant ces déclarations d'un «niveau tellement bas…». Une polémique qui arrive au mauvais moment «tel un cheveu dans la soupe» dont les conséquences seront perceptibles dès ce match «aller» face au Bénin ? Même s'il évacue cette (mauvaise) perspective, Belmadi ne comprend pas. Le dur métier de sélectionneur de l'équipe d'Algérie s'apprend à ce prix…
M. B.

Slimani blessé, Darfalou convoqué
Le sélectionneur national Djamel Belmadi a convoqué l'attaquant algérien du Vitesse Arnhem (Pays-Bas), Oussama Darfalou, en prévision de la double confrontation face au Bénin. L'ancien attaquant de l'USM Alger a remplacé Islam Slimani (Fenerbahçe) qui est arrivé blessé au Centre technique de Sidi-Moussa (Alger), précise l'instance fédérale sur son site officiel. L'ancien attaquant de l'USM Alger s'est illustré ce weekend avec son club en inscrivant un doublé contre Héraclès Almelo (4-0) en match comptant pour la 8e journée du championnat des Pays-Bas.
Il n'a pas été libéré
Alors que Darfalou était attendu hier à Sidi Moussa, Islam Slimani n'a pas été libéré pour rentrer en Turquie suivre les soins au sein de son club employeur. L'ancien attaquant de Leicester se fera soigner au niveau du CRN/FAF de Sidi Moussa dans l'optique d'un probable come-back lors de la rencontre de mardi prochain à Cotonou. Hier, lors d'un point de presse, le sélectionneur des Verts Djamel Belmadi a précisé que Slimani est forfait pour le match de vendredi et il se pourrait qu'il soit rétabli à temps pour le déplacement au Bénin.
Deux matchs amicaux en décembre
La sélection nationale disputera deux matchs amicaux lors de la prochaine date Fifa, en décembre. Djamel Belmadi qui a fait cette annonce assure que l'équipe affrontera le 27 décembre le Qatar, qui prépare la Coupe d'Asie, à Doha, et qu'elle pourrait rencontrer la Chine trois jours plus tôt (24 décembre) probablement à Pékin. J'attends juste la réponse de M. Lippi (sélectionneur de la Chine, ndlr) pour confirmer ce rendez-vous», déclare Belmadi.
Des locaux seront présents
Refusant toujours de polémiquer sur la question locaux-émigrés, l'entraîneur national a tenu quand même à confirmer que le stage de décembre prochain sera l'occasion de voir à l'œuvre des joueurs de notre championnat national. «Nous allons procéder à une large revue des effectifs. Je prendrai les plus méritants, ceux qui peuvent nous aider», a-t-il fait savoir. Non sans faire remarquer que le niveau de notre championnat n'inspire pas à l'optimisme. «Vous avez bien vu que lors du derby USMA-MCA dont le niveau était pitoyable», confiera Belmadi qui ne désespère pas de composer la meilleure équipe possible en vue de la CAN-2019. «C'est mon ambition. Former un ensemble compétitif dans l'optique de la phase finale de la CAN est mon vœu. J'ai besoin pour cela de temps car c'est ce dernier qui nous fait défaut. On doit d'abord nous qualifier, on verra bien ensuite», a conclu l'ancien coach d'Al-Duhaïl.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.