Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    ASO – ES FIRME : Saïdi, un dirigeant hors pair s'en va    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    La direction charge Sonatrach et le wali d'Alger    Une voiture dans un sac à dos    Aveu d'échec    On vous le dit    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Un budget supplémentaire, des hôtels et des services hospitaliers réquisitionnés: De nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19 à Oran    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Brentford: Benrahma frappe de nouveau    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Les précisions du wali d'Alger    L'aveu du Pr Benbouzid    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    Le chanteur Belkhir Mohand-Akli s'éteint à 69 ans    Marchandises-prix: baisse de 14,3 % à l'exportation, hausse de 1,3 % à l'importation au 1er trimestre 2020    Goudjil et Chenine s'impliquent lourdement    Les 4 samedis    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    La reprise à nouveau renvoyée    Khacef veut continuer à Bordeaux    Mohamed Yahiaoui installé à la tête de la commission    Vers un mouvement de désobéissance civile au Mali    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Les Algériens non concernés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une marée humaine pour réclamer le changement du système
Béjaïa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 03 - 2019

La mobilisation citoyenne ne cesse de s'amplifier dans la wilaya de Béjaïa contre un cinquième mandat de Bouteflika.
Dans l'après-midi d'hier vendredi, la deuxième manifestation de rue observée au niveau du chef-lieu de wilaya a drainé encore plus de monde que la première action organisée sous le même mot d'ordre le week-end passé.
C'est une véritable marée humaine qui a convergé déjà une heure avant le coup d'envoi de la marche prévu à partir de 14h au niveau de l'esplanade de la Maison de la Culture Taos-Amrouche vers le siège de la Wilaya.
Ils étaient plusieurs milliers de personnes venues des différents coins de la wilaya à prendre part au départ de la marche observée dans une parfaite organisation pour réclamer «un changement du système» et réitérer leur refus d'un cinquième mandat de l'actuel chef de l'Etat. Dans une ambiance riche en couleurs, la foule a repris à gorge déployée des slogans hostiles au pouvoir. «Y en a marre de ce pouvoir», «Ulac smah ulac», «Système dégage», sont, entre autres, les slogans repris par la foule.
Arrivés au carrefour Daouadji, les manifestants ont brandi des cartons rouges, tout en observant une halte de plusieurs minutes.
Deux manifestants ont déployé une banderole sur laquelle était écrit : «1945, 1954, 1961, 1963, 1980, 1988, 2001 ce sont nos aînés ; 2019 c'est nous pour les générations futures.»
L'immense foule s'est ensuite rassemblée devant le siège de la Wilaya en fustigeant le pouvoir. Comme pour la manifestation du week-end dernier, la marche de ce vendredi s'est déroulée dans le calme. Il est à signaler également qu'aucun dispositif de sécurité n'a été déployé sur l'itinéraire de la manifestation.
A. Kersani


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.