La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La lutte contre la corruption s'appuie sur une base forte et solide»
Gaïd Salah à partir de Biskra :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 05 - 2019

Le vice-ministre de la Défense nationale et chef de l'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, s'est, une nouvelle fois, exprimé sur la situation politique exceptionnelle que traverse le pays. Hier mardi, au troisième jour de sa visite en 4 ème Région militaire, le patron de l'armée a mis l'accent sur la grande opération « mains propres ».
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Une opération à laquelle le Haut Commandement de l'armée accorde une extrême importance, comme l'attestent les interventions systématiques de Gaïd Salah sur ce point précis. Hier mardi, à partir de l'Ecole supérieure des troupes spéciales de Biskra, le vice-ministre affirmait, en effet : « Je tiens à évoquer le défi majeur que constitue la lutte contre la corruption, qui possède aujourd'hui des ramifications politiques, financières et médiatiques, ainsi que de nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays .»
Gaïd Salah tenait à expliquer qu'« à cet effet, j'affirme que la voie adoptée dans la lutte contre la corruption, qui a nécessité la détection et le démantèlement de toutes les mines posées dans les différentes institutions de l'Etat et leurs secteurs, s'appuie sur une base forte et solide, car fondée sur des informations précises et confirmées et sur de nombreux dossiers lourds, voire dangereux, aux preuves irréfutables, ce qui a dérangé et terrifié la bande, qui s'est empressée d'essayer d'entraver les efforts de l'Armée nationale et de l'appareil judiciaire ».
Ce n'est pas la première fois que Gaïd Salah parle de « bande », à savoir l'entourage de Abdelaziz Bouteflika, et d'un « complot » dont les origines remontent, précisait-il dans une précédente intervention, à l'année 2015 et qui, révélait-il également, avait mis « des bombes à retardement » au sein de l'ensemble des structures de l'Etat. Bien sûr, Gaïd Salah fait surtout allusion, ici, à l'ancien patron des services, le général Toufik.
En parlant de « bombes à retardement », il laisse entendre que, malgré l'emprisonnement de Toufik, Tartag et Saïd Bouteflika, le « réseau » est toujours actif . Ce qui l'amène à dire d'ailleurs que «cela impose au peuple algérien de faire preuve d'une extrême vigilance, de s'unir avec son armée et de ne pas permettre aux instigateurs des plans pernicieux de s'infiltrer dans les rangs du peuple, quelles que soient les conditions et les circonstances ».
La veille encore, Gaïd Salah affirmait également que des « enquêtes persévérantes et approfondies en cours » sont menées par les services pour « dévoiler tous ceux qui sont impliqués dans le complot contre l'Armée nationale populaire et l'Algérie ».
De Biskra, Gaïd Salah a rendu, par ailleurs, hommage à la justice. « Il est certain, dira-t-il, que la solidarité du peuple algérien avec la justice, dans ce sens, est une autre garantie essentielle , lui permettant de poursuivre son rôle et d'accomplir son devoir national dans ce processus d'assainissement et qui mérite de notre part, aujourd'hui, toute la considération et l'estime pour les efforts persévérants dans le traitement de nombre important de dossiers de corruption accumulés. C'est là un message fort du peuple algérien de sa satisfaction quant à ce processus légal juste et équitable et son adhésion à la justesse de cette bonne voie ».
A l'évidence, l'armée fait de cette lutte implacable contre la corruption un axe essentiel de sa feuille de route pour la gestion de la crise politique en cours. Une feuille de route clairement réitérée, lundi, par Gaïd Salah : rejet de toute espèce de transition en dehors de ce que prévoit la Constitution et, en l'espèce, l'organisation d'une élection présidentielle dans les meilleurs délais.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.