TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Mustapha Hadni (PLD) : « Traduire politiquement les revendications citoyennes … »    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Grandiose !    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    Saviez-vous que… ?    Un mort et trente blessés à Blida    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    ACTUCULT    Explosion de joie sur fond de révolution    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Tiaret : Des résultats satisfaisants au baccalauréat    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Merci, El Khadra !    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Montage automobile, les vrais coupables !    Le festival de la chanson oranaise revient    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bensalah appelle à des solutions consensuelles
Révolte populaire
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 05 - 2019

Le chef de l'Etat a appelé, mardi, dans un message adressé à l'occasion de la fête internationale des Travailleurs, à l'instauration d'un climat d'entente et d'associer toutes les forces « vives du pays pour la recherche de solutions consensuelles ». Des solutions, selon Abdelkader Bensalah, qui répondent aux revendications populaires.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La célébration du 1er Mai était l'occasion pour le chef de l'Etat de revenir sur la situation politique du pays. Dans son message, Abdelkader Bensalah n'a pas manqué de souligner que cette année, la célébration de la fête internationale des Travailleurs « intervient dans un contexte particulier, marqué par le sursaut salutaire de notre peuple, qui a capté les regards du monde entier». La conjoncture difficile que traverse le pays, dit Bensalah, « exige de chacun de nous d'être au rendez-vous de l'Histoire, en mettant de côté nos différends et en focalisant notre effort sur notre volonté commune de préserver les fondements de notre Nation et les acquis de notre Etat ».
Bensalah estime qu'il est donc « impératif d'instaurer un climat de sérénité et d'entente et d'associer toutes les forces vives du pays pour la recherche de solutions consensuelles, en concrétisation de la volonté du peuple souverain, la satisfaction de ses revendications légitimes à une vie décente et son aspiration résolue à un changement radical avec le régime, les pratiques et les symboles». Par ailleurs, le chef de l'Etat estime que le pays a besoin aujourd'hui d'un élan national pour relever le défi du développement durable, la création de richesses et la relance de l'économie.
« Notre pari de gagner la bataille de la moralisation de la vie publique et la création d'une économie productive de richesses, et non rentière ne peut être remporté qu'à travers la participation de tout un chacun, sans exclusion ni différenciation, et dans un cadre participatif où règne la confiance mutuelle, se complètent les idées et rivalisent les projets », a déclaré le chef de l'Etat. Et de poursuivre : « La construction de la patrie est une entreprise à mener par tous, sans marginalisation ni exclusion, sans sélectivité ni règlement de comptes, une démarche à même de décanter les bien intentionnés des malveillants, qui ont mis et mettent en péril les intérêts suprêmes du pays .»
Bensalah, qui a dit que le peuple algérien a impressionné le monde par son pacifisme et le civisme de ses manifestations, s'est engagé à laisser les portes du dialogue ouvertes avec les partenaires sociaux et économiques «afin d'ouvrir plus de perspectives devant les bonnes volontés pour participer au processus de développement, garant de notre sécurité nationale».
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.