Benflis à propos de la dernière lettre de Bouteflika.. «Un mépris insondable à l'égard du peuple»    FCE.. Le Conseil exécutif se réunira fin mars    Chlef.. Un réseau de vol de voitures démantelé    Selon le ministère des affaires étrangères ..«Les informations attribuées à M. Lamamra sont sans fondement»    Constantine.. Opération d'attribution de 4.254 logements    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    Anthar Yahia sort de sa réserve : «Je n'ai jamais été sollicité pour le MJS»    Rabah Bouarifi, ancien président de la fédération algérienne de basket-ball : «Ali Slimani n'a pas tenu ses promesses»    MINISTRE RUSSE LAVROV : La Russie rejette toute ingérence dans les affaires algériennes    Du butin au report du scrutin, pour quel destin ?    Ouyahia prépare ses valises    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Arrestation d'une personne en possession de 9.200 euros    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Des solutions existent pour sortir de la crise''    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    Les étudiants et les médecins marchent en force dans plusieurs villes d'Algérie    Aucun Algérien n'est dupe : halte aux manœuvres de diversion !    Alors qu'ils marchent aujourd'hui à Alger et dans d'autres wilayas du pays : Les étudiants toujours mobilisés pour maintenir la pression    NAHD : place à la Coupe d'Algérie    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    27 milliards de centimes d'aide aux nécessiteux pour le mois de Ramadan    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    ACTUCULT    Ouverture d'une exposition du livre sur la femme algérienne    Lucky Luke et les Dalton, 5 contre le 5e mandat    Augmentation des réserves obligatoires des banques : Le spectre de l'inflation    Les travailleurs de la formation professionnelle manifestent à Tizi Ouzou : «Pour la souveraineté du peuple»    Il ne répond à la demande populaire concernant le départ du système : Bouteflika tient toujours à sa conférence    Le DG de l'EPTV, Tewfik Khelladi, défend une «ouverture douce» : Protestation des journalistes de la Télévision publique    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    MC Oran: Le spectre de la relégation hante les esprits    Un jeune retrouvé pendu    Bouira: Les dispositifs anti-feux de forêts à améliorer    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    L'impératif de nouvelles réformes    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Timide pré-campagne sur la grande toile
PRESIDENTIELLE 2019
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 02 - 2019

La tournure déjà prise par l'élection présidentielle du 18 avril prochain donne une impression de déjà vu, avec un scénario qui met deux camps en vedette, deux camps qui s'étripent surtout sur les réseaux sociaux. Tout ou presque est focalisé sur la candidature du Président en exercice qui, il est vrai, comme ce fut le cas il y a cinq ans, sort de l'ordinaire.
Sans que cela constitue une surprise, l'annonce de la candidature de Bouteflika, faite par le biais de la lettre qui a tout pour entrer dans la postérité, a éclipsé et dérouté du monde parce que, il faut se le dire, il y en avait qui, malgré tous les signes annonciateurs, ne pouvaient pas croire que le Président en exercice allait franchir le pas, eu égard à son état de santé et le vide qu'il a laissé durant tout ce mandat en voie d'être bouclé.
Un haut fait – l'annonce de la candidature du Président – qui a dicté toute la démarche de ceux qui se sont lancés dans la pré-campagne électorale à travers les réseaux sociaux, Facebook tout particulièrement, pour en faire un axe inévitable de leur stratégie de communication. Mais, pour le moment, ce sont surtout les non-partisans qui s'en donnent à cœur-joie sur la toile pour dire tout le mal qu'ils pensent de la candidature de Bouteflika en s'aidant souvent de vidéos et de photos détournées et autres illustrations traficotées à l'aide de Photoshop. La pré-campagne pour la présidentielle on peut la voir, évidemment, sur les pages et les comptes des têtes connues de la scène politique, et c'est plutôt timidement qu'elle s'est ébranlée, les uns et les autres se contentant de commenter l'entrée en scène de Bouteflika. De Soufiane Djilali à Abderrezak Makri en passant par Ali Benflis et Talaie El Houriet qui, en début d'après-midi, annonçait le passage de son chef sur France 24, le son de cloche est identique : tous soulignent le coup de force du pouvoir et de la «dangerosité» de la candidature de Bouteflika pour l'avenir immédiat du pays. Les partis et personnalités politiques semblent vouloir se donner le temps pour affûter leurs armes avant de se lancer dans le bain de la pré-campagne, alors que tout l'intérêt du moment ce sont les commentaires des «citoyens lambda» qui foisonnent pour peut-être donner le ton de ce que sera la campagne électorale.
En dehors des voix «officielles», c'est donc surtout les Algériens libres de toute attache partisane qui font et défont le fil de l'actualité sur les réseaux sociaux, en s'armant souvent de tout l'attirail du parfait opposant pour rejeter, le plus souvent avec des mots extrêmement durs, l'option choisie par le pouvoir de reconduire Bouteflika en tant que candidat à sa propre succession.
Photos, vidéos et autres moyens, donc, tous les moyens sont utilisés pour accrocher. Inévitablement, les fake news, ces fausses nouvelles qui polluent la toile, font partie du décor et cela s'est surtout vu depuis la fin d'après-midi de lundi, soit le lendemain après que Bouteflika eut adressé sa lettre aux Algériens pour annoncer sa candidature. A vrai dire, à farfouiller sur la toile, les seules traces visibles d'une pré-campagne électorale on les retrouve sur les pages et les comptes du candidat Ali Ghediri qui, dans une stratégie bien étudiée apparemment, ne veut pas laisser le vide s'instaurer dans le domaine de la communication, surtout quand cela s'impose en urgence comme cela avait été le cas avec la rumeur du retrait de maître Mokrane Aït Larbi du staff de campagne de l'ex-général-major.
Une rumeur balayée avec la mise en ligne d'une vidéo de l'avocat expliquant le pourquoi de l'entrée en scène de celui qui a attiré ses faveurs. Sinon, ailleurs, pour le moment, ce n'est pas le vide certes, mais les voix sont à peine audibles. Normalement, ça ne saurait tarder pour que tout s'emballe.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.