Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    Gaïd Salah persiste et signe    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Louisa Hanoune maintenue en prison    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    130 comprimés psychotropes saisis par la police    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ericsson propose son expertise pour le développement des compétences dans le digital
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 01 - 2019

L'équipementier et fournisseur des solutions IT Ericsson veut créer les futurs talents algériens des solutions technologiques destinées à la sécurité routière. En association avec Business Wise, entreprise accélératrice de l'employabilité des jeunes diplômés, Ericsson Algérie a procédé dimanche dernier à la remise des prix aux étudiants des instituts technologiques d'Alger et d'Oran ayant bénéficié d'une formation en soft skills «Maharaty».

Le programme «Maharaty» (mes compétences) s'est clôturé par une compétition mettant en lice les meilleurs porteurs d'idées dédiées à la sécurité routière. Il a réuni des candidats de l'Institut national de la poste et des technologies de l'information et de la communication (INPTIC), de l'Institut national des télécommunications et des technologies de l'information et de la communication (INTTIC), ainsi que ceux de l'Ecole supérieure d'informatique ESI. L'objectif était de booster le capital d'innovation de ces jeunes, de les aider à développer des modes de réflexion qui sortent de l'ordinaire grâce aux techniques enseignées par le programme. «Face aux changements rapides qui s'opèrent dans les TIC en Algérie, Ericsson et Business Wise ont entrepris de mettre à la disposition des futurs talents une formation en techniques de recherche d'emploi, de comportement au travail et d'entrepreneuriat pour les aider à entrer de plain-pied dans la dynamique de l'entreprise et de bien défendre leurs projets», explique Abdelaziz El Ksouri, senior account manager chez Ericsson Algérie lors du lancement des cours. «Il s'agit d'un apprentissage qui renforce leurs compétences d'interaction, de raisonnement, de collaboration et de communication en vue de faciliter leur insertion dans le milieu professionnel et les rendre rapidement efficaces», affirme, pour sa part, le fondateur de Business Wise, M'hamed Kouidmi. «Notre vision rejoint d'ailleurs celle d'Ericsson qui est celle d'un monde économique responsable, d'une jeunesse créatrice de valeur ajoutée, de femmes auteures de leur réussite professionnelle, et d'un héritage environnemental durable pour les générations futures», ajoutera-t-il. A cet effet, Mme Nessrine Krim, directrice des ressources humaines d'Ericsson Algérie dira : «Pour nous, bien pris en charge, les jeunes diplômés en nouvelles technologies d'aujourd'hui sont les managers de demain, ceux qui porteront le développement futur par leur savoir-faire.» «Nous avons misé sur ce programme pédagogique pour l'ensemble des outils qu'il offre aux étudiants, afin qu'ils puissent bien appréhender le concept de carrière, d'avoir confiance en eux, de gérer leur intelligence émotionnelle, d'avoir l'esprit critique et le sens de la collaboration. Ce sont bien ces valeurs qui garantiront la réussite de leur parcours professionnel», conclut Mme Krim.
La «force novatrice»
est nécessaire
Pour Ericsson, cette initiative revêt avant tout une dimension de responsabilité sociétale, car le groupe s'implique de façon significative dans le développement des marchés où il est présent, non seulement sur le plan technologique mais aussi social, comme l'expliquera le directeur général d'Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki. «La vision du groupe consiste aussi à placer la compétence humaine au centre de sa stratégie, car disposer de la meilleure technologie ne sert à rien sans la force novatrice. C'est dans ce but qu'Ericsson assure déjà la formation continue de ses ressources et met en place des programmes pédagogiques au niveau monde», ajoute-il. «Outre favoriser le transfert de savoir-faire, à travers «Maharaty» dont auront bénéficié plus de 100 étudiants, nous ambitionnons de contribuer à la préparation de la ressource humaine qui répondra avec pertinence aux exigences professionnelles de l'évolution technologique et pour laquelle la jeunesse algérienne manifeste une grande aptitude», affirme encore M. Zerrouki. Pour ce qui est du thème retenu, à savoir la sécurité routière, il faut préciser que la société suédoise, en tant que conceptrice de solutions numériques, envisage de contribuer efficacement à cette problématique en présentant le «Connected Traffic Cloud», une plateforme Cloud qui permet le partage de données en temps réel sur les conditions du trafic entre les véhicules connectés et les autorités de régulation routière. La pertinence de la solution «Connected Vehicle Cloud» pour l'écosystème des TIC n'est plus à démontrer. Elle apportera plus d'agilité dans l'infrastructure réseau des systèmes d'information, permettra la localisation à distance de l'infraction des automobilistes, ainsi que la sanction en temps réel, mais également la relance du marché du développement des applications, de l'affichage multi-support des informations du trafic routier, la vérification à distance de la validité de l'assurance automobile et du contrôle technique du véhicule. Toutes ces capacités vont transformer l'expérience vécue par les conducteurs à l'intérieur de leurs véhicules, mais aussi permettre aux équipementiers automobiles de gérer l'expérience client, d'améliorer la qualité des produits et de profiter de nouvelles opportunités de marchés.
F. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.