L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Démissions en cascade au sein du nouveau CA
MC Oran
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 06 - 2019

Formé lors de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires, tenue dimanche passé, le nouveau Conseil d'administration du MC Oran a déjà enregistré le départ de trois membres, soit la moitié de sa composante, a-t-on appris hier de ce club de Ligue 1 de football.
Il s'agit de l'ancien président, Tayeb Mahiaoui, et des deux anciens joueurs, Réda Acimi et Redouane Benzerga, a précisé la même source. Du coup, il ne reste que trois membres dans ledit conseil, à savoir, le nouveau président, Nacereddine Karaouzene, Youcef Djebbari et Nacereddine Bensedjrari. Si Mahiaoui a motivé sa décision par son désir de se retirer complètement des affaires de l'équipe de football, lui, qui préside le club sportif amateur (CSA), Acimi et Benzerga semblent avoir vite cédé à la pression des supporters qui rejettent catégoriquement la nouvelle direction du club et revendiquent que ce dernier soit placé sous le giron de l'entreprise «Hyproc Shipping Company». Cela se passe au moment où l'opération de passation de consignes entre le nouveau président, Karaouzene et son prédécesseur, Ahmed Belhadj, dit «Baba», n'a pas eu lieu mardi comme prévu lors de l'AG des actionnaires qui avait plébiscité le premier nommé, devenu nouvel actionnaire dans la société sportive par actions (SSPA) du MCO, après avoir racheté les parts de l'ancien président Larbi Abdelillah. Ainsi, la crise perdure au sein du club-phare de la capitale de l'Ouest, dont le nouveau patron trouve déjà toutes les peines du monde pour commencer la préparation de la nouvelle saison, en raison de la position hostile des fans. A ce propos, Karaouzene a réitéré son engagement de confier les rênes du club à Hyproc, si cette filiale de Sonatrach décide de mettre en application le protocole d'accord signé avec le MCO en janvier dernier et qui devait conduire au rachat par cette société de 67% des actions du capital social de la SSPA du club. «Mais en attendant, je dois, en tant qu'amoureux du MCO, assumer mes responsabilités en engageant d'abord un entraîneur avant de m'attaquer à l'opération de recrutement en engageant les meilleurs avant qu'il ne soit trop tard», a-t-il insisté. Dans ce registre, les contacts avec l'ancien international algérien et enfant du club, Si Tahar Cherif El Ouezzani, sont vite tombés à l'eau en raison du refus de ce dernier de prendre les commandes techniques dans la situation actuelle que connaît la formation oranaise, a-t-on indiqué dans son entourage. Les autres pistes lorgnées par le nouveau boss sont : Nadir Leknaoui, auquel avait fait appel Ahmed Belhadj pour sauver l'équipe de la relégation lors des quatre dernières journées du précédent exercice, et Abdelkader Amrani, qui vient de remporter la Coupe d'Algérie avec le CR Belouizdad, avait annoncé Karaouzene en marge de l'AG de dimanche passé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.