Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'artiste Bouchetata Brahim invité
RENCONTRE MAGHREBINE SUR L'ORIGAMI À TIZNIT (MAROC)
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 04 - 2019

Après avoir présenté ses connaissances et son savoir-faire dans le domaine de l'origami à travers le pays, en Tunisie et en Egypte, l'artiste Bouchetata Brahim a été l'hôte cette fois-ci de l'association «Art et culture» de la ville de Tiznit (Maroc).
Notre artiste a participé aux journées maghrébines, organisées sous le thème «Enfant créateur, Pays en développement », qui se sont déroulées au centre d'accueil de la jeunesse Tin-hinan de Tiznit où plusieurs artistes ont été conviés à cette rencontre, la première en son genre au royaume chérifien. Il y a eu une intervention du président de l'association «hôte» du Maroc, M. Hicham Tabaa ; un exposé de l'artiste Brahim Bouchetata (Aïn-Séfra-Algérie) sur la définition de l'origami ; une autre intervention de Mohamed-Hadi sur le même sujet, ainsi que des interventions des invités d'honneur, deux figures ibériennes de l'origami, en l'occurrence les Espagnoles Elena Osuna et Victor Coeurjoly, et même la présence de la jeune magicienne Rania Bouchetata, la fille de notre artiste Brahim, qui a également présenté des tours de magie.
Ce grand peintre de l'Ecole des beaux-arts, qui a tissé des connaissances avec des grands spécialistes dans le monde de l'origami (Japon, Egypte, France, Espagne, Tunisie, Maroc etc.), a, rappelons-le, représenté l'Algérie en participant à un séminaire organisé à Nabeul (Tunisie) sur invitation de Euromed, avec la collaboration du Commissariat régional de la jeunesse et des sports de Nabeul et de l'association «Horizon pour le développement et la citoyenneté», et auquel ont participé 6 pays méditerranéens : Algérie, France, Maroc, Italie, Roumanie et la Tunisie (pays organisateur). Pour rappel, M. Bouchetata, qui gère une association culturelle «Alwane» (couleurs), avec ses différents clubs : magie, théâtre pour enfants, arts/plastique et l'origami est devenu une vedette de ce genre de travail éducatif qu'est l'origami qui veut dire (ori=pli : gami=papier), ou encore l'art de plier du papier sans recourir, ni aux ciseaux, ni à la colle. C'est en effet un art traditionnel de créativité japonaise, que l'artiste Bouchetata Brahim, a lancé non seulement dans sa ville natale Aïn-Séfra, à travers la création d'un club de jeunes, mais aussi à travers les invitations qu'il reçoit à travers le pays du fait qu'il est l'un des très rares artistes en Algérie, à s'intéresser à cette culture éducative. Notons, enfin, que l'origami qui est le travail du Japonais Akira Yoshizawa, créateur prolifique de modèles d'origami et auteur de livres sur l'origami, a inspiré la renaissance contemporaine. L'origami moderne attire des amateurs du monde entier, avec des conceptions toujours plus complexes et de nouvelles techniques. En 1978, en France, apparaît le Mouvement français des plieurs de papier (MFPP), créé par Jean-Claude Correia. Parmi les artistes français, Didier Boursin poursuit son travail éducatif, mélangeant la poésie de l'origami et l'apprentissage des mathématiques, par exemple, notamment ses travaux sur les avions en papier et les pliages de serviettes.
Les hôtes de Tiznit ont été conviés également à une virée touristique à travers les sites que recèle cette ville hôte à l'image d'Agadir. Distante d'une centaine de kilomètres d'Agadir, la ville de Tiznit est à 90% berbérophone.
Cette cité de 80 000 habitants se démarque aux yeux du visiteur par sa ligne de remparts de 7 km de long et de 8 m de haut, flanquée de 56 tours et percée de cinq portes historiques. Depuis peu, Tiznit mérite qu'on s'y arrête autant pour les bijoux en argent qui ont fait sa célébrité que pour le nouveau cœur de la médina, magnifiquement réhabilité.
B. Henine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.