La pandémie a fait plus de 1.182.000 décès dans le monde    Amendement/ constitution: plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Oum El Bouaghi: plus de 10.000 objets racontent la Guerre de libération au musée du moudjahid    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    Neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PDCI demande un report des élections locales
Côte d'Ivoire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 08 - 2018

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), une des trois grandes formations politiques du pays, a demandé hier un report des prochaines élections locales et dénoncé les «menaces» du parti du Président, son ancien allié dans la coalition au pouvoir, en vue du scrutin.
Lors d'une conférence de presse, le secrétaire exécutif du PDCI Maurice Kakou Guikahué a jugé nécessaire de «décaler la date» des élections municipales et régionales prévues le 13 octobre, pour tenir compte des derniers événements politiques.
Il a cité l'amnistie et la libération - annoncée par le président Alassane Ouattara le 6 août - de nombreux responsables politiques du principal parti d'opposition, le Front populaire ivoirien (FPI), dont l'ex-première dame ivoirienne, Simone Gbagbo. Le FPI avait jusqu'ici boycotté la plupart des scrutins, revendiquant la «libération des prisonniers politiques».
M. Guikahué a aussi mentionné la réforme, promise par le président, de la Commission électorale indépendante (CEI), contestée par le PDCI et le FPI. Le numéro 2 du PDCI a estimé que les élections locales pouvaient être reportées jusqu'à fin 2018, la compétence des conseils municipaux et régionaux ayant été prorogée jusqu'au 31 décembre.
Alors que les listes électorales doivent être déposées ce mercredi soir au plus tard, M. Guikahué s'en est pris à son ancien allié avec lequel son parti a rompu il y a trois semaines, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), l'accusant de «tentatives de débauchage» de cadres du PDCI, par des manœuvres de «chantage», d'«intimidation» et «des menaces».
Une vingtaine de candidats figurent en effet à la fois sur les listes publiées dans la presse lundi par le PDCI et le RHDP, dont plusieurs ministres.
Le RHDP est constitué par le Rassemblement des républicains (RDR) du président Ouattara, des petits partis alliés et des personnalités d'autres partis, dont le PDCI. Le PDCI, dirigé par l'ancien président Henri Konan Bédié, a refusé de rejoindre ce «parti unifié», provoquant un éclatement de la coalition qui dirigeait la Côte d'Ivoire depuis 2010, ce qui entraîne de fortes tensions entre les deux anciens alliés, mais aussi au sein du PDCI où certains ne voulaient pas lâcher le pouvoir.
Les personnalités concernées par ces doubles candidatures apparentes ont été convoquées chez M. Bédié et «une écrasante majorité a réaffirmé son appartenance au PDCI», a assuré M. Guikahué, refusant cependant de citer des noms.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.