Rivière asséchée !    Le Grand Sud, cette Algérie utile    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Envoi de troupes de l'ANP au Sahel: Le démenti de l'ambassade de France    Football - Ligue 1: De belles affiches au programme    Ligue 2 - Groupe Est: Choc à Tadjenanet, retrouvailles à El-Eulma    ASM Oran: La volte-face de Kamel Mouassa !    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Macron reconnaît: Ali Boumendjel «torturé puis assassiné» par l'armée française    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Les explications de Cevital    163 nouveaux cas, 147 guérisons et 5 décès en 24 heures    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    Le leader en péril à Biskra    Les présidents de trois partis reçus par le chef de l'Etat    Les facteurs déterminants du cours des hydrocarbures    L'Algérie entame sa véritable course dans le processus de l'émergence    Les Soudanais autorisés à entrer en Algérie    Suspension des vols charters entre Alger et l'aéroport chinois Chengdu    RCR-USMBA délocalisé au stade de Chlef    «Mon plus grand soutien, c'est l'Armée !»    Enregistrement audio de chansons et musiques    La France reconnaît que son armée a assassiné Ali Boumendjel    Le court métrage algérien «Mania» primé    La RASD, un combat séculaire, une volonté populaire pour une défaite Inéluctable du colonialisme    Djerad: mettre en place des plateformes en ligne pour les demandes d'exercice d'activité socio-économiques    Beldjoud préside la cérémonie d'installation du wali d'El Meghaier    Le Maroc doit rendre des comptes concernant l'occupation illégale des territoires sahraouis    M. Chitour évoque les opportunités de coopération et de partenariat avec l'ambassadeur d'Espagne en Algérie    Coronavirus: 163 nouveaux cas, 147 guérisons et 5 décès    Prétendu engagement militaire de l'Algérie dans le Sahel: l'ambassade de France dément des propos attribués à Macron    Le lion change de look    Actuculte    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Zones d'ombre: le programme du président de la République sera concrétisé    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Marche des étudiants à Alger    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    La défense réclame la présence des accusés    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Relaxe pour le maire d'Afir    10.000 logements à la clé    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une mobilisation encore plus forte
Constantine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 04 - 2019

L'acte 8 de la grande mobilisation citoyenne a été, encore une fois, pacifique démontrant la maturité et la cohésion entre les différentes couches sociales qui se sont unies autour d'un seul objectif, à savoir, le départ du régime en place.
Des milliers de manifestants ont marché hier à Constantine avec une principale revendication, le départ des quatre «B» : en plus de Bedoui et Bensalah, le peuple veut également dégager Belaïz et Bouchareb.
Le désormais rendez-vous hebdomadaire a réuni, une fois de plus, des dizaines de milliers de Constantinois avec en ligne de front, les étudiants et les jeunes qui récusent la politique adoptée jusqu'à présent pour essayer de détourner le mouvement de la contestation.
Des milliers de marcheurs ont manifesté pour réaffirmer leur refus de cette désignation «allant à l'encontre de la volonté du peuple», celle de Abdelkader Bensalah en scandant : «Bensalah dégage !». Une marée humaine, venue des quatre coins de la wilaya, n'a pas cessé d'affluer vers le palais de la culture Mohamed-Laïd Al Khalifa jusqu'à vers 15 heures, malgré le mauvais temps et les pluies qui se sont abattues sur la région durant toute la journée d'hier. Devant ce lieu, les manifestants observent une pause, avant de poursuivre le circuit entonnant leurs slogans hostiles à «El Issaba» avec quelques chants patriotiques.
Les premiers attroupements ont commencé à se former vers 13h30, heure qui coïncide avec la fin de la prière du vendredi. Ce sont donc des slogans tels que «El blad bladna nedirou raïna» ou bien «El blad bladna enihiw el issaba», «Gouvernement dégage», «Houkoumet el 3ar yessaktoha el ahrar», «Bedoui, Bensalah, Belaïz, Bouchareb dégagez» et l'incontournable mot d'ordre : «FLN dégage» qui ont le plus souvent fusé des carrés constituant l'interminable défilé. Un défilé qui sera relayé, quelques minutes plus tard, par des citoyens de tout âge et des femmes notamment exhibant les drapeaux et différents emblèmes aux couleurs nationales pour sillonner les axes principaux de la ville jusqu'au centre-ville et appelant Bensalah et les trois «B» à démissionner.
La mobilisation citoyenne au 8e vendredi consécutif a été intacte. Encore une fois, de très belles images empreintes de maturité et de civisme ont caractérisé cette 8e journée où femmes, enfants et familles entières se sont mêlés à la marée humaine précisant (on ne va pas s'arrêter et nous sortirons chaque vendredi) «Manach habssine kol djemaâ kharjin».
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.