La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 4 samedis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 02 - 2019

La semaine a été pénible. Comme si les prières de défi ne suffisaient pas à l'enfoncer davantage, l'école va devoir encore faire face à des «protestations» dont on ne connaît ni la forme ni la durée. Les syndicats estiment que le dialogue entamé avec la tutelle dans la foulée de la journée de grève le 21 janvier dernier n'a rien donné de concret, ils vont donc «radicaliser leur action», selon leurs propres termes. On sait déjà l'impopularité des débrayages et des autres formes de contestation qui perturbent la scolarité des enfants. S'il faut encore que l'école subisse d'autres assauts auxquels on n'est pas forcément habitué, elle va encore descendre d'un palier. S'agissant des syndicats, ils ont certainement des raisons d'être en colère, il y en a toujours dans leur pays. Mais ils auraient quand même pu nous… dire un mot sur la prière à l'école et les… prières de défi. En dehors des primes, des salaires, de la retraite, ils, pensent quoi de la vie, les camarades syndiqués ?
La semaine a été pénible. Devant la station de métro de Khelifa Boukhalfa, un petit attroupement. Des policiers venaient de «remonter» un septuagénaire qui, visiblement, ne comprenait pas ce qu'on lui voulait. Au sein de la foule, on pensait qu'il lui est arrivé quelque chose et les policiers l'avaient secouru. Ils avaient tout faux. Le bonhomme a été tout simplement empêché de prendre le métro parce qu'il avait un verre de vin dans le nez. Il a agressé quelqu'un ? Il a manqué de respect à une femme ? Il titubait ? Non, rien de tout ça. En voulant demander un renseignement, il a été… senti et ça a suffi pour qu'il soit évacué sans ménagement de la bouche de métro !
La semaine a été pénible. Après l'étudiant tué dans sa chambre à la cité universitaire de Ben Aknoun, un autre a été poignardé sur le campus de Bouira. Si son pronostic vital n'est heureusement pas engagé, il reste que la situation qui a conduit à son agression est préoccupante. Voilà les faits : un groupe d'étudiants mécontents d'être recalés a… fermé le département et y ont interdit l'accès pendant plusieurs jours. Ce sont eux qui auraient agressé le jeune étudiant qui s'est révolté par ce qu'on l'empêche de poursuivre ses cours. On savait que l'université ne manquait pas de problèmes, on découvre maintenant que les cancres peuvent bloquer une faculté parce qu'on ne les a pas laissés passer en classe supérieure avec 4 /20 de moyenne ! Et de poignarder un autre étudiant qui ne voulait pas se laisser faire !
La semaine a été pénible. Le Parti des travailleurs va trancher la question de la participation ou non à l'élection présidentielle à la fin du mois en cours lors d'une réunion extraordinaire du comité central. En attendant, il s'est lancé dans une sorte de primaire compliquée dont les «premiers résultats» auraient déjà exclu l'option du soutien à un autre candidat, ce qui n'est pas vraiment une surprise. Finalement, il n'y a que les partis de l'Alliance présidentielle, élargie à d'autres formations de dernière zone, qui ont fait le choix du «soutien». Et pas vraiment, puisque ce conglomérat ne soutient pas un candidat mais un Président qui restera… Président !
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.