"L'Algérie triomphera grâce à la "forte cohésion" entre son peuple et son armée"    Presse régionale: Le débat télévisé des candidats à la présidentielle, ''un échange inédit''    Présidentielle: Les efforts des candidats soulignés par la presse oranaise    Mila: Marche pacifique de soutien aux élections et à l'ANP    Mise en garde contre la fraude    La Présidentielle, un scrutin "décisif"    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Loukal : «Le Gouvernement déterminé à moderniser l'administration fiscale»    Recul de 6,3% de la facture d' importation    Des organisations internationales appellent le Maroc à la libération immédiate et inconditionnelle des prisonniers sahraouis    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Ligue des champions (Gr. C - 2eJ) : Le Petro Atletico et l'USM Alger se neutralisent (1-1) à Luanda    Ligue 1 (3e J.) : Le CR Belouizdad creuse l'écart    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Médea : Opération "Un arbre pour chaque citoyen"    Le ministère de la Justice dément    Partiellement suivie    20 ans de prison requises contre Sellal et Ouyahia    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    Le Petro Atletico et l'USMA se neutralisent    Le CRB creuse l'écart, l'ESS respire    Une réunion interministérielle pour l'évaluation de la saison du Hadj 2019    Saisie de tous les biens et fonds illégaux des accusés    Bensebaini avait «oublié» que c'était à lui de tirer le pénalty    La parole aux avocats    Début lundi du scrutin dans les bureaux itinérants    «L'Algérie contemporaine, cultures et identités», d'Ahmed Cheniki    La pièce de théâtre «Ez'Zaouèche» présentée    APN: examen des amendements proposés au projet de loi relatif au Conseil national de la Recherche scientifique    3EME CONFERENCE INTERNATIONALE DE BIOSCIENCES : Les raisons du cancer en débat à Oran    Le Polisario proteste contre "France2" pour un "documentaire de propagande" sur l'occupation du Sahara occidental    Human Rights Watch dénonce    Le Congrès américain désavoue Trump    Gâteau au yaourt, sirop au citron    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Le prix Mohia d'Or lancé à Tizi Ouzou    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Le Grand Prix Assia-Djebar, une opportunité de promouvoir le roman algérien à l'international    Zerouati : "l'Algérie déterminée à adopter un modèle économique durable"    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le destin d'internet désormais lié à la fibre optique !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 01 - 2019

Après le fameux bug de l'an 2000 qui ne s'est jamais matérialisé, des chercheurs en télécommunications parlent d'un autre bug qui risque de provoquer une rupture du fonctionnement de l'internet. L'alerte a été lancée, il y a plus de trois ans, par Andrew Ellis, professeur chercheur à l'Université d'Aston de Birmingham en Angleterre, qui a souligné que la toile mondiale sera confrontée en 2023 à un bug baptisé «Capacity Crunch» (l'étranglement de la capacité). Un problème de capacité pour acheminer les flux des données de plus en plus importants. Aujourd'hui, internet évolue vers des fonctions de plus en plus diversifiées notamment dans le domaine de l'économie, de l'industrie et des finances. Grâce aux télécommunications mobiles, il est devenu le support de transmission de l'information, à la fois, le plus rapide et le plus important. Grâce aux réseaux sociaux, tout usager de la planète disposant d'un accès internet, fixe ou mobile, est en mesure de diffuser ou de créer tout type d'information, d'une manière algorithmique et sans aucun intermédiaire. Ainsi, selon Andrew Ellis, qui se base sur des analyses du trafic réel de l'internet, cette croissance de la «DataNet» pourrait générer un débordement incontrôlable provoquant une panne du réseau mondial. Il faut savoir que les câbles en fibre optique transportent plus de 99% du trafic mondial des données numériques y compris le gigantesque flux data provenant des réseaux mobiles 4G et très prochainement de la 5G. Le boom du streaming vidéo et la croissance incessante des smartphones connectés en permanence ont fait exploser le volume des données échangées entre les réseaux formant les nœuds d'internet. Avec les arrivées prochaines de l'industrie 4.0, de la 5G, de la VoLTE (Voice over LTE) et des navettes connectées, l'évolution du volume data prendra une trajectoire exponentielle. Et le jour où la demande en débit dépassera l'offre réalisable, l'effondrement d'internet se produira. Selon le chercheur britannique, qui s'est basé sur des tests effectués en laboratoire, ce bug se produira vers l'année 2023. L'opération de l'augmentation du nombre des câbles, jugée très budgétivores par les économistes, ne lèvera pas l'alerte puisque cette solution fera croître la consommation de l'électricité et le Net s'effondrera faute de puissance électrique. Espérons, qu'entre-temps, l'ingéniosité humaine désactivera ce bug.
F. F.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.