Enquête au FLN    «Les problèmes sécuritaires n'ont pas empêché l'avancement»    Les ambitions du ministère de l'Agriculture    L'électrique à portée de tous    La mobilité de demain    Et un million pour la 2008 !    Baghdad Bounedjah sacré    Tahrat forfait face à la Gambie    Le programme arrêté    Les localités touchées par la fièvre aphteuse demandent des quotas de vaccins en urgence    Bataille de communication    La perte, la peur et le mystère des yeux bandés    ACTUCULT    Les écrivains et les écrevisses    Tunisie, Une démocratisation au-dessus de tout soupçon ?    L'Algérie au coeur d'un ouvrage de référence paru à Washington    Hydrocarbures: l'Algérie possède des capacités importantes de production    Zaalane appelle à accorder “la priorité absolue” à l'entretien des routes    Le pays est surendetté et en état de faillite : La contestation sociale gagne le Zimbabwe    La CPI lave de tout soupçon l'ex-président ivoirien : Laurent Gbagbo acquitté    Le retour de Boudiaf    Expositions, conférences et ateliers à Bouira    Football - Mercato d'hiver: Une transhumance aux résultats incertains    LFP - Réunion demain pour présenter le nouveau SG    Ballon carré    Education: 2 500 enseignants au concours de promotion    Bouira- Monoxyde de carbone : trois personnes sauvées de la mort    Grippe saisonnière: Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner    Importation de blé: Moscou évincera-t-il Paris du marché algérien ?    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    En visite à Alger : Bedoui appelle à la création de délégations au niveau des nouvelles circonscriptions administratives    Un crime odieux pour 200 euros !    Des responsables limogés    Le nœud syrien sera-t-il dénoué sans les USA?    Algérie -Afrique du Sud : Signature d'une feuille de route pour renforcer la coopération économique et commerciale    Ligue des champions (2e J/ Gr.D) Al-Ahly du Caire : Forfait de cinq joueurs égyptiens face à la JS Saoura    Le président du Parlement libéré après avoir été brièvement détenu    Priorité de tous : le bien-être du peuple    10èmes Journées internationales du Marketing Touristique : La "destination Algérie"… le défi de 2019    6 productions en compétition    Un aboutissement de la revendication identitaire    MASCARA : Découverte de 15 bombes artisanales à Maoussa    TIERS PRESIDENTIEL : Report de l'installation des nouveaux sénateurs    FFS : vers le rejet de la présidentielle    Makri candidat ?    Anniversaire ... en prison    L'énigme Hamrouche    CAN-2019 : Le tirage au sort de la phase finale début avril    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'opposant Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo
Côte d'Ivoire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 12 - 2018

Henri Konan Bédié, président du principal parti d'opposition de Côte d'Ivoire, le PDCI, a affirmé avoir l'accord de l'ex-président Laurent Gbagbo pour une alliance en vue de l'élection présidentielle de 2020, dans une interview sur France 24.
«Je l'ai informé, il m'a donné son accord, récemment, pour contacter le FPI», le parti fondé par M. Gbagbo, en vue de former une «plateforme» réunissant leurs forces contre le camp du président Alassane Ouattara, a déclaré M. Bédié dans cette interview diffusée dans la nuit de jeudi à vendredi par la chaîne d'information continue.
Le Front populaire ivoirien (FPI) est considéré comme le troisième parti politique de Côte d'Ivoire, même s'il a boycotté les élections depuis 2011. «Il y a des contacts entre le PDCI et le FPI, au stade préliminaire. Les discussions vont se poursuivre», a réagi vendredi un porte-parole du FPI, Franck Anderson Kouassi, se refusant pour le moment à parler d'alliance.
Le PDCI était jusqu'au mois d'août l'allié du parti au pouvoir, le Rassemblement des Républicains (RDR) du président Ouattara, mais l'alliance a volé en éclats. Un renversement d'alliance, deux ans avant le scrutin présidentiel, marquerait un tournant dans la politique ivoirienne. Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien (2000-2010), est emprisonné et jugé à la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, mais il a repris récemment, à distance, les rênes de son parti. La CPI doit statuer ce vendredi sur une demande de libération provisoire. «J'espère vivement qu'il soit libéré et qu'il rentre en Côte d'Ivoire». «Cela fait sept ans que Laurent Gbagbo est en prison. Quels que soient les crimes qu'il a commis, cela suffit pour la justice», a déclaré M. Bédié.
«Main tendue» à Soro
Lui-même ancien président de la République (1993-99), M. Bédié a également invité une autre figure de proue de la politique ivoirienne, le président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, à rejoindre sa plateforme. «Il n'y a pas de raisons de l'exclure s'il désire rejoindre cette formation». «La main est tendue», a-t-il déclaré. Guillaume Soro est membre du parti au pouvoir, mais réputé en froid avec le président Ouattara. On lui prête des ambitions présidentielles et une certaine popularité parmi la population.
M. Bédié, surnommé «le sphinx de Daoukro», est resté comme d'habitude énigmatique sur son éventuelle candidature à la prochaine présidentielle.
Alassane Ouattara entretient lui aussi le suspense sur ses intentions. C'est sur cette question de leadership pour 2020 que leur coalition électorale, baptisée Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et qui avait duré 13 ans, a éclaté.
Le PDCI avait soutenu l'élection de M. Ouattara en 2010, puis sa réélection en 2015, et demandait un retour d'ascenseur pour la présidentielle de 2020 : que le RDR soutienne un candidat PDCI. Ce que le RDR s'est refusé à faire, voulant à la place fusionner les deux mouvements, à son profit, en transformant le RHDP en un grand «parti unifié». Plusieurs élections municipales et régionales doivent se dérouler dimanche, opposant notamment des candidats RHDP et PDCI.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.