Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Explosions au port de Beyrouth: Message de condoléances et de compassion du Président Tebboune à son homologue libanais    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    Ce que prévoit la loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une mobilisation encore plus forte
Constantine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 04 - 2019

L'acte 8 de la grande mobilisation citoyenne a été, encore une fois, pacifique démontrant la maturité et la cohésion entre les différentes couches sociales qui se sont unies autour d'un seul objectif, à savoir, le départ du régime en place.
Des milliers de manifestants ont marché hier à Constantine avec une principale revendication, le départ des quatre «B» : en plus de Bedoui et Bensalah, le peuple veut également dégager Belaïz et Bouchareb.
Le désormais rendez-vous hebdomadaire a réuni, une fois de plus, des dizaines de milliers de Constantinois avec en ligne de front, les étudiants et les jeunes qui récusent la politique adoptée jusqu'à présent pour essayer de détourner le mouvement de la contestation.
Des milliers de marcheurs ont manifesté pour réaffirmer leur refus de cette désignation «allant à l'encontre de la volonté du peuple», celle de Abdelkader Bensalah en scandant : «Bensalah dégage !». Une marée humaine, venue des quatre coins de la wilaya, n'a pas cessé d'affluer vers le palais de la culture Mohamed-Laïd Al Khalifa jusqu'à vers 15 heures, malgré le mauvais temps et les pluies qui se sont abattues sur la région durant toute la journée d'hier. Devant ce lieu, les manifestants observent une pause, avant de poursuivre le circuit entonnant leurs slogans hostiles à «El Issaba» avec quelques chants patriotiques.
Les premiers attroupements ont commencé à se former vers 13h30, heure qui coïncide avec la fin de la prière du vendredi. Ce sont donc des slogans tels que «El blad bladna nedirou raïna» ou bien «El blad bladna enihiw el issaba», «Gouvernement dégage», «Houkoumet el 3ar yessaktoha el ahrar», «Bedoui, Bensalah, Belaïz, Bouchareb dégagez» et l'incontournable mot d'ordre : «FLN dégage» qui ont le plus souvent fusé des carrés constituant l'interminable défilé. Un défilé qui sera relayé, quelques minutes plus tard, par des citoyens de tout âge et des femmes notamment exhibant les drapeaux et différents emblèmes aux couleurs nationales pour sillonner les axes principaux de la ville jusqu'au centre-ville et appelant Bensalah et les trois «B» à démissionner.
La mobilisation citoyenne au 8e vendredi consécutif a été intacte. Encore une fois, de très belles images empreintes de maturité et de civisme ont caractérisé cette 8e journée où femmes, enfants et familles entières se sont mêlés à la marée humaine précisant (on ne va pas s'arrêter et nous sortirons chaque vendredi) «Manach habssine kol djemaâ kharjin».
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.