Dialogue : le Panel, une machine à recycler les soutiens de l'ancien régime    Al-Shabab: Benlamri met les points sur les i et explique son absence à l'entraînement    Le secteur de l'éducation se renforce à Mostaganem    28 hectares de forêt ravagés par les incendies    «Faut-il sauver le système ou l'Algérie ?»    Djemaï tire à boulets rouges sur ses détracteurs    Un mouvement de redressement pour destituer Djemaï    L'Opep pessimiste pour le marché pétrolier    Le pétrolier iranien "Grace 1" fait du surplace à Gibraltar    La bande de Ghaza ciblée par des tirs d'un avion israélien    Les séparatistes se retirent de certaines positions à Aden    Le syndicat des magistrats dénonce les décisions de Zeghmati    Le FC Barcelone décapité d'entrée à Bilbao    Quatre médailles d'or, objectif des Algériens    Une entrée en matière en dilettante    Paul Put et le 1er vice-président de la Feguifoot sanctionnés pour corruption    Pas de solution pour Neymar    Les judokas algériens décrochent neuf médailles dont deux en or    La société civile veut un dialogue ouvert    Rahabi dit non    Un nouveau décès parmi les hadjis algériens    À quoi sont dues les douleurs dans le côté gauche de l'abdomen ?    Café : 7 habitudes dangereuses    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Béjaïa : polémique autour d'un festival culturel    La révolution du Hirak du 22 février 2019 : archéologie et prospective    Sortie de Taddart, le nouvel album de Djaffar Aït Menguellet    La comédie musicale Notre-Dame de Paris séduit Pékin    L'Algérie, invité d'honneur de la 42e édition    MC Alger : Le Doyen rate ses débuts    Texenna ( Jijel) : Une station monobloc pour améliorer l'AEP    En une année: Près de 800 harraga algériens ont débarqué sur les côtes italiennes    29 candidats harraga interceptés au large d'Oran    Réforme du bac, anglais au primaire: Des syndicats sceptiques    Khenchela: Le "Khliî" (viande séchée), une tradition qui résiste au temps à Tazghart    Russie : Comment expliquer l'absence inattendue de chaleur cet été ?    Répression de manifestants sahraouis à Laâyoune: L'usage excessif de la force par les forces marocaines dénoncé    Côte d'Ivoire : Vers la fin du procès Gbagbo à la CPI ?    Affaire Hamel: Abdelmalek Boudiaf sous contrôle judiciaire, mise en liberté pour Bensebane Zoubir    USA : Le patron de la FTC pas opposé à un démantèlement des géants du numérique    Bourses : Les places européennes terminent en baisse    Crise politique : La solution passe par une présidentielle à travers un dialogue "inclusif et constructif"    Infinix, les nouveaux Smartphones mis en lumière à Constantine    Air Algérie parmi les compagnies affichant le plus grand taux de retards    Un navigateur palestinien pour éviter les checkpoints israéliens    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les états-Unis    Sarko and co    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective
Musée public national de l'enluminure, de la miniature et de la calligraphie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 02 - 2019

Des œuvres de miniature et d'enluminure d'une vingtaine d'artistes sont dévoilées dans une exposition collective inaugurée jeudi soir à Alger par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.
Accueillie au Musée public national de l'enluminure, de la miniature et de la calligraphie, l'exposition intitulée «Charme et gaîté de la miniature algérienne» regroupe une soixantaine d'œuvres de grands miniaturistes et enlumineurs algériens à l'image de Ranem Mohamed, Adjaout Mustapha, Kerbouche Ali, Garmi Malika, Zemouche Baya ou encore Bachesais Farida. L'exposition offre au public un voyage sublime à travers la miniature et l'enluminure, art rehaussé par de grands artistes qui lui ont donné une «impulsion dynamique» depuis le début des années 1990. Les sites et paysages naturels ainsi que les monuments historiques du pays figurent parmi les sujets les plus prisés par les artistes qui ont imprimé, chacun de son empreinte et son genre esthétique, leur passion et observation de la nature pour certains et l'interprétation, pour d'autres, de faits historiques saillants et figures marquantes du pays. Mustapha Adjaout évoque la Révolution à travers Dépossession en plus de Veuve, un tableau dans lequel le visiteur peut voir une veuve, avec ses deux enfants, se recueillant sur la tombe de son mari. Kerbouche Ali, élève des célèbres miniaturistes Mohamed Temam et Mustapha Ben Debbagh, dévoile deux portraits dédiés à la femme La mariée et La musicienne, alors que Tachema Rabia rend hommage à la beauté féminine à travers trois miniatures intitulées «Le génie de la beauté». Bachesais Farida s'intéresse, quant à elle, au patrimoine vestimentaire, à travers deux portraits de femme Algéroise et Haïk, ce costume féminin traditionnel qui symbolisait, autrefois, la pudeur et l'élégance. L'enluminure est un art aussi présent dans cette exposition à travers les œuvres de Tahar Boukeroui, Hussein Aïssa, Ben Halima Menad, Hachemi Ameur, Belaribi Mustapha et Mouzaoui Mouna, entre autres, qui ont fait preuve d'une finesse de trait et d'un savoir-faire incontestable.
L'Unique Seigneur de Boukeroui Tahar, L'épée du prince de Hussein Aïssa, Le tonnerre de Hachemi Ameur et Enluminure de Mezouane Abderrazak, sont parmi les œuvres qui ont séduit le public et font redécouvrir l'enluminure, cet art porté haut par de grands artistes algériens à l'image de Mohamed Racim, spécialiste de la calligraphie arabe enluminée dont les œuvres sont connues et appréciées à travers le monde.s
Organisée par le Musée national de l'enluminure, de la miniature et de la calligraphie et le Centre des arts et des expositions de Tlemcen, l'exposition est visible jusqu'au 18 avril prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.